Création du fonds d’héritage de la CM pour l’ADS

Publié le 16 décembre 2010
commentaires

À la suite d’une entrevue avec le président de la République d’Afrique du Sud, Jacob Zuma, le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, a présenté aujourd’hui, 13 décembre 2010, au stade Soccer City de Johannesburg, le Fonds d’héritage de la Coupe du Monde de la FIFA pour l’Afrique du Sud. Ce fonds soutiendra un large éventail d’activités visant à promouvoir le développement du football, de la santé, de l’éducation et des projets humanitaires en Afrique du Sud. Ce fonds fait partie intégrante des programmes d’héritage menés dans le cadre de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 ; il contribuera à l’engagement de la FIFA qui était que les Sud-Africains continuent de profiter de la Coupe du Monde au-delà de la compétition elle-même.

Ce fonds s’élève à USD 100 millions, dont USD 80 millions sont directement alloués à des projets sociaux. Les 20 millions restants ont déjà été versés à la Fédération Sud-africaine de Football (SAFA) durant la phase de préparation de la Coupe du Monde de la FIFA 2010, contribuant également à la construction du nouveau siège de la SAFA. Comme premier projet, le fonds a financé l’achat de trente-cinq des bus d’équipes et d’une flotte de cinquante-deux voitures pour le déplacement des équipes régionales de la SAFA. Les véhicules ont été officiellement remis aujourd’hui.

Le fonds sera géré par l’entreprise d’audit Ernst&Young, et ses administrateurs - un représentant de la FIFA, un représentant de la SAFA, un représentant du gouvernement et un représentant du secteur privé - seront chargés d’évaluer les projets dans lesquels l’argent sera investi. Tous les projets devront être soumis aux administrateurs ; tous les projets devront obligatoirement être d’utilité publique.

Les bénéficiaires seront sélectionnés dans les domaines suivants :

· Football : administration, développement, coordination ou promotion du football amateur.

· Éducation et développement : scolarité dispensée par un établissement éducatif observant loi sud-africaine sur la scolarité.

· Santé : services de santé pour les communautés défavorisées, sensibilisation au virus du sida et autres programmes de prévention et d’éducation.

· Activités humanitaires : initiatives de développement communautaire pour venir en aide aux personnes défavorisées et lutter contre la pauvreté.

"Ce fonds est la dernière pierre en date de l’édifice que les activités d’héritage de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 ont contribué à bâtir pour l’Afrique du Sud et le continent africain. C’est aussi une juste récompense pour les Sud-Africains qui ont été des hôtes admirables. Nous avons toujours dit que la première Coupe du Monde africaine devait laisse un héritage sportif et social durable. Ce fonds marque une nouvelle avancée significative dans cette direction", a commenté le Président de la FIFA.

"Nous avons atteints nos objectifs en matière d’organisation ; la compétition fut un succès. Le plus dur - mais le plus important - reste pourtant à faire : faire fructifier à long terme l’héritage laissé par la Coupe du Monde, et construire des équipes nationales de premier ordre, tant en séniors qu’en juniors. Le Fonds de la Coupe du Monde de la FIFA que nous créons aujourd’hui est une avancée décisive dans cette direction", a quant à lui déclaré le président Jacob Zuma.

Le Fonds d’héritage de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 vient compléter toute une série d’initiatives lancées et mises en œuvre par la FIFA depuis 2005, et notamment les vingt centres Football for Hope, l’initiative Gagner en Afrique avec l’Afrique, la campagne "le 11 pour la santé"ou encore le Fonds de billets de la Coupe du Monde. La FIFA soutient également la campagne "1BUT : l’éducation pour tous" co-présidée par la reine Rania de Jordanie et Joseph S. Blatter

FIFA


La Chronique de Léon
Les Depêches