Nancy : Nguémo encore parti ?

Publié le 25 août 2010
commentaires

Très peu utilisé en ce début de saison, le milieu de terrain des Lions espère quitter Nancy avant la fin du mois.

PNG - 214.2 ko
Landry Nguémo

Landry, avant d’entrer en jeu à Nice samedi (à la 63e minute avant d’être expulsé à la 90e), vous n’aviez même pas été présent dans le groupe lors des deux premières journées. Seriez-vous sur le départ ?

On m’a placé sur la liste des transferts, vu qu’il ne me reste qu’un an de contrat. Alors, je me donne à fond à l’entraînement, en espérant trouver un club d’ici la fin du mois. Il y a eu des pistes, mais qui n’entraient pas dans mon plan de carrière. Je veux avoir du temps de jeu et surtout m’engager pour un bon projet. Des clubs comme Galatasaray et l’Olympiakos se sont penchés sur mon profil, mais il n’y a pas eu de proposition concrète de leur part. Le président (Jacques Rousselot) m’a dit de ne pas m’inquiéter, qu’il ne me mettra pas de bâtons dans les roues.

Comment expliquer que le club ne compte pas sur vous, comme le montre votre prêt au Celtic Glasgow la saison passée ?

Sur le moment, les dirigeants nancéiens m’ont dit que le club écossais était intéressé et que j’étais libre de partir. Ça s’est fait comme ça... Là-bas, j’ai disputé quarante-trois matches. Alors, le Celtic a souhaité lever l’option d’achat, sans vouloir payer les 2,3 millions d’euros que réclamait Nancy. Du coup, ça ne s’est pas fait.

La situation ne vous énerve-t-elle pas ?

Bien sûr que j’ai été mécontent de ne pas être transféré en Ecosse. Mais que dire par rapport à ça ? Je ne peux rien faire d’autre que de continuer à m’entraîner. On ne m’a pas facilité la tâche, mais ça ne servirait à rien de mettre de l’huile sur le feu. L’année avait bien débuté avec ma participation à la Coupe d’Afrique des Nations puis au Mondial, c’est juste un petit peu plus difficile maintenant. Mais je garde espoir. C’est ce qui fait vivre, comme on le dit. Je me prépare en espérant trouver un bon challenge, car il est important, par rapport à la sélection camerounaise, de jouer de manière régulière.

Propos recueillis par Vincent Villa/France Football


La Chronique de Léon
Les Depêches