Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Championnat
  • Fraude sur l’âge et l’identité de joueurs : les clubs jouent la carte de la (...)

Elite One

Fraude sur l’âge et l’identité de joueurs : les clubs jouent la carte de la prudence

Redoutant visiblement des sanctions qui pourraient leur être préjudiciables au moment du décompte final, les clubs ont préféré mettre en catimini les joueurs aux multiples âges et identités, à l’écart.

Camfoot

Depuis quelques journées de championnat, nombre de joueurs qui jouissaient pourtant d’un statut de titulaire dans leurs clubs respectifs depuis l’entame de la saison, n’ont plus fait leur apparition sur les aires de jeu lors des matchs du championnat Elite One ; encore moins simplement retenus pour les différents matchs.

Le 4 août 2017
commentaires

Cette décision prise en catimini par les entraineurs de commun accord avec les staffs administratifs n’est aucunement liée l’état la forme des joueurs en question ou aux problèmes de santé comme tentent de l’expliquer certains techniciens, mais vraisemblablement relative à la crainte de tomber dans les mailles de la commission de l’homologation et de discipline de la Lfpc qui a récemment fait parler d’elle.

La leçon retenue

Fait curieux, le constat de la disparition de ces joueurs est établi au lendemain du verdict rendu par la commission d’homologation et de discipline que préside Eric Mathias Owona Nguini à propos des affaires New stars de Douala contre Racing de Bafoussam et New Stars contre Feutcheu FC de Djiko. Les deux clubs de la région de l’Ouest, reconnus coupables de complicité dans les trafics d’âge et identité des joueurs incriminés à savoir Franklin Ekolle Essambe alias Ntekoleh Alain et Nesnen Ndeumen Feuleu alias Guy Janvier Ndeumen Tchoupé, avaient respectivement perdu trois points et un point. Calmement, ils avaient accepté le verdict que d’aucuns trouvent d’ailleurs cléments pour des faits aussi graves. Tout comme les joueurs qui s’en sortaient avec chacun deux ans de suspension de toutes les activités liées au football au Cameroun.

Notons que le phénomène de changement d’âge et d’identité dans le football camerounais n’est pas nouveau. Il date des lustres et se déroule parfois au vu et au su des dirigeants du football Cameroun. Et serait une même activité entretenue par un réseau bien huilé au sein de l’instance faitière du Camerounais. La preuve, depuis la mise à nu des derniers cas, elle est restée muette comme une carpe. Une façon de légitimer cette mauvaise pratique ?

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 4 août à 10:17, par Monkey D. Cabi En réponse à : Fraude sur l’âge et l’identité de joueurs : les clubs jouent la carte de la prudence

    il faut créer des infrastructures pour que les joueurs puisse émerger tôt
    quand tu vois bassogog mais comme il est né ici il a percé tellement tard qu’il a du se résoudre a la chine très tôt afin de pouvoir s’assurer une retraite xxl
    c’est joueurs qui coupe l’age, c’est parce que :
    - le foot au pays ne permet pas la subsistance, il faut voir ces gars de première division, de retour des entraînements manger des beignets haricots bouilli
    - nos gars rêvent de devenir pro et avec notre championnat, cela n’est pas possible alors il cherche a voyager pour le faire cela et les recruteurs ne considérant pas notre championnat, ne veulent que les jeunes joueurs pour encore former, ils sont donc au obligé de couper l’age
    sincèrement j’accuse notre championnat national comme cause de tout cela, vous voyez les joueurs de première division manger les beignets après les entraînements, vous voyez ces joueurs dans tous les championnats de vacance pour les primes, comment progresser comme cela ?
    Au brésil le championnat est si bien développé qu’un joueurs quitte le brésil pour allé jouer titulaire dans les plus grand championnat au monde tandis qu’au Cameroun on quitte la première division pour aller jouer la deuxième division en Thaïlande, ce n’est pas une histoire de qui est plus talentueux, c’est une histoire d’infrastructure et de système
    sincèrement il faut revoir notre championnat, les camerounais ont du talent

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 07:53, par Anselme En réponse à : Fraude sur l’âge et l’identité de joueurs : les clubs jouent la carte de la prudence

    La Fundesport est le fief de trafic d’âge. Ce centre a eu plus de 10 jeunes à la Massia, mais aucun n’a percé à Barcelone. C’est bien beau de trafiquer son âge, mais cela nous rattrape toujours. L’Afrique ns gagnera jamais une grande compétition, car le trafic d’âge ralentit la progression de nos joueurs. Dites moi si pour vous Bassogog, Moukandjo, Mbia vont progresser en Chine. Scientifiquement un joueur atteint son apogée entre 27 et 32 ans. Or les joueurs Camerounais déclinent à 25 ans leur âge officiel. Voilà Nkoulou, 27 ans pourquoi ne brille t’il plus â Lyon. Le camerounais dit toujours que l’âge n’est qu’un chiffre. Ok il faut alors gagner la coupe du monde et la coupe des confédérations.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches