Amical : l’OM et le Cameroun se neutralisent (1-1)

OM

L’opposition inédite de ce mercredi matin entre l’OM et le Cameroun a permis à Franck Passi et Hugo Broos de procéder à une large revue de leur effectif et de préparer les prochains rendez-vous.

Le 5 octobre 2016
commentaires

Déjà qualifié pour la phase de la coupe d’Afrique des Nations, programmée du 14 janvier au 5 février 2017 au Gabon, le Cameroun a souhaité mettre en place une opposition à quatre jours de son dernier match éliminatoire en Algérie.

Le rendez-vous de cette fin de matinée au centre Robert Louis-Dreyfus a été une base de travail pour les Lions Indomptables et leur sélectionneur Hugo Bross, mais aussi pour Franck Passi. EIle a ainsi permis à Lassana Diarra de se rapprocher un peu plus des conditions de la compétition pendant un peu plus d’une heure et de mesurer son influence sur le groupe tant ses conseils sont permanents. L’entraîneur olympien a ainsi procédé à une large revue d’effectifs en incorporant plusieurs joueurs du CFA, Dacosta et Sané sur les couloirs défensifs dès le coup d’envoi, Haugan, Dubois, Porsan-Clemente, Zakouani, Rabillard et Dinaj dans les 25 dernières minutes.

Un match d’une grande correction, sans engagement excessif afin de ne blesser personne, où il a plus été question de répétitions de gammes tactiques.

Plusieurs situations ont enrichi la rencontre, à l’image de la frappe enroulée de Khaoui à l’entrée de la surface, embrassant le poteau droit d’Ondoa (5e) ; du coup-franc en pleine lucarne de Khaoui claqué par Ondoa, encore, au terme d’une belle envolée (24e). Les Olympiens ont bien contenu pendant 25 minutes l’animation camerounaise jusqu’au penalty accordé pour une faute de Rolando, reconnu coupable par l’arbitre d’avoir poussé Aboubakar dans le dos dans un défi aérien.

Si Samba s’est mis en évidence à deux reprises sur des face-à-face avec Aboubakar (32e, 43e), Rolando a égalisé en se retrouvant seul au deuxième poteau, profitant d’un corner de Lopez dévié par Doria (34e).

Le Cameroun a eu plus de possession après la pause, notamment en mettant plus de concentration et d’application dans ses phases de préparation et de progression. L’OM a plus subi mais a concédé peu de situations dangereuses. On en note deux : une frappe de Choupo claquée par Escales (47e) et un sauvetage de Haugan (86e) devant Abang. Ce dernier, après avoir éliminé Escales, s’est retrouvé devant le but vide, mais sa frappe a été contrée par le retour déterminant du jeune défenseur norvégien.

L’OM a eu aussi quelques situations, comme la position d’Iseka ne pouvant reprendre de la tête, seul à l’entrée des 5,50m un centre de Khaoui, un contre d’Iseka depuis la ligne médiane (73e) mal terminé par une frappe trop croisée, ou enfin la frappe de Zakouani à l’entrée de la surface dans les gants d’Onona.

Un match nul pour un rendez-vous inédit au centre Robert Louis-Dreyfus, avec pour finalité la préparation des prochaines échéances des deux collectifs.

  • Centre Robert Louis-Dreyfus, OM et Cameroun 1 à 1. Mi-temps : 1-1.
  • Buts - OM : Rolando (34). Cameroun : Aboubakar (28 sp).

- OM : Samba (Escales (46) - Dacosta, Rolando, Doria (Haugan, 68), Sane (Dubois, 58) - Diarra (cap, Goguey, 68), Vainqueur (Porsan-Clemente, 63) - Khaoui (Zakouani, 74), Lopez (Rabillard, 68), Machach - Iseka (Dinaj, 74). Entraîneur : Franck Passi.

- Cameroun : Ondoa (Onana, 46) - Nyom (Fa, 46), Nkoulou (Chedjou, 46), Djetei, Oyongo (Bedimo, 46) - Salli (Noi, 46), Ngadeu (Kom, 46), Djoum (Mandjeck, 46), Toko (Abang, 46) - Moukandjo (cap, Choupo, 46), Aboubakar. Entraîneur : Hugo Broos.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches