Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

E2 : Cosmos et Botafogo se neutralisent

Camfoot.com

Les deux équipes se sont séparées à égalité (1-1), dimanche dernier au stade Ahmadou Ahidjo à l’occasion de la quatrième journée du championnat.

Le 6 mars 2013
commentaires

A la fin du match comptant pour la 4e journée du championnat Mtn Elite Two dimanche, au stade Ahmadou Ahidjo, opposant Cosmos de Bafia à Botafogo de Douala, chacun des entraîneurs en voulait à son attaque de n’avoir pas concrétisé les occasions de buts que les deux équipes se sont créées de part et d’autre. « Ce match nul n’est pas satisfaisant du tout. Nous nous sommes créés d’énormes occasions de buts sans pouvoir les concrétiser. Les enfants auraient « tué » ce match avant la fin du temps réglementaire. S’ils avaient un peu de maturité, nous aurions remporté la partie. Il y a eu vraiment moyen de gagner ce match, avec les occasions de buts. Mais, il a toujours manqué le dernier geste, la lucidité à mes gars », se plaignait David Pagou, l’entraîneur de Cosmos de Bafia.

Alain Djeumfa

Alain Djeumfa, l’entraîneur de Botafogo de Douala, regrettait aussi le manque de lucidité de ses joueurs devant les buts adverses : « Il y a eu un manque de concentration de la part de mes gars. Nous avons eu les meilleures occasions de buts, sur la base de la stratégie que nous avons mise en place. Quand on joue à l’extérieur, on ne laisse pas des espaces. C’est ce qui s’est passé. Mes gars ont respecté les consignes et on a joué sur des contre, mais sans concrétiser les occasions de buts qu’on s’est offert ». Les deux équipes se sont séparées sur un partage des points, en faisant un but partout, au terme d’un match où il y a eu des occasions de buts de part et d’autre.

C’est d’ailleurs Botafogo de Douala qui ne va pas se résigner dans la posture de visiteur, en prenant son adversaire par la gorge. Inscrivant le premier but de la partie après six minutes de jeu. L’ouverture du score est ainsi l’œuvre de Diderot Chamba, qui a repris de la tête un ballon de corner, pour battre Priso Ndjanga, le gardien de buts de Cosmos de Bafia. Dès ce moment, l’équipe de Bafia va multiplier les actions offensives pour obtenir l’égalisation au temps additionnel de la première mi-temps. La puissante frappe de Ngomo A Mougnol (47e) va être imparable pour Nguepi Ngoufack, le gardien de buts de Botafogo. Revenues des vestiaires, les deux équipes vont offrir un spectacle plaisant au public et sans but, jusqu’au coup de sifflet final.

David Pagou

« C’est un match à l’extérieur. Si nous pouvons remporter un point à l’extérieur, ce n’est pas mauvais. Ce n’est pas vraiment un coup de frein dans notre élan pour le leadership », croit savoir Alain Djeumfa. David Pagou quant à lui, tire les leçons de la rencontre : « Les gars doivent comprendre qu’il y a encore beaucoup de boulot à faire ». Par ce match nul, Cosmos de Bafia totalise 5 points et Botafogo 8 points en quatre journée de championnat Mtn Elite Two.

Retour de l’ambulance au stade

A l’occasion de ce match, l’on a revu une ambulance au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Elle, qu’on a aperçu lors de la première journée du championnat Mtn Elite One. Et depuis, plus rien. Les matchs se sont jusque-là déroulés sans ambulance, au mépris de l’exigence de la Caf et de la Fifa. « Normalement, s’il n’y a pas d’ambulance, le match ne doit pas se jouer », nous précisait le Dr Abela Ondobo Martin, médecin référant fédéral national et instructeur médical Caf. L’ambulance en poste dimanche au stade lors de ce match Cosmos – Botafogo, selon une source proche de l’équipe médicale du stade, provenait de l’hôpital d’Efoulan.

Antoine Tella à Yaoundé

Réactions :

« Botafogo a réussi son coup »

Abouem Maya, capitaine de Cosmos de Bafia

« Nous sommes venus pour remporter ce match. Mais, d’entrée de jeu nous avons pris un but. Mais, nous n’avons pas baissé les bras. Nous avons continué à travailler jusqu’à la fin du match. C’est pour ça qu’avant la fin de la première manche, nous sommes revenus au score. Il nous a manqué juste un peu de chance pour gagner ce match. Nous remercions le Seigneur pour ce point du match nul, parce que nous pouvions nous en sortir aussi avec une défaite. Nous allons continuer à viser le haut du classement. Ça fait partie des objectifs fixés par le club. Notre adversaire a joué tactique, en mettant l’accent sur les ballons de contre-attaque. Et il a réussi son coup ».

« Cosmos, pas une petite équipe »

Jules Tchuitchoua Djeukam, joueur de Boatafogo

« Nous sommes venus à Yaoundé avec la ferme détermination de remporter la partie. Nous sommes un peu déçus. Malheureusement, ça n’a pas été le cas. Vous savez que Cosmos n’est pas une petite équipe. Elle vient de monter en Elite Two et elle fait tout pour rester dans le peloton des meilleurs. Néanmoins, nous n’allons pas cracher sur ce point pris à l’extérieur. Ce qui nous a manqué, c’est la maturité en attaque. C’est pour cela que nous n’avons pas réussi à transformer toutes nos occasions de buts. Les jeunes qui sont dans l’équipe vont progresser au fur et à mesure ».

Propos recueillis parA.T.à Yaoundé

Résultats complets de la 4e journée
- Sahel – As Matelots de Douala : 3-2
- Scorpion – Dragon de Yaoundé : 1-0
- Aigle – Ums de Loum : 0-0
- Tiko United – Achille de Sa’a : 0-0
- Cosmos de Bafia – Botafogo de Douala : 1-1
- National – Feutcheu Fc : 1-1
- Apejes – University : 1-0


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches