Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2016

Cameroun - Nigeria (0-1) : L’enfant des rails a perdu son chemin

Les Lionnes indomptables si près du but

Camfoot

Le 4 décembre 2016
commentaires

- Aboudi Onguéné (9) : Madame Energizer

Petit bout de femme, tu nous a fais rêver ! Moteur diesel qui carbure à plein régime pendant 90 minutes. Pointe de vitesse à couper le souffle, dribbles ahurissants… C’est la pierre précieuse de cette équipe du Cameroun, la nouvelle vedette. Longtemps sous l’éteignoir d’une Enganamouit surmédiatisée, puissante et charismatique, elle a remis les pendules à l’heure pendant cette Can. Elle qui a démarré la rencontre face au Nigeria avec un tel volume que même ses coéquipières avaient du mal à garder le rythme ; apportant un vrai plus à son équipe. Sa vivacité, sa capacité de percussion, et sa propension à déclencher rapidement des frappes lui ont permis de se montrer à son avantage, se créant notamment de nombreuses occasions quoique ne trouvant pas le chemin des filets. Ce qui lui a manqué : une bonne dose de réalisme et même de chance. Inconsolable à la fin de la rencontre, elle reste l’étoile de l’attaque camerounaise.

- Ngono Mani (6) : La désillusion

Son face à face qu’elle perd à la 33e minute devant Alaba aurait pu changer le cours du jeu. Hélas ! En panne de réalisme, Ngono Mani a échoué sur le portier des Super Falcons qui a réussi à dévier la balle en corner. La suite, c’est une succession de loupés, d’occasions manquées, de maladresse. Ayant marché sur l’eau lors du match contre l’Egypte lors de la première journée, la joueuse de Football Claix en France n’a pas connu pareille réussite hier après-midi. Très surveillée par ses adversaires, elle est malgré tout parvenue à adresser quelques passes intéressantes, mal exploitées par ses coéquipiers. Mis à part quelques tentatives infructueuses, Ngono Mani a été trop discrète pour une joueuse de sa trempe.

- Enganamouit (7) : L’enfant des rails a perdu son chemin

Déception ? Oui en partie puisqu’une attaquante ça marque. Gaëlle n’a pas marqué pendant toute cette Can féminine. En cinq matchs, elle n’a pas trouvé le chemin des filets ne fusse qu’une seule fois. On l’attendait beaucoup dans cette finale, espérant que c’est par son entremise que viendra la lumière de la sélection nationale. Mais, le compteur de but de l’attaquante de Rosengard est resté stérile, en dépit de toutes les tentatives. Une grosse déception pour ses fans qui prédisaient que cette Can, réveillerait à nouveau, son instinct de serial buteuse. Sacré meilleure joueuse africaine début 2016 par la Confédération africaine de football (Caf) seule Africaine en lice pour le titre de meilleure joueuse Bbc 2016, Enganamouit a toutefois été plus engagée, plus disponible que les précédentes rencontres. Elle a beaucoup pesé sur la défense. Quand ses coéquipières ont haussé le ton en deuxième période, elle a logiquement eu plus de facilité à les trouver et a adressé plusieurs bons ballons dans la surface. On attendait cependant plus d’elle ; une action de génie ou un geste de grande classe qui n’est finalement pas arrivé. Ses cerbères nigérians que sont Ikibi et Enome veillant au grain.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches