Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

Camfoot

Des 35 préselectionnés retenus par Hugo Broos pour la Coupe d’Afrique des Nations 2017, huit joueurs ont renoncé à l’appel. Une demi-surprise puisque l’entraineur national était plus ou moins au courant des intentions des principaux concernés. Une saignée sans précédent qui divise. Patrick Mboma, l’une des figures marquantes du football camerounais demande des sanctions.

Le 7 janvier 2017

Sur RFI, Patrick Mboma accuse les joueurs d’avoir fait un choix « financier et non de carrière » et prédit même que beaucoup d’entre eux « vont regretter leur décision ».

La Fecafoot pourrait en effet engager des actions à l’encontre de ces joueurs conformément aux règlements de la FIFA, mais « elle ne va pas le faire », se désole Mboma. Le double champion d’Afrique milite pour que ces joueurs ne soient plus jamais rappelés en sélection même si le Cameroun se qualifie au prochain Mondial. « Tu ne viens pas aujourd’hui, tu ne viens plus. La Nation, on l’a chérie ou on ne la chérit pas », assène celui qui « a refusé des contrats dans des clubs européens en donnant la priorité à sa sélection ».

Parmi les absents, il y a ceux qui, comme Eric Choupo Moting, ont décidé de prendre leurs distances estimant manquer de considération au sein de la sélection. Le joueur de Schalke, ancien vice-capitaine, n’est plus titulaire en équipe nationale depuis l’arrivée de Hugo Broos, il y a près d’un an. Les problèmes d’organisation, de primes et l’attractivité perdue de l’équipe nationale ont également pesé sur la décision de plusieurs joueurs. « Le Cameroun ne séduit plus, c’est vrai, reconnaît Mboma. Sinon, on aurait eu une vague de binationaux qui auraient pu booster la sélection à l’image de celle de la RDC ».

"Magic" a-til oublié ?

En 2002, après avoir brillamment remporté la CAN 2002 au Mali, les vieux démons reviennent. En faisant jeu égal à Genève (2-2) contre l’Argentine dans ce qui restera comme l’un des meilleurs matchs de son histoire, le Cameroun se positionnait comme un outsider sérieux pour le titre de champion du monde au Japon. Après une grève à Paris et un voyage de près de 60 heures qui mènera l’équipe à Addis-Abeba (avec 5h d’escale), Bombay (7h d’escale), le Cambodge (7h d’escale), les Philippines (5h d’escale) et le Vietnam (7h d’escale), les Lions sont piteusement éliminés au premier tour. C’est l’un des échecs les plus retentissants du football camerounais depuis le traumatisme de 1972.

De retour du Japon, les organes suprêmes du football camerounais se contentent d’une autocritique de complaisance, et des communiqués laconiques diffusés dans les médias.

Pour parfaire le travail, le ministre BIDOUNG exclura de l’équipe tous ceux qui oseront pointer sa responsabilité. Exit Pierre WOME, Lauren ETAME MAYER, Alioum BOUKAR et Raymond KALLA. Patrick MBOMA, pour marquer sa désapprobation vis-à-vis de ces méthodes, décide de ne pas participer à la Coupe des Confédérations 2003 en France. Le tout-puissant ministre des sports profite aussi pour l’exclure de l’équipe nationale. Il ne dut sa participation à la CAN 2004 en Tunisie qu’aux hautes instructions du Chef de l’Etat.

Optimiste, malgré tout

Pour autant, malgré ces défections, Patrick Mboma se veut optimiste sur les chances des « Lions indomptables » à la CAN 2017, surtout après leur victoire (2-0) en amical face à la RD Congo le jeudi 5 janvier. « On peut se passer de ces absents. Ce n’est pas comme si c’était Samuel Eto’o ou Rigobert Song, à leur apogée, qui décident de ne pas venir en équipe nationale ».

Avec RFI et Claude KANA, consultant

Les huit Lions indomptables qui ont dit « non »

  • 1 - Eric Choupo Moting, attaquant (Schalke 04)
  • 2 - Guy Roland Ndy Assembe, gardien de but (Nancy)
  • 3 - Joël Matip, défenseur central (Liverpool)
  • 4 - Allan Nyom, arrière droit (West Bromwich)
  • 5 - Ibrahim Amadou, défenseur central ou milieu défensif (Lille)
  • 6 - André Onana, gardien de but (Ajax d’Amsterdam)
  • 7 - Maxime Poundje, arrière gauche (Bordeaux)
  • 8 - André Zambo Anguissa, milieu défensif (Olympique Marseille)

A lire aussi

L’incroyable histoire de Patrick Mboma

Patrick Mboma : « Je veux rejouer avec les Lions ! »

Patrick Mboma : Je n’ai jamais posé de conditions (Mutations)

Quand Broos envoie ses joueurs à la vindicte populaire


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 9 janvier à 19:51, par Jeannot En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    @lefou,

    J’espère que tu n’es pas sérieux. Qui sont ceux qui ont dit non aux JO ? Sait-tu que les JO c’est pour les espoirs avec au plus trois joueurs qui ne sont plus espoirs(dont Mboma faisait partie) ?

    @Mboma

    Evite d’avoir la mémoire courte. Que s’est-il passé pendant la coupe du monde 1994 aux USA ? Pendant la CAN 1996 en Afrique du sud ? (94-96 quand tu étais au sommet de ton art)

    J’espère aussi que tu n’es pas sérieux ? Si c’est pour le buzz, on comprend

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 13:37, par Lindeng En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    J’aime l’idée de jouer pour sa patrie mais il faut savoir de quoi on parle. Les joueurs d’aujourd’hui sont avant tout individualistes et si la patrie ne fait rien pour eux, ils ne feront rien pour elle. C’est triste mais c’est la réalité.

    Le grand Eto’o a tout fait pour sa patrie mais aujourd’hui qu’a-telle fait pour lui ? Est-ce qu’il a même eu droit à un hommage ou une dernière sélection pour célébrer son service rendu à la nation ?

    Le grand Mboma a tout donné pour sa patrie mais depuis qu’il ne joue plus, qu’à fait la patrie pour lui faciliter une place dans l’encadrement du football au Cameroun ?

    Je ne parle même pas de tous ces anciens lions qui sont dans la misère après avoir servi dignement la patrie.

    Après tout cela, on peut se demander si La fédé et le Minsep sont eux même patriotes ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 14:52, par Pierre Claude Bassongue En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    Patrick,
    Quelle sanctions ? S’il y avait aussi moins un gouvernement digne du nom, sans doute il y aurait sanctions. Hélas.
    Ces canards boiteux ont d’ailleurs le courage de malmener notre équipe nationale tout simplement parce qu’ils savent que rien ne peut leur arrivée quoiqu’il advienne.
    Ces joueurs agissent parfois comme de véritables prostitués et nos dirigeants comme de véritables macros. Un jour viendra ou ces gars reviendrons en sélection surtout pour leur propre intérêt. Et nos dirigeants se plieront.
    Le gardien Itandjé avait insulté, dénigré, refusé la sélection nationale quand il était au sommet de sa carrière et vers la fin il est venu frapper les portes parcequ’il voulais jouer le mondial.
    Je pense que ces gars devraient subir une double peine. ; 1) ils doivent être bani à vie pour l’équipe nationale
    2) ils doivent avoir la sanction maxi dans leurs club.
    C’est à dire pas de match dans leurs club pendant la CAN. et surtout une grosse amande financière.

    C’est de cette manière que notre gouvernement et notre sélection se feront respecter.

    • Le 8 janvier à 02:35, par djidametoo En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

      Magic vient parler maintenant mais quand il a refuser de participer à la coupe des confédérations. ne vient pas dire de sanctionner alors que toi tu l’as fait dans le passer et on ne t’a rien dit.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 02:31, par bamyaben En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    Mboma quelle mouche t’a piqué pour débiter autant d’inepties ?
    Mboma as-tu remboursé l’argent de Womé ?
    C’est facile de s’attaquer aux plus faibles, aux vulnérables ?

    Quelles avaient été les sanctions infligées aux responsables de la débâcle des LIC à la coupe du monde 2002 au Japon ?
    Ce sont les acteurs principaux de la descente aux enfers de notre équipe nationale depuis 2002 qui la dirigent toujours aujourd’hui à savoir le taulard Bidoung Kwpatt et le piètre dirigeant Tombi a Roko.

    Quelles sanctions envisages-tu contre le nul, le vaurien Tombi a Roko qui avait promis monts et merveilles lors de sa mascarade d’élection et qui est incapable de tenir ses promesses ?

    Par quel miracle Bross se trouve-t-il aujourd’hui à la tête de notre équipe nationale ?

    • Le 8 janvier à 02:35, par bamyaben En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

      J’espère que tu voyages dans d’autres pays de l’Afrique noire et que tu as vu les infrastructures sportives construites en si peu de temps dans des pays comme le Gabon ou la Guinée-équatoriale qui n’ont rien gagné, même pas une médaille en chocolat lors d’un tournoi des tétraplégiques.

      Ce n’est pas le talent qui manque au Cameroun, et les camerounais ont du talent à revendre.
      Si on donnait à d’autres pays de par le monde le talent des jeunes camerounais, ils en feraient des champions et des championnes du monde et olympique dans beaucoup de disciplines sportives (Basket, Boxe, Volley, Tennis, Athlétisme, Handball, Football, etc...).

      Depuis 2002 on aurait pu gagner au moins deux autres CAN mais il n’en est rien. La faute à qui ?

      S’il faut sanctionner il faudra d’abord commencer par nos piètres dirigeants voleurs et corrompus qui sont les principaux responsables de l’inertie et qui ont toujours privilégié les intérêts personnels aux intérêts nationaux.

      Pourquoi notre équipe nationale n’est plus attractive pour les jeunes camerounais ? Quelle indécence !
      Sur quels critères les joueurs sont-ils sélectionnés et font-ils parties des titulaires ?

      Il faut couper le mal à la racine, il s’agit de le prendre à son fondement pour ne le lui laisser aucune chance et de le faire complètement disparaître.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 22:56, par badoupassy En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    Merci Magic Patrick pour cette prise de position claire. Tu parles d’un milieu que tu connais bien et des choses que tu connais très bien. Certains camfounautes considèrent les joueurs comme des dieux, qui ont toujours raison, on ne peut rien leur reprocher les seuls fautifs ce sont les autres jamais les joueurs. Je suis d’avis qu’on les sanctionne et qu’on les bannisse de l’équipe nationale. certaines personnes auraient souhaité que Mboma aille lire dans les boules de cristal pour trouver les raisons de ces défections là où elles ne se trouve pas ; mais là il sait que ces joueurs n’ont pas pensé à la patrie, ils n’ont pensé qu’à eux et eux seuls. Continuez de penser que c’est à cause de l’amateurisme des dirigeants c’est votre problème, dans ce cas , il s’agit d’une autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 21:10, par small lion En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    PATRICK SHUT UP !! Celui qu’on doit sanctionner dabord dans ce pays nest autre le faineant de Mvomeka !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 19:21, par lefou En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    « Magic » a-til oublié ?
    Non ! Cependant Magic se rappelle tout simplement des jeux olympiques 2000 où plusieurs joueurs cadre des LIC champion d’Afrique 2000 au Nigéria avaient renoncé à l’appel du coach AKONO Jean Paul. Ceci n’avait pas empêché le Cameroun d’être champion olympique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 18:18, par Tedh En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    Savez-vous pourquoi BIDOUM a été renommé Ministre des Sports ?

    AHAHAHAHA !!!

    À cause des centaines de milliards de FCFA injectés dans le Ministère pour la construction des stades en vue des CANs 2016 et 2019.

    Allez chercher les causes de vos malheurs où elles ne se trouvent pas.

    BIYA est la malédiction de Camerounais !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 16:29, par Patrico En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    M. Mboma,normalement quand, des personnes de votre rang, parlent, en principe la courtoisie, nous autoriserai de nous taire, car de toute évidence, vous avez marqué les esprits en tant que grand footballeur et quelqu’un d’une probité irréprochable.Mais seulement PATRICK,depuis votre époque à aujourd’hui l’ambiance dans la tanière s’est totalement dégradée au point où nous ne savons plus à quel sein se vouer.PATRICK vous même, vous reconnaissez que les Lions ne séduit plus,et pourquoi les Lions ne séduit plus ? à cause du manque de talent des joueurs ?à cause des coach foireux que nous avons depuis un certains temps à l’instar de celui qui est la présentement ? ou alors à cause de l’administration bancale de notre football ?je laisse le soin à chacun d’y apporter sa réponse.Pour ma part J’incrimine entièrement l’amateurisme des dirigeants qui administrent le football dans notre pays (Clubs, Fécafoot,Minsep...).PATRICK, vous parlez des sanctions, envers les joueurs,le coach ou les responsables du football dans notre pays ? si c’est envers les joueurs contrairement à ce que vous dites qu’Ils le regretterons, au contraire pour moi, ça aura plutôt un effet boomerang pour la fédération (Donc je salue pour une fois, l’initiative de ne pas sanctionner ces joueurs).

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 16:20, par Happi de Bana... L’enfant du pays En réponse à : Affaire Choupo-Moting : Mboma demande des sanctions

    Après la lecture de cet article, je suis déchiré par l’émotion.
    Voilà le dernier grand Camerounais que je portasse jalousement dans mon doux petit cœur que je viens de perdre.
    Si au moins je pouvais comprendre la raison d’une telle réaction.
    Je suis vraiment déchiré et je vais prendre le temps de retrouver mes esprits avant répondre à mon Magic Mboma.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches