Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions Indomptables : une nouvelle chance pour Yaya Banana

Camfoot

La blessure de Nicolas Nkoulou (indisponible jusqu’en fin mars après une opération du genou) a ouvert une porte dans le compartiment défensif de la sélection nationale fanion du Cameroun, et Yaya Banana en a profité pour réintégrer la tanière des Lions Indomptables.

Le 13 mars 2015
commentaires

Sélectionné pour la première fois en équipe sénior par Denis Lavagne en marge du tournoi de la LG Cup au Maroc en 2011, le défenseur central formé à Diable Rouge de Maroua a été convoqué hier, pour les matchs amicaux du 25 et du 28 mars prochains, respectivement contre l’Indonésie et la Thaïlande.

Difficile de rivaliser avec Chedjou et Matip

Sociétaire du FC Platanias, club de première division de Grèce, Yaya Banana (20 matches joués, 23 titularisations (dont 3 en coupe), 4 cartons jaunes cette saison en championnat) doit certainement sa convocation à ses performances en club cette année. Depuis son arrivée, l’international camerounais a réussi à se faire une place de choix dans les schémas tactiques de son entraîneur, enchaînant de bonnes notes sur les plans individuel et collectif. Discipliné, concentré et de nature agressive dans les duels sur le terrain, Yaya Banana (24 ans) présente un bel atout défensif. Bien que la rivalité s’annonce difficile pour lui chez les Lions Indomptables, où Aurélien Chedjou et Joël Matip qui marquera également son retour dans la tanière, présentent un meilleur CV (Curriculum Vitae). Blessé il y a quelques semaines, l’ancien sociétaire d’Achille FC a retrouvé les terrains pour le grand bonheur de son équipe qui retrouve la stabilité en défense.

Né le 29 juillet 1991 à Maroua, Yaya Banana est l’une des grandes surprises de cette liste des 20 Camerounais convoqués par Volker Finke, le sélectionneur national. L’ancien international junior vit certainement les meilleurs moments de sa vie professionnelle, après un passage controversé à Sochaux. Recruté en 2011 par le club français où il avait signé pour 4 ans et demi, le natif de Maroua avait été contraint de résilier son contrat avec le FCSM en début 2014. En prêt au sein de Lausanne Sport (24 matches en championnat Suisse la saison passée), le jeune talent camerounais a fait ses débuts hors de son Cameroun natal en 2010, quand il rejoignait l’Espérance de Tunis avec qui il a remporté en deux saisons, deux championnats de Tunisie ainsi que la Ligue des Champions de Caf en 2011. Un palmarès qui mérite bien d’être agrandi.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches