Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Match amical

Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

Cameroun - Sénégal le 09 février à Créteil

Camfoot.com

Prévu à 12h30, le rassemblement des Lions Indomptables a eu lieu dans un hôtel de la ville de Créteil. Le déjeuner et la sieste ont été suivis par la première séance d’entraînement de Artur JORGE avec la sélection dont il est en charge depuis moins d’un mois. Ambiance.

Le 8 février 2005

Dès 12h30, Bill Tchato, Éric Matoukou, Perrier Doumbe, Atouba, Emana, Kameni et leurs camarades sont arrivés au compte-gouttes au premier rassemblement de l’ère Artur Jorge. Déjeuner dans la foulée pour les présents, puis petite réunion avec le coach. La rumeur de l’absence des trois sélectionnés de l’équipe A’ en compétition à Libreville, pour la Coupe Cemac se fait de plus en plus persistante.

À 14h, les gars vont se taper une sieste bien dosée.

À 16h30, rendez-vous est pris avec un entraînement au stade annexe Dominique Duvauchelle. Dans l’enceinte située en face du terrain officiel, on peut remarquer la présence de nombreux jeunes supporters. Au menu, des étirements, jeux de passes et mini matches de 10 minutes pour la première demi-heure. Le groupe, incomplet, a bénéficié de la présence d’un jeune gardien de but de l’US Creteil.

Entraînement dirigé par Artur Jorge

Deux camps, les rouges et les bleus s’affrontent vers 17h10 à une touche de balle.

Rouges : le gardien de fortune, Song, Matoukou, Atouba, Tchato, Emana, Geremi, Tchuisseu. Job

Bleus : Kameni, Doumbè, Olembé, Angbwa, Webo, Etoo, Mettomo, Djemba.

La confirmation des absences des Lions amateurs est faite par Jules Nyongha. Il parle alors d’un problème de visa de France non obtenu au Gabon.

Photo du groupe lors des entraînements de ce lundi

17h20 : Artur jorge réunit le groupe dans le rond central et donne des directives pour un nouveau jeu (2 ou 3 touches de balle maxi et passe) Le match est engagé, et on peut voir de belles frappes au but de Djemba, Olembé et de Doumbé Perrier.

Artur Jorge

Après l’entraînement, nous avons tendu le micro au sélectionneur Artur Jorge : « Bon contact, très heureux. Bons joueurs, il faut s’entraîner malgré le peu de temps disponible en sélection. Bon entraînement aujourd’hui, tout s’est bien passé. »

« C’est ma première. Bonne qualité. Les jeunes ont bien travaillé. Pour être un bon joueur, il faut être professionnel et travailler. Certains des présents sont très forts ».

Le coach Artur Jorge à notre micro

En ce qui concerne les blessés : « Pas grave pour Makoun ; pas plus de trois semaines. Je ne vais pas le remplacer. Je vais travailler avec ceux qui sont là ».

Pour les 3 locaux absents : « Pour que tout se passe bien, il faut bien régler les choses. Quelque chose n’a pas été très bien réglé et donc ils ne viennent pas. C’est mauvais pour eux, et c’est mauvais pour nous. Si on pouvait les avoir ici ce serait bien, les jeunes savent que l’entraîneur a besoin de tout le monde. Ils seront là peut-être la prochaine fois. C’est un problème administratif : parfois ça arrive, j’espère que cela n’arrivera plus. »

En ce qui concerne le Sénégal : « Ils ont des joueurs de qualité. Le match est important pour cette équipe. Il faut travailler tout le temps ; on va jouer contre une très bonne équipe. »

Ce qu’il a dit aux joueurs pendant leur réunion : « Il faut qu’ils pensent à leur équipe nationale comme à un club, pour être plus fort. Il faut respecter les heures d’entraînements, de repas, etc. Si tout le monde pense comme cela on deviendra beaucoup plus forts. »

Quid des bannis ou auto exclus ? « On a parlé avec tout le monde. Le problème ne dépend pas de moi, mais d’eux. Tout le monde a ses raisons que je respecte. Ils ont toujours la possibilité de venir ou pas s’ils sont invités. On les attend s’ils veulent faire partie de l’équipe du Cameroun et seulement cela. Pas plus. Nous leur avons dit que s’ils viennent, on sera plus forts. Mais ils font ce qu’ils veulent. »

« Assou-Ekotto, je l’ai vu hier (match Psg-Lens, ndlr) et pour moi cela a été une surprise. Il joue bien, et à mon avis c’est un joueur d’avenir pour le Cameroun. Bon, il n’est pas là aujourd’hui, mais sera des nôtres la prochaine fois. C’est un joueur de qualité. »

Nouveau Kiné ?

La silhouette familière du docteur Assamba faisait défaut à l’entraînement du stade annexe de l’US Créteil lundi après midi. À sa place, un kiné européen du nom de Guy JANODET qui a bien voulu se présenter au public sportif camerounais : « Je suis kiné, j’ai fait des études de kinésithérapie, avec une spécialisation en kinésithérapie du sport et ostéopathie, qui est une technique d’approche. Mais cela veut rien dire, il faut pouvoir répondre à des demandes et aujourd’hui c’est l’équipe du Cameroun. Il ne faut pas juste exposer une liste de diplômes qui n’a aucune valeur si on a pas de contact avec les gens. Il faut beaucoup d’humilité. »

Guy JANODET, nouveau Kiné des Lions ?

« Je m’occupe de sportifs de haut niveau depuis plus de 30 ans, équipe d’athlétisme depuis plus de 10 ans, sports de glace 10 ans aussi et rugby militaire pendant mon service au bataillon de Joinville. En football, je suis consultant de l’USMA, dans le championnat d’Algérie, d’un club français en CFA. Je suis aussi des athlètes individuellement tout au long de l’année. »

« En 1997, aux jeux de la Francophonie à Madagascar, le match d’ouverture opposait le Cameroun à la France. J’y étais en tant que délégué pour organiser l’ensemble du service médical de cette compétition. Ce fut notre premier contact, puis en 1998 avant la coupe du monde. On a gardé des contacts chaleureux avec ce pays, et voilà aujourd’hui on essaye de concrétiser quelque chose. »

« C’est juste une prise de contact avec l’équipe, le nouvel entraîneur et les dirigeants que je ne connais pas encore ; on verra si le projet se ferra ensemble ou différemment. On attend la fin de cette semaine pour en discuter plus largement avec les dirigeants ».

« J’ai trouvé les joueurs très en forme. Je ne les connais pas trop. J’ai vu un entraînement où ils ont été extrêmement attentifs et sérieux en ce qui me concerne, en termes de préparation physique, d’étirements. Ils ont fait preuve d’un grand professionnalisme. C’est un signe avant-coureur d’une équipe qui est en train de se reconstruire solidement. J’ai vu des choses qui m’ont intéressé. On ne va pas brusquer les choses. Il faut un climat de confiance, s’adapter aux uns et aux autres, et voir comment on va travailler. J’ai plaisir à travailler avec l’équipe nationale. »

18h20 : Retour à l’hôtel

Les joueurs vont se rafraîchir... Le président IYA et son vice-président Mayebi attendent le ministre qui est annoncé, et qui finit par arriver vers 18h50 (apparemment, il s’était un peu perdu en route). En compagnie du Directeur des Sports, Ndzana Robert, Mr Mbarga Mboa se fait un plaisir de rencontrer le directeur du journal Al Mountakhab, Mr Mostafa Badri. Cette parution marocaine a récemment élu Samuel Eto’o « Lion d’Or » africain 2004. Mr Badri a demandé la permission au ministre, très honoré par la distinction, de remettre son trophée au barcelonais lors du match Cameroun-Soudan du 26 mars prochain. La Fécafoot réglera les modalités pratiques de cette remise.

Artur Jorge, après avoir longuement satisfait les médias, vient également saluer le ministre des Sports et l’Éducation Physique. Le technicien portugais raconte un peu sa prise de contact avec le groupe et rend compte des absents. « Mais Lauren est-il finalement arrivé ? » demande le ministre ? « J’ai parlé avec lui pour comprendre ses raisons. Il faut lui laisser du temps » plaide le coach.

19h20 : Arrivée de Souleymanou. Il a été bloqué depuis la veille à Istanbul à cause d’une importante chute de neige à l’aéroport.

Jacques Songo’o, Kameni et Jules Nyongha

Jacques Songo’o coach des gardiens ?

Dans la foulée, arrivée de Jacques Songo’o... Retrouvailles avec Guy David, son coach à Toulon (89-91), avec Jules Nyongha et quelques joueurs ravis de revoir un ancien de la sélection.

« Je m’occupe des gardiens au Deportivo La Corogne. De passage à paris pour le week-end, j’ai profité du séjour de l’équipe nationale pour venir saluer mes frères. J’ai échangé quelques mots avec le capitaine. Ses gars et lui semblent déterminés. Ils veulent redonner confiance au peuple camerounais. Ils savent que la tâche est difficile, mais il faut laisser le temps au temps. Il faut les laisser travailler dans la tranquillité. Ce match contre le Sénégal est un match de retrouvailles, de prise de contact entre le nouveau staff, le nouveau ministre et l’équipe. Ce match va permettre à tous de faire connaissance ».

À la question de savoir s’il a vu le but de son fils Franck sous le maillot bleu en Coupe Méridien contre le Cameroun cadets, il répond ne pas l’avoir pas vu, « mais mon fils m’a envoyé un message pour me le dire ».
Cela ne vous a pas fait un effet de savoir que votre propre fils marque pour la France contre le Cameroun ? « Il est en train de se former, de s’amuser. Le moment venu, Franck prendra sa décision, les lois actuelles de la Fifa le lui permettent. Je n’influencerais pas sa décision, mais je lui donnerais des conseils. Étant en Afrique, il aura beaucoup plus de chance de jouer des compétitions au Cameroun qui est son pays. Pour le moment, ce n’est pas d’actualité, dans quatre ou cinq ans, on en reparlera »

Une rumeur persistante dans les couloirs de l’hôtel du Lac faisait état de la nomination de Songo’o Jacques au poste d’entraîneur des gardiens de la sélection camerounaise. La nouvelle sera officialisée mardi matin lors de la conférence de presse, après l’entraînement prévu à 9h30.

Le staff technique et les joueurs pendant la réunion

Un des nouveaux venus, Benoît Angbwa donne ses impressions après la 1re journée : « Sentiment de satisfaction pour cette opportunité. Je n’avais jamais côtoyé l’équipe première. Je me rends compte qu’il y a assez de sérieux. Le staff est déterminé, tant sur le plan disciplinaire que professionnel. Quand j’ai été appelé, j’ai éprouvé un sentiment de joie, la surprise ne m’a pas habité puisque le championnat de France est assez suivi au Cameroun. De par mes prestations et celles de mon club, je me suis dit que mes efforts ont été récompensés. Ma joie a été très intérieure. Lille est sur plusieurs fronts, notre coach fait donc beaucoup tourner l’effectif, j’ai été aussi blessé, ce qui m’a privé des terrains pendant 3 semaines. Cameroun Sénégal est un derby, un match de haut niveau entre deux pays qui ont une grande notoriété sur le continent africain. J’en parlais hier avec Tony Sylva, mon coéquipier sénégalais. Ils le prennent très sérieusement de leur côté. « Sergent » Makoun a eu une entorse au niveau du genou. On se disait que c’était grave. Mais grâce au Seigneur, c’est juste une entorse. Il passe une visite mardi, il y a eu plus de peur que de mal. Je pense qu’il pourra récupérer rapidement. »

Avant le dîner, une réunion a réuni le ministre, la fédération et les joueurs. Il était question de prise de contact, de la présentation du coach et de son staff.

Les phrases choc de Mbarga MBOA :

« Les camerounais veulent vous voir mouiller le maillot. Ils veulent vous voir solidaires. Et ceci ne peut se faire que dans la discipline ».
« Le coach a reçu des instructions de ma part et de celle du président IYA. Tout le monde y est astreint. Pour qu’on écoute un joueur, il faut qu’il soit d’abord discipliné ».

« En groupe, il faut apprendre à s’accepter. Soyons humbles comme aime à le dire l’entraîneur ».

Mr Mbarga Mboa a demandé à tous les Camerounais d’aider l’équipe, et en particulier aux médias : "il ne faut pas forcément dévoiler tous les problèmes sur la place publique". Il a promis de parler des problèmes à huis clos, s’il y a lieu d’en parler.

Le ministre Mbarga Mboa pendant la réunion

« Il faut bannir les fans clubs pendant les matches des Lions. Je n’aime pas ça. C’est l’une des causes pour lesquelles l’équipe ne marche pas bien, parce que les gens viennent supporter un joueur au lieu de supporter l’équipe. Gardez les fans clubs dans vos domiciles. Le stade c’est la République. Ce n’est pas l’équipe de vos fans clubs d’ailleurs composés à 95% de filles qui n’ont jamais mis pied au stade ».

« On va apprendre à s’entraîner, s’apprécier et se supporter ».
« Les engagements pris avec mon prédécesseur seront tenus dans les délais les meilleurs ».

Iya renchérit : « la force d’un homme se mesure par sa capacité de réagir, de combattre. La vie est un combat éternel. C’est comme cela qu’on va y arriver ».

Artur Jorge dit être content, et espère avoir un bon parcours. « Le groupe est capable de gagner les 5 matches. Je connais un peu vos parcours. Je suis sûr qu’on va faire de très bonnes choses ».

Eto’o prend la parole devant ses coéquipiers

Quant à Samuel Eto’o, il a remercié l’assemblée et surtout ses coéquipiers : « Si j’ai conservé mon titre de meilleur joueur d’Afrique, c’est grâce à vous. Je voulais partager cette nouvelle avec vous. Je veux marquer l’histoire, je joue dans la meilleure équipe d’Afrique et je pense que nous pouvons nous qualifier même si ce sera difficile. À chaque fois qu’on descendra sur l’aire de jeu, il faut continuer à se dire qu’on est les meilleurs ». Acclamé par ses coéquipiers dans la salle, il ira chercher son trophée le 15 février en Afrique du Sud, et ne jouera donc pas le match de bienfaisance de la Fifa prévu à la même date.

Rigobert Song dit qu’ « il y a eu des malentendus. Mais si l’encadrement tient un même langage, les joueurs vont suivre l’exemple. L’heure n’est plus aux longs discours. Il faut se consacrer au travail à la discipline, et s’entraider. On se réunit souvent pour juste quelques jours. Il faut pouvoir se regarder, avoir le plaisir de se parler de tout en dehors du football. Cela peut également aider à obtenir notre objectif. »

Suivra ensuite la présentation des nouveaux qui se lèvent. Matoukou, timidement, bafouille, impressionné par le ministre et ses expérimentés coéquipiers. Il espère que ceux-ci vont bien l’intégrer. Angbwa Benoit, lui va droit au but. « Je suis là et je vais donner le meilleur de moi-même. »

Eto’o rappellera aux deux « rookies » en rigolant qu’ils seront chargés de porter les sacs et ballons aux entraînements.

La réunion s’achève sur le chant de l’hymne national camerounais et une photo de famille, juste avant le dîner.

Jean-Pierre ESSO à Créteil, jpesso@camfoot.com


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 8 février 2005 à 11:02, par ? En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Bonjour,

    Une erreur s’est glissée dans votre texte et nous vous demandons de bien vouloir la réctifier :

    Samuel Eto’o n’a pas reçu l’étoile d’or africaine du journal marocain Al Mounkthabab, mais Le lion d’or.

    Cordialement.

    Guillaume RIBEIRO
    D’Afrique Football

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 11:32, par Jules En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Merci Mr Ribeiro.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 12:21, par CHRIM de Douala En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    JP ESSO tu fais vraiment du beau boulot. Car grace à toi, nous au Camer on est bien informé sur l’actualité des Lions. Bravo pour ETO’O pour son Ballon d’Or ; pour moi il est le meilleur attaquant du monde actuellement. Chers Lions, Donnez-nous une bonne raclé au Sénégal. Tout le pays est derrière vous. On attend avec impatience le retour de LAUREN

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 16:07, par don(bologna) En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Une n-ieme fois Merci a CAMFOOt de ns faire vivre minute by minute ces emotions ke nous procure le foot camerounais.
    Je n’ai pas bien saisi:Songo’o est-il confirmè ou c’est tjrs une rumeur de coulior d’hotel ?
    Tres bonne ambiance.On souhaite ke les questions administratives ne soient plus aussi preoccupant.Merci a Mr le ministre et tous le staff..........

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 16:44, par kiki En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    merci a dieu afin on a eu l’homme qu’on attendait

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 19:04, par Alain Foko En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Merci Camfoot.
    Merci au ministre et ses collaborateurs. Du bon travail jusqu’a présent. Carton jaune a ceux de l’administration qui nous privent de la présence des 3 amateurs.
    Bravo, le lion d’or, bravo Eto’o, t’es le meilleur. Tout le pays est derrière toi. Ne l’oublies pas, même les étrangers blancs ou noirs sont fous de toi. Continue mon gars.

    A tous les lions innndooomptables, montrez aux petits Sénégalais que vous êtes les vrais lions d’Afrique. RRRrrrrr. score:2-0.

    Vive les Lions indomptables, vive le Cameroun. A nous la coupe du monde.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 19:41, par ? En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Please Cameroonains need only victory against Senegal to show them we are the GREATEST.
    « Nous sommes le meilleur equipe africain avec le meulleur jouer et gardien africain on va se qualifier pour la coup du monde fait quoi fais quoi,il aura.... ».Fan Club a Hongkong

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 19:51, par Bobill En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Comme vous nous montrez du sérieux, on va vous soutenir incontestablement. Les pannes peuvent arriver, mais elles arrivent toujours de l´administration, qui nous prive de 3 joueurs et c´est vraiment dommage.
    Du Courage les gars. le Ministre et le Président de la FÉCAFOOT vous ont tout dit. Mouillez les maillots, car ca nous fait mal de vous décapiter pour rendement affreux. C´est comme si nous nous amputions nous-mêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 21:25, par kamga roland En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    que fait le ministre à créteil ? s’il se déplace comme ça chaque fois que les lions vont même pour une rencontre amicale se sont les frais de mission en plus.Au cameroun tous les voleurs du gouvernement profite du foot pour voler l’argent du contribuable.Nous devons être très vigilant avec mbarga c’est un homme d’affaire très dangereux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 21:39, par Serge Merlin de Chicago USA En réponse à : CAMFOOT TRES BON TRAVAIL

    Coupe du pays comme nous le sommes ici et amoureux des lions, y’a plus que camfoot pour nous fournir avec tant de details et photos tous les news des lions je suis plus que fier de vous. **wouna take work go bifo** Merci pour tout
    Serge Merlin
    Chicago USA

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 23:13, par Mbatonga En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    d’où sort cet Etoukou et que devient le capitanat de notre fierté nationale. Honnètement, je pense que Rigobert ne dvrait plus porté notre brassard. il à déjà suffisamment foutu le merdier dans cette équipe. Eto’o mérite aujourd’hui d’être à cette place car il a le respect de ses coéquipiers et la carure.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2005 à 23:49, par ? En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Restons calme.

    Ce n’est pas l’administration qui a merder mais, plutot, Mr Nyongha !

    Comment quelqu’un peut demander a des joueurs qui mouillent le maillot ,pendant un tournois international, au Gabon de tout arreter et d’aller en France pour un friendly ???

    C’est du jamais vu !!!!!!

    Quand Nyongha avait la possibilitee de dire a Djidjiwa (entraineur des « A ») de ne pas emenner ces trois gaillards au Gabon, il les a laisser partir...

    C’est du n’importe quoi !!!

    Voila maintenant nos 3 vedettes « keblo » chez les Gabonnais parce que la France ne peut pas leur donner un visa a temps...

    Y’a une couille dans la rillette !!!

    Nos fonctionaires font du beau travail, ce sont les entourloupes de Nyongha qui ont foutues le bordel dans cette affaire.

    Je demandes a Camfoot de nous faire une bonne enquete sur cette affaire afin d’en faire sortir cette anguille coincee sous cette roche.

    Mais pardon,
    Laisser « Sanga Titi » en dehors de ca. Ca poesie, la aussi...

    Kamerlove,

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2005 à 01:55, par Tayingui En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    A Mr Jean-Pierre ESSO à Créteil, jpesso@camfoot.com
    Merci pour le bon travail, si ces lions travaillent comme ton reportage, nous fesserons les lions de la Teranga.

    Tayingui à Montréal

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2005 à 04:52, par Manu En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Thank you Etoo, you speak like a true motivator and you back your words, you deserve to be the captain !

    The rest nothing changed, Cameroon is restarting with Visa Travel issues yet Again. A cheap White Coach and go play at Their Masters Stadium in France. Hahahha. We will loose to Senegal and will not qualify ! Sorry to Break it to you Hopeful Fans ! Dont keep your hopes too hight.

    Manu

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2005 à 06:35, par maganbeu En réponse à : > Créteil, nous voilà. Condensé de la première journée

    Salut JP !
    Très bon boulot fréro et merci infiniment car tu es un Ange. Je vis cet évènement coe si j’étais sur place et ceci grâce à toi. En passant, juste te mimba que je wait tjrs ce que tu m’as promis.
    Keep going frère.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon