Le communiqué de Chedjou

Publié le 23 avril 2012
commentaires

La défenseur camerounais de Lille a tenu à démentir formellement les accusations de propos discriminatoires qui ont été tenues par Johan Cavalli.

La polémique de la semaine dernière en Ligue 1 n’est pas encore apaisée. A l’issue du match qui opposait Lille à Ajaccio (4-1), le milieu de terrain des Insulaires, Johan Cavalli, accusait le défenseur du LOSC Aurélien Chedjou de lui avoir tenu des propos insultants. Les versions des deux joueurs ont alors divergé dans la presse, passant du « sale corse » selon Cavalli, à seulement « sale con » selon le Lillois. Difficile de démêler le vrai du faux dans cette affaire, qui oppose donc les deux hommes. Une semaine après, le Camerounais est encore interrogé par les médias.

« Voir mon nom associé à un acte de racisme m’attriste énormément »

Aurélien Chedjou a donc publié un communiqué dans lequel il dément catégoriquement les termes utilisés dans cette ’attaque’ verbale. Selon lui, il n’a donc jamais tenu de telles déclarations : « Contrairement aux affirmations tenues à mon égard, je tiens à démentir formellement les propos m’ayant été attribués. Voir mon nom associé à un acte de racisme m’attriste énormément, car j’ai bien conscience des effets destructeurs de ce genre de paroles. Je ne ressens pas la moindre rancœur envers Johan Cavalli ni le club de l’AC Ajaccio. Ni même la Corse. Je souhaite d’ailleurs bonne chance à l’AC Ajaccio pour son maintien en L1 », déclare-t-il dans ce texte.

Réunion le 10 mai à la LFP

Vrai ou fausse, cette accusation sera certainement tirée au clair par la Commission de Discipline de la LFP. Lors de la session de ce jeudi, l’instance a décidé de convoquer les deux joueurs, en compagnie de leurs représentants, pour revenir sur ce fâcheux épisode, qui continue de faire parler. Aurélien Chedjou et Johan Cavalli seront donc entendus le 10 mai prochain par la Ligue de Football Professionnel.


REAGIR

La Chronique de Léon
Les Depêches