Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2016

Cameroun - Nigeria (0-1) : la défense en question

Les Lionnes indomptables si près du but

Camfoot

Le 4 décembre 2016
commentaires

- Isis Sonkeng (7) : le mur de Berlin

Un bol d’air pour le milieu de terrain, une générosité dans le jeu. Comme depuis le début de cette Can, son imposant gabarit, sa puissance et son endurance ont payés contre le Nigeria. Grâce à sa bonne présence sur son flanc gauche de la défense des Lionnes doublée de l’intense activité physique qu’elle a déployée pendant les 93 minutes de jeu, elle a tenu son rang. Seul regret, en panne d’inspiration devant, elle s’est quelquefois loupé face à la furia des défenseures nigérianes aux gabarits tout aussi imposants.

- Christine Manie (7,5) : appelez-moi Magnan !

Elle était aux bords des larmes à la fin du match. On peut le comprendre parce qu’elle aura assuré à 100% tout au long du tournoi et principalement dans cette finale où elle avait juré de conduire ses camarades au sacre. En capitaine courage, elle a tenu la dragée haute, elle a surtout montré l’exemple en motivant ses coéquipières avec force et rage. Man pass, ballon don’t pass. Une formule qui dévoile sa témérité, ses tacles rageurs rappelant un certain Rigobert Song. Manie c’est en somme l’incarnation de l’engagement, du fighting spirit, du sang-froid. Autant de qualités qui confirment son rang de baronne dans cette tanière où son autorité est incontestable. Solide, puissante, bien positionnée et dotée d’une bonne lecture de jeu, elle n’a malheureusement pas pu tenir promesse.

- Marie Aurelle Awona (7,5) : puissance et clarté en toute finesse

Sa beauté physique épouse parfaitement la beauté de son football. Une bonne taille pour de beaux duels. Bref, un pur bijou dans l’écrin qui ne laisse personne indifférent. Elle révise parfaitement ses leçons à la veille de chaque match pour éviter de rendre une copie pleine de fautes. Avec elle, on revoit un Joël Matip à l’œuvre. C’est d’ailleurs l’une des satisfactions de cette défense camerounaise. Cinq matchs et toujours aussi rassurante à son poste de libéro où elle joue simple, propre et efficace. À l’aise en couverture et juste dans ses interventions et relances. Saignante et tranchante dans ses interventions. Chapeau bas la go !

- Meffometou Falone (7,5) : L’inoxydable !

A son poste, les doublures attendront encore longtemps puisqu’elle est indétrônable. C’est le poumon de cette défense camerounaise. L’inoxydable latéral droit de cette équipe où sa polyvalence est un précieux acquis pour le sélectionneur. Secouée par moments par des tentatives d’incursions d’Oshoala, Elle est restée vigilante et a fait jouer son sens de l’anticipation. Bien présente, plus appliquée et indétrônable sur son couloir droit, elle a livré une copie clean. Pour avoir trop donné, elle se fait éliminer par Desire Oparanozie avant le but de la crucifixion. A saluer surtout, sa vivacité, sa vitesse, son pressing, sa mobilité et sa puissance qui font d’elle, une vraie Lionne.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches