Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

On reprend les mêmes et on recommence

Camfoot.com

La promesse d’épousailles entre un dandy lusitanien vieillissant et le mollet camerounais passablement écorché s’est concrétisée par un contrat prénuptial établissant les droits des deux parties et, surtout, la formule de partage des biens au moment, inéluctable, de la séparation. Les oaristys et les amourettes impétueuses et torrides d’aujourd’hui sacrifient toujours, avant de se réfugier sous l’édredon, à la mode du jour : on signe avant, car amour ne rime plus avec toujours. Mbarga Mboa et les Ribeiro, par Artur Jorge interposé, savent que ça va finir par finir. La confiance n’est pas là. Alors, chacun prend ses précautions. C’est la sagesse même.

Le 4 février 2005

Le conseiller le moindrement averti aurait dit à M. Jorge, au vu de la feuille de route tracée par le ministre, qu’il n’était pas raisonnable d’accepter une entreprise aussi périlleuse. Les chances de succès de l’entraîneur sont, il ne faut pas se voiler la face, réduites à la portion congrue. Le niveau de nos Lions est à l’étiage, et la chienlit, favorisée et tolérée par un Teuton (on croit rêver), a fait son lit au sein d’un groupe usé. À cette situation s’ajoute la sempiternelle inquiétude, en dépit des assurances du ministre, quant à l’activisme pas toujours de bon aloi des pouvoirs publics et de la Fédération. M. Jorge pense-t-il avoir de réelles chances d’imprimer une empreinte durable sur l’évolution des Lions Indomptables ou, comme tout bon chômeur, a-t-il simplement sauté sur la première offre de travail qu’on lui a présentée ?

La tradition, au baseball américain, veut qu’on donne toujours la chance au coureur d’atteindre le premier but. M. Jorge est là ; il bénéficie donc de toute notre bienveillance. Qu’il coure donc. Cela dit, les débuts se présentent sous des auspices un peu préoccupants. Le match contre les Sénégalais, le 9 février, est, il faut le reconnaître, une grande distraction et un véritable guêpier pour l’entraîneur. Bien évidemment, les couacs qui ont toujours accompagné les sorties des Lions se sont encore fait entendre, comme on le redoutait. Y a-t-il eu deux ou trois listes ? Qui a établi ces listes ? Comment est-il possible que des joueurs blessés et des joueurs qu’on voit à peine sur des bancs de touche aient été convoqués ? Y a-t-il quelque chose de nouveau à attendre de beaucoup de joueurs du groupe qui ont montré leurs limites ?

Ces questions, pour légitimes qu’elles soient, n’en sont pas moins entachées de mauvaise foi. Nous savons très bien que notre entraîneur n’était pas en mesure, quelques jours après sa prise de fonction, de dresser une liste crédible de joueurs à convoquer. C’est l’évidence même. M. Jorge a dit qu’il connaît le football camerounais et les footballeurs camerounais. On veut bien le croire, même si c’est un peu difficile. Ce n’est pas de Moscou qu’il a pu suivre l’évolution de notre football, lui qui, entraîneur en France et au Portugal dans les années 90, est connu pour avoir eu des relations au mieux difficiles avec les Africains. D’ailleurs, il n’existe pratiquement pas d’entraîneur européen de cette époque qui ait jamais accordé grand crédit au football africain.

Alors bien sûr, forcément, les mêmes rempilent. Mettomo, Song, Perrier, Job et les autres, les mêmes que nous avons vus il n’y a pas si longtemps s’écrouler lamentablement devant de fringants Allemands, les mêmes que nous avons vus se disputer avec acrimonie sur le terrain, les mêmes qui suscitent toujours la même question : sont-ils les meilleurs que nous avons, vraiment ?

De fait, lorsque les fameuses écuries évoquées par un de mes confrères seront nettoyées, lorsque la paix sera restaurée, lorsque les hommes et les femmes qu’il faut seront placés là où il faut avec l’autorité et le pouvoir qu’il faut pour faire avancer les Lions, s’imposera enfin la question que nous éludons tous et qui, j’imagine, doit terrifier les membres actuels des Lions, qui ont souvent beau jeu d’attribuer les mauvais résultats aux carences administratives et managériales. Il faudra bien, alors, se demander si l’entraîneur des Lions dispose d’une réserve suffisamment riche de footballeurs de talent pour bâtir une équipe conquérante.

En attendant, c’est les mêmes aujourd’hui, les mêmes demain et les mêmes après-demain. Je m’en suis légèrement ému, mais on m’a dit, dans le ton de la confidence : « C’est les mêmes, c’est vrai, mais tu vas voir, ils vont jouer différemment. » Chiche ! On va voir. Parce que c’est capital : la seule chose qu’il est raisonnable d’attendre d’Artur Jorge, c’est de nous montrer quelque chose de différent, d’amener une vieille équipe à secouer la torpeur dans laquelle elle se complaît depuis trop longtemps, de susciter un frémissement porteur d’espoir.

Nous avons accepté, certes sans trop le montrer, que nous traversons ce creux de la vague footballistique que beaucoup de grandes nations ont connu. Nous avons besoin de nous rassurer que nous avons encore de beaux restes et que rien n’est joué tant qu’il reste un peu de temps devant nous. Le match contre les Sénégalais doit être un match contre nous-mêmes qui marque le début de la reconquête de notre place de grande nation de foot. Et tant mieux si c’est un petit Portugais débonnaire qui nous remet sur la bonne voie ! Après tout, si ses ancêtres n’avaient pas tellement aimé les crevettes de nos côtes, notre pays s’appellerait peut-être aujourd’hui Rio del Rey.

L.Ndogkoti, ndogkoti@camfoot.com


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 4 février 2005 à 17:49, par ? En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    L. « Sanga Titi » Ndogkoti.

    Tant de mots pour ne rien dire...

    Au lieu de nous ennuyes avec tes sornettes, attends au moins de voir ce que le coach va faire et comment il va construire son equipe.

    Ce Cameroon-Senegal n’est qu’un match amical qui ne veut rien dire a part qu’il permettra au coach d’envoyer quelques joueurs a la retraite apres avoir vu, par lui meme, ce qu’ils valent.

    Sanga Titi, nous savons qui tu es Tu pourra changer de nom 100X, ta plume te denoncera a chaque fois.

    Kamerlove,

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2005 à 18:31, par Sanga Titi En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Mon cher Kamerlove,

    J’interviens tout de suite pour que tu te détrompes. Ndogkoti est un chroniqueur chevronné de camfoot.com, au même titre que moi-même. Je ne vois donc pas par quelle alchimie deviendrais-je le clone de mon très aimé Ndogkoti. Tous les deux nous serons à Créteil mercredi soir et nous t’offrirons volontiers un pot. A chacun ses péchés.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2005 à 18:39, par juyas En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Du bel article tel que nous, les poètes, aimons lire.

    Que ceux qui n’ont rien pigé aille changer leur Petit Robert pour du Larousse, qui est beaucoup plus complet. Ça c’est de l’article pour VIP.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2005 à 20:13, par Tayingui En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    C’est vrai que ce sont les mêmes qui sont la. Il faut le dire, il y a une génération des joueurs qui a été sacrifiée et inexploitée. Pourquoi a-t-on laissé Marcus Mokaké pendant si longtemps sans le faire valoir ses talents au niveau de l’équipe A ? Il y a cette génération des joueurs qui nous ont rapporté de Lagos la fameuse coupe d’afrique des nations junior. Je ne vois aucun d’eux dans l’équipe A. Encore nul ne peut me dire que dans le championnat camerounais, on ne peut voir des joueurs capables de sauter directement à l’équipe A. Notre championnat national est-il si faible ? Je crois qu’on devrait à tout moment sélectionner 6 joueurs nationaux et que trois devraient être sur le terrain à chacun des matches des lions afin de leur donner confiance. Plusieurs s’expatrient simplement parce qu’ils veulent se faire voir de l’extérieur. Comme pour nous dire que nul n’est roi chez soi.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2005 à 20:23, par Alain Foko En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    J’espère que cet article n’est qu’une mise en garde. À mon avis, l’on devrait attendre que ce match contre le Sénégal ait lieu. Ne faites pas M. ndokoti des déclarations aussi tapageuses. Je me souviens que tu as dit que :’Mbami n’est pas indispensable...’. Fais attention à ce que tu dis. Je ne sais pas si tu cautionnais l’ambiance qui prévalait au sein des lions avec Shaeffer ou pas. Fais gaffe....
    Le match de Créteil devrait permettre au nouveau coach de faire un inventaire de son potentiel humain et technique et de faire le ménage (se débarrasser des gêneurs). Attendons voir.

    Bon rétablissement à Modeste. Vivement Lauren, reviens-nous.

    Que Dieu bénisse le Cameroun.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2005 à 20:39, par Mbome à Kousseri. En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Monsieur Ndogkoti ne nous embrouillés pas je vous en prie,votre article est plein de gros mots mais en fait revenez sur terre et soyez logique envers la ligne éditoriale de votre propre camfoot...
    Nous sommes d’accord avec vous quand il faut soigner un mal,on a décrié les choix de l’ancien sélectionneur,on a décrié l’immixion de la tutelle et des changements ont été faits.Là tu dégames complètement,pourquoi ne pas attendre de juger le maçon après ?Que veux-tu au juste dire dans ton article ?Tu ferais mieux de garder ton gros language pour une autre situation ;là on ne sera pas nombreux en phase avec toi,c’est à la limite idiot ton raisonnement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2005 à 20:58, par ? En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Je sonnes, on repond...

    Sanga Titi, merci de votre response.

    Je ne serais pas du voyage Mercredi prochain mais, merci pour l’offre.

    Donnons quand meme a notre entraineur la possibilitee de ratisser les mauvaises herbes, ce gars est un pro et il choisira les meilleurs. Quand a Nyongha son boulot est de chercher les meilleurs au pays, esperons qu’il sera impartial a sa tache.

    Kamerlove,

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2005 à 21:30, par SERGIO En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    je voudrais comprendre le but de cet article ?? au moment ou nous recommençons avec une nouvelle equipe il faut savoir prandre son mal en patience et juger les personnes sur le terrain
    IL FAUT PAS EXAGERER NON PLUS ET FAUT PAS SE PRENDRE POUR LA BIBLE DU FOOT CAMROUNAIS
    MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2005 à 08:40, par FOESTER En réponse à : soyez moin sceptique

    il faut dire cher ami que les journalistes de la trempe de ce cretin sont pour beaucoup dans le pourissement du football de notre pays, car leurs articles n’inspirent que scepticisme en cette periode ou tous, unis autour de notre equipe nationale, nous devons rester positif et faire confiance au nouveaux dirigeant au lieu de commencer une chasse aux sorcieres. cher ami, si ton journalisme manque d’ethique, il vaut mieux laisser la place a d’autres au lieu de les abrutir avec des articles relevant de ta mediocrite et de ton ignorence.
    MERCI. FOESTER.. HONGKONG

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2005 à 12:41, par bitam En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Monsieur le journaliste.Vous faites et vous dites du n’importe koi en ce moment.Laissez le technicien arthur faire son job.Normalement,il n’a rien à prouver.Meme s’il faudrait quatre ans pour avoir une bonne équipe.Cessons nos critiques,il n’a meme pas encore fait un seul match,meme un mois au Cameroun,vous vous pleignez déjà.C’est vous les journalistes qui empoisonnez cette équipe.N’avez vous pas autres préoccupation que le football ?Arthur veut batir une bonne équipe.la meilleure des choses,c’est au moins voir ce qui ne va pas.Un médécin ne va pas emputer la jambe d’un malade sans faire un diagnostic kan meme.
    A bon entendeur !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2005 à 12:52, par bitam En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Hi man ton mokake a beaucoup de limites.Donc sa non sélection ne m’étonne pas.Avec les attaquants que le cameroun compte à l’heure actuelle,objectivement Mokake est le dernier rampart,il est incapable de se faire valoir en D2 en france.SEDAN aimerait meme se débarrasser de celui là.En Afrique à part notre défense qui trébuche,nous avons les meilleurs attaquants.Eto’o,Boya,Job,Webo,Tum,et la liste continue.Mon gar ,c’est trong en attaque.Mokake c’est ki man ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2005 à 13:10, par ? En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    bien parlé, Monsieur
    Que dieu t’écoute...car Le cameroun c’est le cameroun.....et heureusement pas Rio del hey

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2005 à 15:33, par lefoutii En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Chers Kamers,
    Vous avez déjà tout dit. Laissons ce moustachu faire son job. Restons positifs ! Seulement, notre journaliste devrait savoir que même si le pays de nos ancêtres ne s’appelait pas Cameroun, il aurait eu le nom de Rio Dos Camaroes et non Rio del Rey comme il le prétend si idiotement. Monsieur le journaliste, revenez sur vos leçons d’histoire.
    Vive nous mêmes !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2005 à 22:43, par Bobill En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    M. Ndogkoti,
    Votre scepticisme est vraiment légitime, car la situation dans laquelle nous nous trouvons, ne rempli pas aux gourmets du beau football de la salive dans la bouche. Joseph Antoine Bell disait qu´Arthur Georges ne venait pas avec luis Figo : Ceci étant, il va falloir briguer avec ce qui est à notre porté et franchement, vous-même vous le savez, car chaque entraîneur a une philosophie footbalistique bien définie.
    Une analyse qualitative de l´ ancienne sélection de Winfried Schäfer nous octroie des suites de prématuration douloureuse de grave tares sur tous les compartiments de son équipe. Loin de ses propres insuffisances tactiques, on ne saurait dire que ses garçons ne valent pas la peine d´être analysé individuellement. Je crois que c´est actuellement le travail qu´Arthur Jorge veut faire, mais par prudence, il a trouvé sans que vous le remarquiez une solution à la lenteur de la ligne défensive des Lions : Eric Matoukou et Thuissé pourront bien nous aider, car malgré sa grande volonté, Rigobert Song et ses adjudants étaient toujours débordé et lâché par un milieu de terrain moins créatif et stéréotypé sur un football, qui faisait dégueuler de la bile aux spectateurs et supporteurs des lions. On jouait avec 4 milieux défensifs, qui se disaient bien entendu : « je me fie aux autres, car on est à 4 » et personne ne faisait franchement son travail. Emana se demandait s´il a été formé en 10 pour refuser de jouer avec la France pour chauffer les bancs des lions. Les lions n´avaient pas de meneur de jeu typique. La mort de Foé qui faisait ce travail en demi-défensif a laissé un grand trou. Le départ de Womé a laissé un grand vide sur le dispositif gauche des lions. Ni Atouba et Idrissou ont pu combler ce vide, et le malheur voulait que Tchato soient surmené en Bundesliga en jouant deux années consécutives durement pour se maintenir en 1 division.
    En définitive, Schäfer a par manque de courage, car il devait faire confiance à de nouveaux joueurs et changer sa stratégie de poltron, sans système et ligne, sérieusement hypothéqué nos chances de qualification pour le mondiale 2006. Nous avons pris du temps à remarquer qu´il était débordé, et une équipe, qui fait plus de travail défensif perd l´envie de jouer. N´ayant pas de maître à jouer au milieu de terrain et pas de structure offensive, les attaquants baignent dans de la merde, et il vaut mieux en jouer avec un seul, que d´en mettre 3 sur le terrain qui ne reçoivent pas des balles concrétisables.
    Les mêmes oui, avec structure et engagement, car nous ne devons pas oublier que certains lions jouaient avec de véritables pieds pourris( Les supporteurs allemands appellent des joueurs paresseux Stinkfuss ( Pied pourri) ou partisan du moins d´effort), malgré le fait qu´ils étaient moins utilisés dans leurs clubs. Les contemporains se connaissent et à l´heure de la reconstruction, on ne va pas les citer, mais ils réagissent pour tromper le nouveau coach en faisant croire que c´est parce qu´ils jouaient moins en club qu´ils livraient des machts affreux et d´une laideur surprenante avec les lions. Quand je joue moins en club, j´ai le devoir de me défoncer en nationale. Ca va être dur pour eux car la concurrence sera désormais rude au sein des lions et c´est ce que veut Arthur Jorge !
    Nos problèmes ne sont pas entièrement finis M. Ndogkoti, mais laissons aux nouveaux coachs des chances de démontrer leur conception du football et un fair-play qu´ils méritent bien. Le Cameroun doit savoir jongler entre, le 5-4-1, le 4-5-1 le 4-4-2, le 3-5-2, le 3-4-3, le 3-3-4 suivant les adversaires, mais dans les choix tactiques, l´entraîneur principal doit vraiment être confiant et ne pas nous soumettre comme Schäfer en Egypte à des tombolas En football, il n´existe pas de vieux joueurs, mais de bons ou de mauvais joueurs, et des gens comme Mboma Dem ou Milla l´on démontré.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2005 à 00:07, par Ndjam En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Hé Bobil !Tu es donc un ci-grand coach ?Pourquoi aller jusqu’au Portugal chercher un autre alors que tu es lá ?Trés forts en mots vous ces millions de coaches Camerounais.Regarde la télé mon frére, les problémes de notre « damba » dépassent tout le charabia que tu as raconté lá.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2005 à 00:14, par ? En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    mon ami t’es sure d’etre vraiment journaliste ??????????? parce ke tu raconte n’inporte koi

    aimerai tu ke kelkun qui ne connait rien a ton job te juge sans t’avoir vu bossé laisser mr arthur traquille, on vera a l’arrivée s’il est bon ou pas et plus de ça kan on critique, il faut proposé à défaut de le faire on ce tai.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2005 à 03:34, par ? En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Des tournures idiomatiques alambiquees et inopportunes. encore un adepte de l’afro pessimisme. du sang froid cher ami. Pour etre journaliste il ne faut avoir fait aucune ecole. un peu d’humilite c’est facile de juger que d’etre juge

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2005 à 10:08, par Bobill En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Mon cher Ndjam, tout ce qu´on demande au journaliste, c´est de laisser les entraîneurs faire leur travail, car ce n´est pas honnête de juger des gens, qui n´ont ême pas commencé le vrai travail. Le Cameroun a certe beaucoup de joueurs, mais il faut tous les tester, sans les discriminer d´avance. et les concepts de football ,dont je fais allusion sont connus de tous les gens qui ont joué au football. Si ce n´est pas le cas chez toi, alors tu as des tares de ce côté.
    De plus, je n´ai rien proposé, j´ai fait un constat comme des millions de supporteurs des lions. Sans ressentiments et sans attaques non justifiées. Nous ne regardons pas tous les machts avec les mêmes yeux, et les opinions sont toujours différentes, car les hommes sont nés d´instincts et de natures différentes. Un peu de fair-play pour les entraîneurs, c´est tout ce que je demande à Ndogkoti.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2005 à 18:07, par ZOBEL En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Moi je crois que artur est en train de commencer par là où il fallait, je ne comprends pas pourquoi on commencerai à lui tirer dessus . Pour moi je souhaite que le match de Creteil se solde en notre faveur mais je ne m’en prendrai pas à Artur si les Lions venaient à perdre ou à faire un match nul, Artur est en train d’observer les joueurs dont dispose le Cameroun et puis verra s’il y a de nouveaux élements pour maintenir une equipe toujours jeune.Mes frères ne pensons pas tout de meme que Artur vient de son Portugal avec des joueurs ou qu’il apportera une potion magique pour nous mettre sur les rails dès son arrivée.
    Donnons lui le temps et sachons patienter. ZOBEL /Italie

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2005 à 20:42, par un camer qui aime son pays En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    Une chose est sûr arthur jorge est un bon entraineur si on le laisse faire son job avec la qualité des joueurs donc dispose le pays il va faire du bon boulot l’allemand à bien bosser aussi mais à un moment le message ne passe et il faut changer les hommes mais un peu de respect à son égard LE CAMEROUN A EU COMBIEN D ENTRAINEURS ET COMBIEN SON CHAMPIONAT D AFRIQUE ? donc respect s’il vous plait je savais que le camer est amnesique mais là ça craint .

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 13:28, par nwos En réponse à : > On reprend les mêmes et on recommence

    C’est quoi cet article ?
    Nul de chez nul.
    Ce n’est pas parce que camfoot vous donne l’occasion de parler qu’il faut écrire n’importe quoi !

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon