Al Ittihad : Samuel Nlend, contrat annulé

Camfoot

A peine a-t-il posé ses valises en Egypte que quatre jours plus tard, on affirme que l’international camerounais est mis à la porte parce que séropositif. Mais si on se fie à l’historique des agissements des dirigeants de ce club égyptien, la raison pourrait bien être tout autre

Le 29 août 2016
commentaires

Selon le site kingfut.com, Samuel Nlend ne fait plus partie de l’effectif d’Al Ittihad, club égyptien. Arrivé le 25 août dernier pour honorer son contrat qui devait courir pour une durée de 3 ans, l’ancien buteur vedette de Union de Douala n’aura finalement passé que quatre jours dans son désormais ancien club qui a décidé de rompre son contrat.

Une mauvaise nouvelle pour le meilleur buteur de Union de Douala (12 réalisations) la saison passée. Joueur talentueux, Nlend a participé au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), qui s’est tenu en tout début d’année au Rwanda. Il a inscrit un but dans cette compétition au cours de laquelle les Lions amateurs ont été éliminés à l’étape des quarts de finale par la Côte d’Ivoire.

John Ambani


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 30 août à 16:29, par gatchaba En réponse à : Al Ittihad : Samuel Nlend, contrat annulé

    C’EST TRÈS GRAVE POUR CE QUE NOUS VENONS D’APPRENDRE. La fédération camerounaise de football devait avoir des centres hospitaliers agrées pour souvent confirmer l’état de santé d’un joueur avant de lui octroyer une licence. Je crois que la FECAFOOT n’a jamais pensé à cela. POUR LES PROCHAINES SAISONS IL FAUDRAIT QUE LE MINISTRE DES SPORTS VEILLE POUR QUE CETTE PROCEDUIRE SOIT MISE EN PLACE. LE CAMEROUN DOIT AFFICHER UNE BONNE IMAGE DANS DANS TOUS LES DOMAINES.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 30 août à 08:16, par Bobill En réponse à : Al Ittihad : Samuel Nlend, contrat annulé

    Si Nlend est séropositif, c´est une chose de résilier son contrat ou de ne pas l´engager, mais publier la cause de la résiliation du contrat est une autre paire de manche. La dernière peut avoir de fâcheuse conséquences de poursuites judiciaires du Club Al Ittihad pour problème d´indemnité.

    Si c´est en Egypte que l´on découvre que le joueur est séropositif, cela ne plaide pas pour le suivi médical à l´Union de Douala et à la Fecafoot, d´autant plus que le football est rugueux, on s´empoigne dans les surfaces de réparation et partout pendant les duels, on se blesse, mais s´infecter sur un terrain de football ou de sport de sida ou d´hépatite n´est pas une chose, qui honore le football Camerounais et la pratique du sport au Cameroun. On ne peut octroyer de licence à un joueur, que si son état de santé ne met pas en danger d´infection ses coéquipiers et ses adversaires.

    Voici un rêve, qui se brise brutalement à l´étranger, alors que les tests de dépistage du VIH ne coûtent plus grand chose partout dans le monde. Si certaines personnes avaient encore des doutes sur notre mode fonctionnement au Cameroun, voici une démonstration honteuse de notre incompétence et de notre amateurisme.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches