Coupe de la CAF : un espoir de repêchage pour UMS ?

Camfoot

L’Union des mouvements sportifs de Loum a été éliminée de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) le 27 février dernier par le Deportivo de Mongomo de Guinée Equatoriale, mais la messe n’est pas totalement dite et le match se poursuit dans les bureaux de la CAF.

Le 2 mars 2016
commentaires

Pour sa première sortie dans la cour africaine, la formation vainqueur de la Coupe du Cameroun 2015 a vécu une expérience très peu enviable jusqu’à son élimination. En dépit de cette disqualification, les dirigeants de l’UMS ont mis à contribution leur espièglerie bien avant même leur déchéance, pour déceler quelques dysfonctionnemts dans les rangs de l’équipe équato-guinéenne.

En effet, le Deportivo de Mongomo aurait aligné un joueur litigieux au match aller, à en croire un membre de l’encadrement technique de l’UMS. « On a émis des réserves avant le coup d’envoi du match sur un joueur qui a une double identité ; il a changé de nom, et on l’a reconnu, puisqu’il a joué au Cameroun sous un autre nom », susurre ce dernier sous anonymat.

Double identité ?

Il s’agirait de fait, du joueur Simplice Dorcas, aligné par le Deportivo Mongomo au match aller le 14 février dernier à Douala. Ce dernier se nommerait en principe Simplice Feutat, et jouait encore jusqu’à la saison dernière à l’Unisport de Bafang. Il n’aurait pas réussi à obtenir son Certificat international de transfert (CIT) pour rejoindre la Guinée Equatoriale. Mais une fois là-bas, il aurait acquis une nouvelle identité pour faire carrière.

Cette distorsion a naturellement donné du grain à moudre aux dirigeants de l’UMS, qui n’ont pas manqué de saisir la CAF. Les autorités de l’instance du football africain ont enrôlé la requête de l’équipe camerounaise, et devrait répondre à UMS d’ici à la fin de cette semaine. Et si les faits sont établis, Anicet Mbarga et ses hommes seront repêchés au détriment des Equato-guinéens qui de fait, ont éliminé les Camerounais aux tirs aux buts samedi dernier à Malabo (4-2).

Un adversaire qui était bien à la portée de l’UMS, si l’équipe camerounaise avait sereinement préparé son match retour. Le club de Loum a fait face à des soucis administratifs liés à l’obtention des visas d’entrée en Guinée Equatoriale, et a dû retarder son départ pour ce pays voisin.

Conséquence, arrivés sur le sol équato-guinéen dans la nuit de vendredi à samedi, les Camerounais n’ont pas eu le temps de faire la reconnaissance du terrain, encore moins de peaufiner les derniers réglages avant le match. Les joueurs ont naturellement accusé le coup pyschologiquement et physiquement, et sont néanmoins tombés avec les honneurs.

Armel Kenné


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches