Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Atalanta-PSG : Choupo-Moting, ce héros inattendu

Le Parisien

Il aurait dû quitter le PSG le 30 juin dernier. L’international camerounais a accepté deux mois supplémentaires, sans broncher. Avant de qualifier Paris pour les demi-finales de la Ligue des champions. L’image est belle et symbolise l’état d’esprit qui règne au sein du vestiaire parisien. Elu homme du match, Neymar a offert son trophée à Eric Choupo-Moting, son coéquipier, auteur du but de la victoire parisienne contre l’Atalanta (2-1), véritable héros de la soirée.

Le 12 août 2020
commentaires

Entré en jeu à la 79e minute à la place d’un Mauro Icardi transparent, l’international camerounais s’est employé pour se jeter dans la surface de réparation à la suite d’un centre de Kylian Mbappé pour inscrire le but libérateur au cœur du temps additionnel (90e + 3). « Quand je suis rentré, je me suis dit : Ce n’est pas possible de rentrer à Paris avec cette équipe, raconte-t-il au micro de RMC. J’ai tout donné, comme j’ai tout donné pendant le stage. Je connais Kylian, je connais sa vitesse et quand il centre, je sais que la balle va arriver. »

Voilà comment Eric Maxim Choupo-Moting entre dans l’histoire du PSG. Il propulse le ballon victorieux dans les filets le soir du 50e anniversaire du club. « Dans le passé, il y avait des matchs au scénario contraire, poursuit l’attaquant. Mais là, on n’a pas perdu espoir ni confiance. Neymar a fait un match extraordinaire. A la fin on a eu des occasions, on a mérité cette victoire. »

« Il faut parler de lui »

Cette aventure était impossible à imaginer début juin. A l’heure de la reprise de l’entraînement, après trois mois de pause sanitaire causée par le coronavirus, « Choupo » ne devait même pas retrouver le chemin du camp des Loges à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Tout son clan s’attendait à conclure le contrat signé il y a deux ans, lors d’un transfert libre après un bail terminé à Stoke City (Angleterre). Mais le départ d’Edinson Cavani, qui a refusé une prolongation de deux mois supplémentaires, a poussé la direction sportive à proposer quelques semaines de plus à son attaquant camerounais, né en Allemagne il y a 31 ans.

Comme c’est le cas depuis son arrivée dans la capitale, une transaction conclue par Antero Henrique après le transfert de Thilo Kehrer, avec qui Choupo-Moting partage le même agent, le grand buteur d’1,91 m a continué d’afficher son sourire au sein du groupe. Apprécié de tous, il n’a rien lâché à l’entraînement, comme le confirme son coéquipier Ander Herrera. « Il faut parler de lui, clame le milieu espagnol. Il va finir son contrat dans trois semaines pour aider cette équipe. Il fait les entraînements à fond comme s’il s’agissait des derniers. C’est ça le symbole de l’atmosphère dans l’équipe ».

La chance n’est pas étrangère à ce but de Choupo-Moting. Comme la malchance l’avait jusqu’ici martyrisé. Depuis avril 2019 et une action surréaliste du droitier devant le but face à Strasbourg, Choupo-Moting était moquée par beaucoup. Lui n’a jamais bronché, assumant ce raté et trimballant son sourire devant la presse. Avec ce deuxième but en carrière en Ligue des champions, mais assurément, le plus important, il pourra afficher son visage radieux encore quelque temps.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches