Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Sipandang, 26 mai. - Le cynisme de l’immense Staline, dans l’affreuse situation où se trouve le monde entier, est une consolation. Ou une béquille sur laquelle s’appuyer ou, pourquoi pas, un refuge. Nous ne savons pas vraiment à quel saint nous vouer. Les plus béats d’entre nous, par exemple, pourraient somatiser leurs peurs et la terreur qui nous tient tous aux tripes en s’accrochant à la croyance que, peu importe le nombre de victimes, Dieu reconnaîtra les siens.

Le tout nouveau stade de Limbé est bien là, et Limbé, ce n’est pas le Mali. Il est légitime que les Camerounais bombent le torse et lancent des (...)
The hunt is on for any ballplayer on European playgrounds loosely related to anything Cameroonian. The making of the national side for yet (...)
Il n’y a pas que le foot sur cette terre. Moi qui décidément ne joue pas les arlésiennes sur une feuille consacrée au foot, je prétends que le foot (...)
What on earth is happening to our own Massa Yo ? The debonaire and easy-going gentleman we have come to know is losing his cool and his semantics. (...)
Depuis son arrivée à la tête du Comité de normalisation de la fédération camerounaise de football (Fécafoot) le 22 juillet 2013, le Pr Joseph Owona est (...)
Il y en a qui se préparent à aller à la Coupe du monde de football au Brésil dans des conditions princières, et on ne peut pas vraiment leur en (...)
L’Ambassadeur itinérant demande le recrutement d’un entraîneur dit « de haut niveau » à moins de sept mois du coup d’envoi du Mondial 2014. Une initiative (...)
La réserve portée par la Tunisie et la décision de la FIFA sur les cas Joel Matip et Choupo-Moting fontt débat. Au delà de l’aspect sport et ses (...)
En matière de président, il vaut mieux par ces temps de crise économique, de chienlit sociale, de moral à zéro, être président d’une République (...)

0 | ... | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | 81 | 90

La Chronique de Léon