Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • La chronique de Linus Pascal Fouda : « aucun signe de prise de conscience, (...)

La chronique de Linus Pascal Fouda : « aucun signe de prise de conscience, aucun frémissement, aucun bilan, aucun compte rendu »

C’est comme si de rien n’était. Six jours déjà que les Lions Indomptables ont été domptés et boutés hors de la Coupe d’Afrique des Nations en Égypte, mais aucun signe de prise de conscience, aucun frémissement, aucun bilan, aucun compte rendu. Comme d’habitude donc, on fait comme si de rien n’était. On pense qu’avec le temps, les blessures vont cicatriser, les esprits vont se calmer. Mauvaise approche de la part des principaux acteurs de ce mélodrame car ailleurs, les choses sont allées très vite.

Le 12 juillet 2019
commentaires

En Égypte, le président de la fédération et l’entraîneur national ont démissionné dès leur élimination par l’Afrique du Sud. Idem au Maroc avec l’attente de la démission de Hervé Renard après la déculottée face au Bénin, et bien d’autres dans d’autres sélections participantes. Au Cameroun, rien et toujours rien, tout le monde est aux abonnés absents. Le ministre des Sports et de l’Éducation Physique lui, a eu cette chance d’être désigné persona non grata dans et autour de la tanière des Lions, il a suivi le reste de ce mélodrame au Cameroun comme nous tous après le premier match, bien lui en a pris et tant mieux pour lui.

Le président de la Fécafoot alors ? il annonce l’élaboration d’une charte de bonne conduite à signer par tout sélectionné à l’équipe nationale, du véritable réchauffé puisqu’il n’invente rien et c’est une des résolutions prise depuis la calamité de la Coupe du Monde 2010, mais jamais appliquée. Mais il fait le black-out total sur les fonds dépensés, le financement du stage du Qatar, la pléthore des membres de la Fécafoot avec femmes, épouses, concubins, concubines, beaux-frères et belles-sœurs, qui se sont retrouvés en mission en Égypte, certains ne se rendant même pas au stade. Et la liste est tellement longue que l’on ne pourra les énumérer ici, mais monsieur le Président, vous avez des comptes à rendre au peuple camerounais. Vous devez le faire.

Et le staff technique alors ? il est totalement disparu des radars. Clarence Seedorf, le premier, a montré toutes ses limites comme entraîneur et surtout comme manager. Les résultats sont là. Avec plusieurs années de salaire d’avance, personne ne peut jurer qu’il mettra ses pied au Cameroun. D’ailleurs, il a fait sept mois à la tête des Lions, et c’est un record dans sa carrière d’entraîneur. Alain Boumsong et d’autres affidés savent ce qui les attend aussi.

Enfin les joueurs, ces fameux professionnels de bas étage, transformés en maîtres-chanteurs, on les attendait sur le terrain, ils sont déjà avec nous au quartier à regarder la suite de la compétition à la télé, et à jouer pour certains les championnats inter-quartier. Et dire que certains d’entre eux aspirent jouer la CAN 2021 qui se déroulera au Cameroun dans deux ans (…)

Aux uns et aux autres, pour paraphraser le Chef de l’État, vous devez rendre gorge.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches