Cameroun : les défenseurs des JO 2000

JeuneAfrique

Le 26 août 2016
commentaires

Pierre Womé. Après les JO 2000, il a continué sa carrière en Italie, à Bologne, jusqu’en 2002, avant de prendre la direction de l’Angleterre, puis de l’Espagne et, enfin, de l’Allemagne, après un bref retour en Italie. En 2010, il s’est engagé avec un club gabonais avant de rentrer au Cameroun, jouant à Garoua et à Yaoundé. En 2014, Pierre Womé prend la direction de la France, où il s’engage avec le FC Chambly, club de national, puis, en 2015 avec l’Union sportive royenne, où il évolue toujours. Il a été pris dans le scandale de la société Hope Finance, qui a fait faillite, et a fait face, devant les tribunaux, à son ancien coéquipier Patrick Mboma.

Patrice Abanda. Après Sydney, il passe par la Grèce et la République tchèque (Sparta Prague, Teplice). Lors d’une visite médicale au Dynamo Kiev, un problème au foie (hépatite) lui est diagnostiqué et il met un terme à sa carrière en décembre 2005. Rentré au pays, il travaille depuis à la Caisse nationale de prévoyance sociale.

Aaron Nguimbat. Après deux années passées au Cameroun, au Canon Yaoundé, Aaron Nguimbat quitte son pays natal pour la Lettonie et le Skonto Riga. Il est sacré à trois reprises champion de Lettonie et découvre la Ligue des champions en 2005-2006 avant de revenir, en 2005, au Cameroun, à l’Unisport Bafang. De 2007 à 2009, Nguimbat s’engage en Indonésie, avec le Sriwijaya Football Club, avant de revenir au Cameroun. Il y vit toujours et y a ouvert un magasin de vêtements.

Serge Branco. Après des passages en Allemagne, en Angleterre et en Russie, où il a connu des problèmes de racisme, il s’est engagé avec Duisbourg, en Allemagne, puis QPR, en Angleterre. Il a ensuite pris la direction d’Oman où il a remporté le championnat et la coupe en 2014. Il travaille et vit aujourd’hui à Francfort, en Allemagne.

Serge Mimpo. Il s’engage en 2000 en Grèce avec le club de l’Ethnikos Asteras où il reste trois saisons. Il rejoint ensuite la France, jouant au Paris FC de 2003 à 2009, en CFA puis en National, au FCM Aubervilliers (2011-2012) puis à l’USA Clichy. Il y entraîne toujours l’équipe réserve.

Clément Beaud. Après les JO, il a évolué en Pologne, en Lituanie, en Chine et au Portugal. Il a fait partie de l’effectif du club de Semache, en quatrième division portugaise, jusqu’en 2013. Il est marié et vit toujours au Portugal.

Par Mathieu Olivier


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches