Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Ignatius Ganago : un talent en or chez les Sang et or

Deuxième meilleur buteur de la Ligue 1 avec trois buts en quatre journées, l’attaquant camerounais du RC Lens Ignatius Ganago est un des plus grands talents du championnat de France. À seulement 21 ans, il fait beaucoup parler de lui du côté des Sang et or. Portrait.

sportmagazine.levif.be

Promu en première division grâce à leur titre de vice-champion de Ligue 2 la saison dernière, les Lensois se préparaient à une année compliquée, en lutte pour le maintien. Désireux de s’attacher les services d’un nouveau buteur capable de ramener de précieux points, ils ont jeté leur dévolu sur Ignatius Ganago, alors sous contrat à l’OGC Nice. Après quatre rencontres, ils trônent à la quatrième place, bien aidés par leur nouvel attaquant. Dans le sud, son début de carrière n’a pas été si facile. Après des débuts professionnels en septembre 2017 contre Monaco, rencontre lors de laquelle il marque déjà son premier but, il peine à s’imposer. Avec sept buts en 62 matches, il n’a pas convaincu le staff de Nice et a été poussé vers la sortie.

Le 22 septembre 2020
commentaires

Devenu international camerounais en octobre 2019, à seulement 20 ans, il a vu sa cote augmenter, malgré son manque de concrétisation en club. Positionné tantôt sur le flanc, tantôt en pointe, il n’a pas encore fait ses preuves en sélection mais espère bien y faire sa place en prévision de la CAN 2022 qui se déroulera chez lui.

Costaud dans les duels, il est également capable de prendre rapidement la profondeur, ce qui a directement plu à la direction lensoise.

À la recherche de renforts face au défi qui se présente à lui, le RC Lens propose alors six millions d’euros pour s’attacher ses services. Avec ses trois petits buts en Ligue 1 la saison dernière, le transfert de Ganago a surpris pas mal de monde. Mais les dirigeants croyaient beaucoup en lui. Formé en tant que pur numéro neuf, il n’a eu que très rarement la chance de défendre ses chances à son poste de prédilection et de montrer toute l’étendue de son talent. Costaud dans les duels, il est également capable de prendre rapidement la profondeur, ce qui a directement plu à la direction lensoise. Elle n’a donc pas hésité à faire du jeune Camerounais la recrue la plus chère de l’histoire du club.

Sa mentalité est régulièrement louée. « Mentalement, il ne lâche rien et ne doute de rien. Il joue chaque minute à fond et ne tremble pas, même face aux grandes équipes », expliquait Alexandre de Castro, journaliste chez RMC Sport lors de son transfert vers Lens. Heureux de trouver un club dans lequel il trouverait plus de temps de jeu et où il pourrait évoluer à son poste fétiche, Ganago avait tout en main pour réussir une saison canon chez les Sang et or.

Et il n’a pas attendu longtemps avant de cartonner sous ses nouvelles couleurs. Titulaire lors de trois des quatre premières rencontres, il a trouvé le chemin des filets à trois reprises. Ses buts ont notamment permis de ramener les trois points face au PSG, à Lorient et contre Bordeaux, facilitant la tâche des siens dans la course au maintien.

Avec déjà six points d’avance sur la premier relégable, Strasbourg, les Lensois se donne déjà de l’air dans la course au maintien. Bien aidé par leur duo Gaël Kakuta-Ignatius Ganago, ils espèrent continuer sur la même lancée et assurer leur place en Ligue 1 le plus rapidement possible. Et peut-être, qui sait, jouer les trouble-fêtes dans le haut de tableau.

Par Samuel Gothot (St.)


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches