Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

C3 : Aboubakar marque, Besiktas arrache le nul

Camfoot

En déplacement sur la pelouse de l’Olympiakos jeudi soir, à l’occasion des huitièmes de finale aller de la Ligue Europa, Besiktas a obtenu le nul (1-1). Mené dès la 36e, le club turc est revenu au score grâce à Vincent Aboubakar qui profitait d’un mauvais dégagement du gardien pour inscrire son deuxième but dans la compétition.

Le 10 mars 2017
commentaires

Le gardien de l’Olympiakos, a dû passer une nuit blanche ce jeudi. Alors que son équipe menait 1-0 depuis la 36e minute de ce huitième de finale aller de la Ligue Europa à domicile, il décidait (involontairement) d’offrir un cadeau à Vincent Aboubakar et son club, Besiktas. Sans aucune pression autour de lui pourtant, le dernier rempart du club grec faisait une longue passe à…l’attaquant international camerounais qui n’hésitait pas à le remercier ensuite avec une magnifique frappe cadrée (1-1, 53e).

Un but salvateur qui a permis à Besiktas, longtemps bousculé dans un bouillonnant stade Georgios Karaiskáki, d’arracher le nul 1-1 et de garder toutes ses chances de qualification pour la suite de la compétition. Grâce au Camerounais qui signait ainsi sa deuxième réalisation en 2 matchs de Ligue Europa cette saison au terme d’un match intense et haletant, Besiktas devrait aborder le match retour, le 16 mars prochain, avec un bel avantage psychologique.

Pas de chance pour Choupo-Moting

Autre match nul ce jeudi soir, celui entre Schalke 04 et Borussia Mönchengladbach (1-1). Sur le banc de touche des Royal Blues au coup d’envoi de la rencontre, c’est à la 72e minute qu’Eric-Maxim Choupo-Moting a fait son entrée en jeu. Et deux minutes plus tard, il avait une balle de but qu’il ne réussissait pas à concrétiser. Yann Sommer, le gardien adverse ayant fait la parade parfaite pour dévier le tir du Camerounais (74e) qui ne se décourageait pas pour autant. Car alors qu’on joue la 87e, l’ex pensionnaire de Mayence reçoit une passe juste à l’entrée de la surface adverse. Il envoie une belle frappe vers le coin droit du but, mais c’est sans compter une nouvelle fois sur Yann Sommer qui montrait encore ses qualités avec un beau sauvetage. Pendant ce temps à Lyon, Nicolas Nkoulou ne faisait pas partie du groupe qui a marché sur Rome (4-2).

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches