Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Sébastien Desarbres se lâche

Camfoot.com

Le nouveau patron de l’encadrement technique de Coton sport de Garoua s’ouvre à Camfoot.com. Arrivée à Coton Sport de Garoua en remplacement de Robert Boivin, un autre entraîneur français, viré du club phare du septentrion pour mauvaise performance, Desarbres qui a connu une mésaventure à l’Assec d’Abidjan compte imprimer ses marques à Garoua. 36 ans sonnés, le technicien français avoue être bien accueilli à Garoua et compte hisser le vice champion du Cameroun au plus haut.

Le 26 décembre 2012
commentaires

C’est au centre technique de la Fecafoot à Odza pres de Yaoundé, au terme d’un match amical opposant Coton Sport à Renaissance de Ngoumou 2 - 1, que nous avons rencontré notre interlocuteur. La première phase de préparation des cotonculteurs, ses objectifs la saison prochaine, l’accueil, ses rapports avec les joueurs sont entre-autres éléments qui ont ponctué notre entretien.

Camfoot : Que pouvez-vous dire sur votre effectif à moins quelques semaines du début du championnat ?

Sébastien Desarbres : Nous avons terminé la première phase de préparation. Elle a été très mouvementée avec les départs de plusieurs de nos joueurs en sélection nationale d’une part. De l’autre, nous avions accueilli plusieurs nouveaux joueurs qui ont rejoint le groupe. Je pense que d’ici quelques jours, nous aurons un groupe homogène près à franchir la seconde phase de la pré-saison. Je suis satisfait jusqu’ici, car au niveau du groupe, nous n’avions aucun pépin physique pour l’instant.

Camfoot : Sur quoi sera articulé la seconde phase de votre préparation ?

Sébastien Desarbres : Nous travaillerons plus sur la mise en place tactique et sur le jeu. Car nous avions fait une grosse préparation physique en deux temps. Afin de permettre à nos joueurs qui ont été absentés pendant une longue période, car ils étaient convoqués en équipe nationale de se rattraper (CAMFOOT 2012, matchs amicaux avec les espoirs et A’). L’objectif de cette deuxième étape de la préparation est de dégager un effectif qui pourra démarrer le championnat.

Camfoot : Personnellement, quelle est votre défit à Coton sport ?

Sébastien Desarbres : Vous savez, ça fait un moment que je suis dans cette équipe. Pour l’instant j’ai besoin de constituer une équipe solide, forte, disciplinée pour atteindre nos objectifs. Si nous avons un mental de gagneur, je suis convaincu que nous ferons de bonnes prestations dans les différentes compétions dans lesquelles nous serons engagés. Si nous réussissons à travailler le côté mental, je suis certain que nous irions le plus loin possible.

Sébastien Desarbres
Manager Général de Cotonsport de Garoua.

Camfoot : Avez-vous le sentiment que votre message est bien reçu par les joueurs ?

Sébastien Desarbres : Nous sommes dans une phase de préparation. Les joueurs sont très réceptifs. Forcément quand on installe de bonnes bases dans le boulot, on est récompensé. Pour le moment tout se passe plutôt bien. Physiquement, il y a encore beaucoup de travail à faire. Mais pour le moment ça va, je peux dire que tout va pour le mieux !

Camfoot : Comment avez-vous été accueilli à Garoua ?

Sébastien Desarbres : Garoua est différente d’Abidjan. Les choses changent un peu dans les deux villes. Mais j’ai été bien été accueilli à la fois par les supporters que par les dirigeants. Je n’ai pas eu le temps de lever la tête. Nous une fois arrivé, nous avions très tôt beaucoup de travail. Jusqu’ici rien à dire excepté que je suis content d’être à Garoua.

Camfoot : Depuis votre arrivée, avez-vous cherché à prendre des informations sur les autres équipes de l’élite one ?

Sébastien Desarbres : J’ai l’habitude de m’intéresser uniquement à mon équipe. Si nous sommes une équipe bien en place tactiquement, avec du répondant physique, les choses se passeraient très bien pour nous. Dans ce cas nous n’aurons rien à faire avec les autres clubs.

Camfoot : Comment trouvez-vous le Cameroun ?

Sébastien Desarbres : Le Cameroun est un beau pays, les gens sont très agréables. Je suis très content et ne regrette pas d’être ici.

Entretien réalisé par James Kapnang à Yaoundé


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches