Edgar Sali sacré joueur du mois

Publié le 22 mars 2011
commentaires

Le sociétaire de Cotonsports vient d’être sacré joueur du mois en Mtn Elite one.

Les statistiques parlent aisément pour lui. Avec 16 points, Sali Edgar a remporté le titre honorifique de joueur du mois de février dans le championnat de première division, pour les quatre journées du mois. La règle prévoit qu’au terme de chaque match, chaque entraîneur désigne dans l’équipe adverse deux joueurs qui se sont démarqués positivement. Le premier récoltant cinq points et trois pour le second. Ce qui signifie mathématiquement que Sali Edgar qui devance d’un seul point le trio constitué de Nzonkou Guy (Tiko United), Inouni Mbeleg (Caiman de Douala) et Ekono à Mouthé (Lausanne de Yaoundé), doit avoir été meilleur deux fois et second autant de fois. Ce qui traduit la constance du joueur dans la bonne forme.

La somme de 300 000F à lui remise par la Fédération camerounaise de football comme pour accompagner son titre est un élément de motivation pour ce joueur qui évolue dans un environnement de pauvreté généralisée, même si son club employeur ne connait pas cette situation. Mais le plus important pour ce garçon de 19 ans est cette reconnaissance par les techniciens aussi avertis que les entraineurs officiant pour les clubs de l’élite nationale. Ce qui pourrait contribuer à attirer l’attention de l’encadrement technique des Lions fanion au moment où les portes de l’équipe A commencent à s’ouvrir aux valeurs locales. Afin que le garçon de Garoua puisse avoir l’occasion de prouver lui aussi le bien qu’on pense de lui dans ce milieu des Lions indomptables saturé mais sans cesse instable.

En attendant, Sali Edgar Nicaise Constant s’est taillé une place de titulaire dans toutes les catégories inférieures de l‘équipe nationale. Aidé par son jeune âge. Né le 17 août 1992, Edgar Nicaise Constant Sali a certainement de beaux jours devant lui et est incontestablement l’une des valeurs sûres du football camerounais dans un futur très proche. Le talent et la jeunesse de l’homme lui garantissent certainement un avenir radieux et certainement de beaux jours avec le Cameroun.

Percer le mystère de l’équipe A

Convoqué par Paul Le Guen dans le groupe des joueurs locaux parmi lesquels le technicien français voulait dénicher quelques oiseaux rares dans la constitution de son effectif pour le mondial 2010, Sali Edgar avait eu l’occasion d’exhiber son talent. Domptant une corpulence qui le rend a priori facilement vulnérable à des adversaires généralement robustes dans l’entrejeu et la défense, le milieu offensif de Cotonsports procède par ces dribbles dont il sait user pour se faufiler entre ses adversaires pour servir régulièrement ses attaquants. Il semble que le staff technique des Lions avait la tête dans d’autres compartiments que le milieu de terrain. Mais le Cotonculteur qui avait indiqué au préalable son envie pressent de se vêtir de la tunique de l’équipe A, la seule qui lui oppose encore son mystère, continue d’afficher son ambition de percer ce mystère. Entre temps, l’homme a muri et est davantage sur tous les fronts. Lui qui n’a d’ailleurs pas pu faire partie de l’expédition des Emirats arabes unis avec les moins de 20 ans dans le cadre de la préparation de la coupe d’Afrique junior. Retenu en club par Denis Lavagne parce qu’indispensable pour Cotonsports de Garoua pour le match de la Ligue des champions opposant le club camerounais à Vitalo club du Burundi. Pour autant, Edgar Sali ne devrait pas manquer sa place dans la liste définitive des ambassadeurs du Cameroun à Afrique du sud 2011 dès le 17 avril prochain. Le temps de persuader.

Par Lindovi Ndjio, La nouvelle expression


REAGIR

La Chronique de Léon
Les Depêches