Etienne Sockeng : Les rôles définis

Publié le 29 août 2010
commentaires

Le DTN adjoint N°2, à l’issue de la cérémonie d’installation avortée de son département.

JPEG - 49.5 ko
Etienne Sockeng, Dtn adjoint N°2

« Nous devrions être installés dans nos fonctions, on n’a pas été installés. Ce n’est pas grave. Il n’y a pas de problème. Nous allons devoir attendre. Le jour où l’Etat va se décider à le faire, ce sera fait. »

« L’organigramme mis sur pied définis nos attributions. Nous allons suivre et exécuter le canevas de travail défini par la hiérarchie. Il faut déjà un bâtiment pour abriter nos bureaux. Il faut aussi les moyens matériels pour les nombreux déplacements qu’il y aura à faire, pour la prospection des joueurs, l’organisation des stages, la formation des entraîneurs, les relations avec les sélections nationales, le fichier des footballeurs camerounais à l’intérieur comme à l’extérieur du pays… La mission est immense. Il faudra simplement qu’il y ait des moyens.

Il n’y aurait pas de friction entre la Direction technique nationale et les entraîneurs sélectionneurs. Les rôles et les attributions des uns et des autres sont clairement définis. Nous sommes dans un Etat de droit. Chacun doit rester à sa place pour qu’il n’y ait pas d’amalgame. »

Propos recueillis par Jean Robert Fouda

- A lire dans le même sujet : Les atermoiements de Jean Manga Onguené


La Chronique de Léon
Les Depêches