Coupe du Cameroun : Le sacre historique d’Apejes de Mfou

Camfoot

Apejes dans l’histoire ! Vierge de tout titre depuis sa montée en Ligue 2 en 2009, le club que dirige Léon Aimé Zang s’est adjugé le précieux trophée après avoir pris le dessus sur Bamboutos de Mbouda (2-0) en finale ce dimanche 30 octobre en présence du président de la République Paul Biya.

Le 30 octobre 2016
commentaires

Beaucoup de bruits pour rien au bout du compte ! Bamboutos de Mbouda qui a réalisé un exploit en battant le record de la mobilisation des supporters pour cette 57e édition de la Coupe du Cameroun (plus de 15 000 fans), ressemble au tonneau qui fait trop de bruits dans le néant. Sa défaite en finale face à son cadet Apejes de Mfou en est une parfaite illustration. Face à une équipe jeune, bien organisée tactiquement et résistante, les Mangwa boys ont vu le prestigieux trophée de cette 57e édition, leur filer entre les crampons. Dame Coupe s’est donc laissé séduire cette année par les Académiciens qui ont fait plier l’adversaire qu’on croyait pourtant plus expérimenté, par deux buts à zéro. Un score auquel beaucoup d’analystes n’attendaient pas au regard de la plus-value de l’ascendant psychologique que procurait la foultitude de supporters de Bamboutos FC de Mbouda à son équipe chérie. Mais, sur le terrain, les poulains du coach Fagna Fagna ont été incapables de faire preuve d’opportunisme en vendangeant toutes les occasions nettes de buts.

Boya, l’homme du match

Quercy-Sterling Dieu Béni aurait été adroit sur cette occasion obtenue à la 16e que le score aurait été autre. Peut-être que les Mangwa boys auraient mené deux buts à zéro, si le même joueur, aligné d’entrée sur le flanc gauche, avait cadré son tir, après avoir mis dans le vent Franck Kouamedjo, le défenseur latéral droit d’Apejes. En somme, ce sont les deux occasions en or que le club de Justin Pagouh a obtenu sans jamais pouvoir loger le cuir au fond des filets. Toutes ces munitions mal exploitées ont fini par Serge Ngayaou et ses camarades qui ont connu une entame de match plus tonitruante que son jeune premier d’adversaire. Et comme il fallait s’y attendre, Franck Boya a tiré son épingle du jeu en ouvrant le score pour le club de Mfou. Le meilleur joueur de Ligue 1 cette saison a pris ses responsabilités pour conduire son équipe au sacre. Par deux puissants coups de tête consécutifs à deux corners à la 70e et à la 75e minute de la partie, le milieu de terrain des Lions indomptables A’ désigné « Homme du match », a délivré les siens. Un ouf de soulagement pour les Académiciens qui ont largement dominé la rencontre sans jamais asseoir sa suprématie en exploitant ses occasions de buts. (A peine trois tirs croisés pour sept non cadrés. Contre quatre non cadrés chez l’adversaire).

Un novice sur le trône

Avec ce trophée, Apejes de Mfou dont le chemin pour la finale a été parsemé pourtant d’embuches, fait taire toutes les critiques qui faisaient dire que son statut de novice lui garantissait une défaite cuisante face au Mangwa Boys. Fort heureusement, le travail, la persévérance dans la sobriété, la rigueur et la discipline, ont finalement payé. Dix ans seulement et déjà au Graal. Pour y arriver, Apejes s’est qualifié sur tapis vert grâce au forfait de Lcfc de Ngaoundéré en 64e de finale. En 32e de finale, Eding de la Lékié mord la poussière (1-0). La prochaine étape, la victime a pour nom : Astres de Douala qui tombe à Eséka (2-1). La Panthère, deux fois finaliste malheureux ces trois dernières saisons, se casse les crocs devant le bleu (1-1 et 0-0) ; puis Lion blessé de Fotouni (0-1 et 3-1). La dernière étape est celle d’un poids plume qui a surpris tous ses adversaires : International de Douala. Apejes prend une bonne option à l’aller (3-0), avant de chuter au retour (1-2) à Douala. L’os dur que représente Bamboutos Fc, se voit dévorer pour une énième fois, après l’humiliation à la phase aller du championnat (5-0) quoique vainqueur au retour (2-0).

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches