Nguemo dans l’équipe type

Publié le 5 mai 2012
commentaires

Ligue 1 : L’équipe type de la 35ème journée de L1

- Mandanda : si l’OM a mis fin à sa série de 13 matches sans victoire, il peut remercier son portier international. Sans avoir beaucoup d’arrêts à effectuer durant tout le match, il s’est montré décisif en fin de rencontre (87e et 90e), préservant le petit but d’avance des siens.

- Trémoulinas : encore une performance de qualité pour le latéral bordelais face au Stade Rennais. Sans se montrer exagérément offensif, il a fait le boulot face à Rennes et bien tenu son couloir. Le meilleur à son poste en Ligue 1.

- Heurtaux : quel match du défenseur central face à Lorient ! Et surtout quel but ! Sa frappe exceptionnelle de 30 mètres a offert la victoire aux siens et un gros bol d’air en vue du maintien. Cerise sur le gâteau, il est surveillé de très près par le club italien de l’Udinese...

- Cris : il est en grande forme en ce moment. Après une belle prestation en finale de Coupe de France, un but face à Lorient, le Brésilien a remis ça à domicile contre Valenciennes, avec un nouveau but décisif. Le score était de 1-1 lorsqu’il a placé un coup de tête victorieux. Indispensable à l’OL pour le sprint final.

- Debuchy : la meilleure défense, c’est l’attaque. Cette maxime, Debuchy l’applique semaine après semaine avec le LOSC. L’international a livré un très bon match face à Nice, avec son lot hebdomadaire de montées et de centres.

- Nguémo : en toute discrétion, il a fait son trou à Bordeaux. Homme de l’ombre, il a profité, comme tous ses coéquipiers, de l’arrivée de renforts au mercato hivernal et a pris encore plus de consistance. Une nouvelle preuve avec sa prestation contre Rennes. Impeccable au milieu de terrain, il a inscrit un joli but d’une frappe lointaine pour sceller le succès girondin.

- Obraniak : définitivement la meilleure recrue hivernale en Ligue 1 tant il a apporté à Bordeaux. Si les Girondins manquent de folie dans leur jeu, Obraniak est l’un des seuls à pouvoir égayer le stade Chaban-Delmas. Il y est encore parvenu hier soir en concluant parfaitement une belle action collective.

- Ménez : forfait face à Lille, il a prouvé qu’il était indispensable au PSG en vue du sprint final. Hier soir face à Saint-Etienne, il a proposé un récital d’accélérations, de dribbles et de frappes. Un penalty provoqué, des tirs dangereux, un poteau, il n’a pas chômé et vous a séduit. De bon augure pour le PSG et l’équipe de France.

- Pastore : mine de rien, sans être influent, il est décisif. Hier soir, le milieu offensif a inscrit son 3e but en 3 rencontres, pour un total de 12 réalisations, son meilleur total depuis le début de sa carrière. Ce sont sûrement ses chiffres qui vous ont plu. Ou seulement la qualité de son but puisque c’est d’un joli réflexe du pied droit qu’il a crucifié Ruffier en fin de rencontre.

- Rémy : à l’instar de ses coéquipiers, il semblait avoir perdu confiance en ses capacités ces dernières semaines. Mais, en joueur décisif, c’est lui qui a permis à l’OM de sortir la tête de l’eau et de mettre fin à la désastreuse série de 13 matches sans victoire. Sans être spécialement tranchant, il a libéré les siens.

- Lisandro : une grosse activité et un doublé pour porter son total de buts à 15 cette saison en Ligue 1, Lisandro a pris le match contre VA à son compte hier soir. Sa reprise de volée du gauche et son dribble victorieux sur Penneteau ont enflammé Gerland et vous ont convaincu.

Aurélien Léger-Moëc, footmercato


Club House - Nguemo et Obraniak refont le match... von Girondins


La Chronique de Léon
Les Depêches