Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Bienvenue au pays des comités et des collectifs

L’Empereur Britanikus Zendé

Les opinions exprimées dans la section blogue n’engagent que les auteurs.

La scène parait inédite. Bah ! Inédite pour ceux qui ne vivent pas notre quotidien. Bienvenue alors au Cameroun. Alors que l’heure est à la réflexion pour le devenir de notre football, alors qu’il est peut-être temps de voir comment organiser une autre Coupe d’Afrique des Nations après celle de 1972, c’est le bal des comités de soutien et autres collectifs de soutien qui animent le peuple qui a encore la passion pour le football.

Le 8 mai 2012
commentaires

La danse avec les Lions ne fait que commencer. Une fois de plus, bienvenue au Cameroun. Après la création des motions de soutien, il a fallu seulement quelques années pour innover. Bienvenue à l’ère des comités de soutien et des collectifs. Et si un collectif des spectateurs de football était créé ?

Au cas où vous ne le sauriez pas, le mot DÉMISSION n’existe jamais dans notre jargon ; c’est d’ailleurs un mot rarement utilisé par les membres de la mangeoire. Pardon... Par ceux qui dirigent notre football. Même quand on rentre de la Coupe du Monde de Football avec 0 point au compteur et qu’on est dans l’incapacité de gérer les égos de nos valeureux Lions Indomptables, merdeuuh ! Lions Domptables domptés : on ne pense point à une démission. N’est-ce pas qu’en Afrique on naît naturellement dirigeant ? Même le Ministre des sports et de l’Education Physique après la débâcle du mondial sud-africain, répondant à un élu du peuple pensait au fond de lui-même que « sa démission n’était pas d’actualité ». Ce n’était d’ailleurs pas la faute de l’équipe dirigeante de la fédé quand bien même les joueurs ont refusé de jouer un match amical conte l’Algérie, personne n’est responsable. C’est la faute à ceux qui sous un soleil de plomb défendent les couleurs nationales. Vraiment ! Est-ce encore moi qui avais dit au quartier que « quand ça te dépasse tu laisses seulement » ?

Oui le football c’est la mangeoire dans notre pays. Quand on devient décideur de notre sport-roi, on ne peut plus passer le bâton de commandement à quelqu’un d’autre. Tellement il y a à manger qu’on ne peut s’en rassasier. « Affaire nkap me ta’a affaire très sérieuse » dit un adage bamiléké. Alors que certaines personnes tapis dans l’ombre annonçaient sur la toile le retrait du passeport et de l’arrestation du tout puissant président de la Fédération de Football, l’homme aux 3 titres avec les Lions est sorti de sa réserve. « Vous êtes des journalistes et vous devez avoir la bonne information. Je n’ai jamais dit qu’on m’avait retiré mon passeport. Personne n’est jamais venu chez moi retirer mon passeport et personne ne m’interdit de sortir du pays » réponds alors Mr Iya Mohamed à notre confrère Le Messager lors de la conférence de presse au sortir du conseil d’administration de la SODECOTON dont il est le directeur général, et d’y ajouter « Personne n’a retiré mon passeport. Aucune ambassade ne me refuse de visa. Et je m’arrête là » Mais Que cache la multiplication des comités et collectifs dans le football ? Demandait Camfoot.com dans sa livraison du 04 Mai 2012.

Pour les membres du Comité citoyen pour le redressement du football camerounais (Cocirefca) dont les chefs de file sont Roger Milla et Emmanuel Mve Elemva « Ce que nous vivons avec les dirigeants actuels de la Fécafoot est incroyable. Nous allons d’échecs en échecs et ça n’émeut personne. Nous voulons mettre fin à ça. Pour que les choses recommencent à marcher, il faut que l’équipe qui dirige actuellement la Fécafoot soit poussée à la sortie, qu’Iya Mohammed dégage ! Il n’est pas normal que le football camerounais continue à être dirigé par des braqueurs ». Pour le Collectif républicain du football camerounais (Crefc) dont le chef de file est Ange Sama « dès l’entrée en fonction de Iya Mohamed, vers le milieu de l’année 1998, les Lions indomptables rugissent de nouveau et l’ensemble du football camerounais connaît des embellies avec des résultats positifs aussi bien sur les plans sportif, infrastructurel, matériel, humain que sur la gestion »

Parfois on a l’impression dans notre pays que les gens cherchent de quoi divertir le peuple pour qu’on parle d’eux. Pourquoi ces comités et autres collectifs ne pensent à faire des propositions concrètes par rapport à la construction des infrastructures sportives afin qu’au moins pour une fois dans notre pays qu’on ait des tops matches chaque week-end à 20H45 comme ça se fait ailleurs ? Pourquoi ne peuvent-il proposer leur savoir-faire à la Ligue Professionnelle de Football afin que l’on soit effectivement sûr que nos frères qui se battent corps et âme pour nous faire vivre du bon spectacle chaque week-end perçoivent effectivement leur salaire et primes de match et qu’ils sont bel et bien affiliés à la CNPS. Pourquoi tous ces gens n’ont-ils pas créé de collectifs et comités pour permettre à nos Lionceaux de participer au tournoi de Montaigu ? Pourquoi est-ce que Monsieur Milla ne démissionne-t-il pas de son poste de Président d’Honneur de la fédé ? N’a-t-on pas appris à l’école des colons que quand on n’approuve pas une vision, on quitte le bateau ? Tous les membres de ces comités et autres collectifs ne cherchent que leur argent.

Puisse « le choix du peuple » sortir de sa réserve pour délivrer à tout jamais notre football dans son état comateux.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon