France - Cameroun : une défaite crève-coeur

Camfoot

Après deux semaines d’une préparation très mouvementée entre forfaits et polémiques, l’équipe nationale de France, victorieuse du Cameroun en amical (3-2) ce 30 mai au stade de la Beaujoire de Nantes, abordera l’Euro avec des lacunes défensives inquiétantes. Car les poulains de Didier Deschamps l’ont emporté, mais ont souffert face à des fauves certes domptés, mais qui ont eu le mérite de ne jamais renoncer, revenant au score par deux fois.

Le 31 mai 2016
commentaires

Les Bleus peuvent remercier Dimitri Payet ! C’est lui le sauveur de leur équipe. D’un sublime coup franc inscrit dans le temps additionnel, l’attaquant de West Ham a forcé le destin de la France devant une équipe du Cameroun métamorphosée, réincarnée, transcendée. Il a fallu le coup de patte magistral du dossard 8 à la 88e minute de jeu pour que le Onze français soit délivré d’une rencontre qu’il avait cru pliée longtemps à l’avance. D’ailleurs, ce sont les français qui ouvrent le score sur leur première occasion. Coman fait valoir ses jambes de feu sur son côté gauche, avec un passement de jambes dont il a le secret, avant de servir Blaise Matuidi en retrait au milieu d’une défense passéiste. Le milieu du Paris Saint Germain conclut d’une volée tout aussi belle du pied gauche (20e).

Aboubakar remet les pendules à l’heure

Équilibre impeccable, mais joie de courte durée puisque Vincent Aboubakar égalise dans la foulée. Deux minutes suffisent aux poulains d’Hugo Broos pour remettre les pendules à l’heure. Allan Nyom, irréprochable dans son couloir droit où il s’est intronisé patron, sert à raz de terre l’attaquant du Fc Porto qui envoie le cuir au fond des filets d’Hugo Lloris. A 1-1, les Lions indomptables ont la tête sur les épaules et prouvent qu’ils ne sont pas si nuls comme le laissaient penser les pronostics largement acquis à la cause des français. Le Cameroun a d’ailleurs bien débuté la rencontre en quadrillant l’offensive explosive de l’adversaire. Avec même un peu de baraka, les Lions indomptables auraient pu prendre par deux fois les devants si ce n’est quelques maladresses dans l’entrejeu. La France souffre et subit presque le jeu. Mais pas pour trop longtemps. Car, elle peut compter sur Paul Pogba qui tricote, qui s’amuse et qui régale. Depuis le côté droit, le Turinois délivre une merveille de centre à Olivier Giroud, entre les deux défenseurs axiaux qui contemplent. Et une nouvelle volée gauche qui fait 2-1 (41e).

Puissance et vitesse

C’est sur ce score que les deux sélections vont à la pause. Autant dire que cette première période n’a pas dû plaire à Deschamps, qui a probablement incité ses joueurs à mettre davantage d’intensité. A la reprise, c’est pratiquement la même configuration, le même martyr pour les Bleus. Le Cameroun, plus serein et plus discipliné dans l’animation offensive, quoique mené au score, se montre plus dominateur et plus entreprenant. Eric Maxime Choupo Moting et Sébastien Siani sont jetés dans la bataille en lieu et place de Salli et Enoh. Au milieu de terrain, ça carbure à plein gaz malgré quelques déchets. Siani organise et joue à la sentinelle, Mandjeck, efficace à la récupération, fait preuve de justesse dans ses transmissions. Le milieu du Fc Metz qui a été aussi précieux par sa bonne agressivité, montre plus d’assurance et de niaque pendant que Jacques Zoua et Karl Toko Ekambi injectent de la puissance et de la vitesse dans le jeu vers l’avant même si la conclusion n’est pas toujours heureuse.

En face, les Bleus, portés en triomphe par un public dubitatif, mettent plus d’envie et d’application pour se créer quelques situations. Mais à force de se heurter à un Fabrice Ondoa des grands jours, la sélection tricolore se met en danger. Ce dont Choupo-Moting profite pour égaliser à la 88e. Tout part d’un dégagement des 5.50 mètres du portier des fauves. A la réception, Anatole Abang qui a remplacé Aboubakar quelques minutes plus tôt. L’attaquant de Red Bulls contrôle puis sert dans la foulée, un caviar à Choupo qui fixe le gardien et inscrit du plat du pied le but égalisateur du Cameroun. Il fallait le faire. La pression monte. Les Bleus n’en reviennent pas. La peur a regagné le camp des locaux. Les regards renvoient de l’inquiétude, la crainte de perdre face à un Cameroun qu’on disait pourtant manœuvrable. Pour un pays hôte de l’Euro, la situation laisse songeur.

En attendant la Mauritanie…

Dieu merci pour les Bleus, à la 88e minute, Frank Kom, encore lui, est à l’origine d’une faute. Il faut dire que depuis son entrée sur le terrain, la France a pris ses aises, libérée de la pression, de la puissance, de la vision de Toko Ekambi. L’arbitre siffle un coup-franc. A la manœuvre, Dimitri Payet qui trouve la lucarne du Cameroun. Score de la partie 3-2.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 31 mai à 17:48, par bentidemanjo En réponse à : France - Cameroun : une défaite crève-coeur

    Ce que je craignais n’est pas arrivé, l’humiliation. Heureusement ! Dieu merci. J’aurais été également satisfait si le match se soldait sur le score de 100 buts contre 99 en faveur de la France. Une défaite avec un maigre but d’écart, je ne l’imaginais pas avant le coup d’envoi du match. Chapeau les enfants. Un seul mot : continuez. Le meilleur est à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 03:20, par mange mille En réponse à : France - Cameroun : une défaite crève-coeur

    Quand on lis l’article on a l’impression que la france et le Cameroun on livrée le match de l’année c’ est a mon avis le match qu’avais livrée le Cameroun face a l’ Allemagne moi j ai vue les français ne pas forcée , évitant d’aller dans des duels bref une équipe et des joueurs qui évitait des contacts rude les lions on a sert jouer montrer pas mal de bonne choses mais de la a utiliser des superlatifs a mon avis c’est très osée si la France avais jouer a son meilleur niveau le résultat serait très différent

    • Le 31 mai à 09:37, par LE CED En réponse à : France - Cameroun : une défaite crève-coeur

      le Cameroun aussi n’a pas joué à son meilleur niveau. ce n’était qu’un match amical. le dévéloppement du jeu coté camerounais est prometteur par contre pour un pays d’europe qu’il soit ou non à son meilleur niveau je n’ai rien vue de particulier. félicitation à Ondoua et aux autres.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 03:20, par georgy En réponse à : France - Cameroun : une défaite crève-coeur

    Ah mon cher , j’ai l’impression que nous n’avons pas vu le meme match ....un seul tire au but en 2 eme mi-temps pour les lions ... Un millieux de terrain transparent, l’axe de la defense nul... bravo a Ondoua et les deux latteraux ....Je me refuse de Parler des attanquants parcequ’ils ne pouvaient pas faire autrement ....Cher mr faites du journalisme

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 03:16, par julien En réponse à : France - Cameroun : une défaite crève-coeur

    Mandjeck à régner en maître au milieu franchement chapeau quel match

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches