Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

De retour à Montpellier, Les Lionnes Indomptables espèrent faire mentir les pronostics. Même si les bookmakers ne vendaient pas chère leur peau avant le début de la compétition que que leur côte a baissé un peu plus après les deux premiers matchs, elles foncent, tête baissée, vers leur destin. Ce lundi, c’est au centre d’entraînement de l’AS Fabre, à Montpellier, que le groupe dirigé par Alain Djeumfa, est descendu sur le vert pour sa session d’entraînement.

Le 17 juin 2019

REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 18 juin à 06:53, par predator drone En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

    contre les hollandaise les lionnes ont aligner quelque passe et marquer un petit but, au final défaite 3-1 les gens se réjouissent du résultat comme ci c’était une victoire. même la vrai mentalité le hémler des lions est entrain de disparaitre !! une coupe du monde ou pour le moment ont distribue des points, je voit une équipe méconnaissable (fantôme) comme l’entraineur, qui n’es rien d’autre qu’un usurpateur qui doit être sanctionner !! c’est vrai que les… ROUGE ne sont pas les bienvenue dans toute les compétition ! c’est le prix a payer en démocratie ! maintenant et toujours !! pourquoi ne pas sanctionner les équipe de ….. ROUGE c’est un quotidien que se soit dans le sport ou dans la politique. vivement que les garçons remettent les pendules a l’heure !!

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 06:40, par Birago En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

    C’est le suprême malhonnête Platini qui avait avoué lui-même qu’il avait contribué à la MAGOUILLE qui avait aidé la 1re victoire des bleus (de Zidane) en coupe du monde 1998 (en France). Avec la complicité de l’arbitrage MALHONNÊTE (vs les Nigérianes) de la Hondurienne Melissa Borjasau au cours du match Nigeria vs France, il y a lieu de croire que les mêmes magouilles se répètent (et vont continuer à se perpétrer) pour porter les Françaises à la victoire finale PAR TOUS LES MOYENS ! (toutefois, logiquement, elles ne pourront simplement pas battre les Américaines, à moins que ces dernières se fassent éliminer – par chance/hasard – par une moindre équipe avant la finale…).

    N’importe comment, dans TOUTES les compétitions internationales, on voit CLAIREMENT comment l’arbitrage est TOUJOURS extrêmement penché contre : No. 1) les Africains et puis No. 2) le reste de Non-blancs. Djeumfa a JUSTEMENT décrie l’arbitrage biaisé de l’Australienne Reibelt contre les Lionnes au match CMR-Hollande ; et même la Nord-Coréenne Ri Hyang-ok était plus sévère envers les Lionnes au match CMR-Canada.

    • Le 18 juin à 06:41, par Birago En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

      Les dénigrations et malveillances arbitrales envers les NOIRS sont certainement dues à la magouille pérenne type Platini de l’Homme Blanc – qui est maitre du monde à cette phase de l’histoire humaine (malgré l’émergence inexorable du Chinois). Les blancs dirigent tout : ONU, Papauté, Dollar-Euro, FIFA, etc… Alors ils s’octroient la part du Lion (comme l’or/l’argent CFA des Pays NOIRS francophones au trésor français).

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 23:44, par bamyaben En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

    @Franck, merci pour ton commentaire !

    Cet entraîneur n’a pas le niveau pour conduire une équipe en phase finale de la coupe du monde, avec un bon entraîneur, les Pays-Bas et surtout le Canada ne nous auraient jamais battu.
    C’était un non match contre le Canada, qui n’est pas non plus une foudre de guerre, mais qui a une bonne organisation tactique et une vraie buteuse devant.

    Nous avons trois autres problèmes en plus de la faiblesse du niveau de notre entraîneur :
    - Le choix et la forme des joueuses, certaines de nos joueuses sont en surcharge pondérale comme par exemples Feudjio et Mani qui ressemblent aux boules de foufou, comment aligner des telles éléphantes incapables de courir ? Avec elles, l’équipe est handicapée avant même de jouer.
    Chaque joueur ou joueuse a un poids de forme que le staff technique doit connaître et exiger qu’il (elle) le maintienne pour pouvoir être aligné.

    - Nous avons par ailleurs des problèmes aux postes d’attaquante de pointe et de gardienne de but.
    Si Onguene qui est une joueuse de percussion ne marque pas, il n’y a plus personne capable de marquer des buts devant. Nous n’avons pas une vraie tueuse devant comme les grandes buteuses qu’ont des pays comme les USA, le Brésil, le Canada, l’Allemagne, les Pays-Bas, la France.

    Enganamouit ne m’a jamais convaincu depuis la CAN 2016 au Cameroun.

    Il ne sera pas facile de battre la Nouvelle-Zélande qui aimerait aussi sortir la tête haute de cette compétition.

    • Le 18 juin à 00:05, par bamyaben En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

      Le Nigéria vient de se faire voler un match nul contre la France qui lui aurait sûrement assuré une qualification en huitième de finale.

      La CAF doit faire entendre sa voix sur les décisions arbitrales ubuesques contre les équipes nationales africaines dans les compétitions mondiales.

      Ce n’est pas normal qu’à chaque coupe du monde, masculine ou féminine, il y ait toujours une ou plusieurs équipes africaines pénalisées par des décisions arbitrales fantaisistes.

      C’est révoltant ! C’est du vol ! Elle fait retirer un penalty en prétextant que la gardienne a bougé de la ligne, dans ce cas, 99% des penaltys devraient être annulés et retirer. Cette arbitre aurait-elle annulé ce penalty si la joueuse française l’avait marqué ? Elle l’annule parce que le joueuse française le rate et elle lui donne une seconde chance pour marquer. C’est du n’importe quoi et ça me rappelle l’arbitrage maison de la coupe du monde 1998 en France où le corrompu Platini donnait les consignes aux arbitres comme lors du match Cameroun contre Chili et l’annulation infondée du but de François Omam-Biyik qui nous qualifiait pour les huitièmes de finale.

      La CAF dit se réveiller, ses dirigeants ne savent que truquer les élections et voler, se faire humilier partout dans le monde où ils se font arrêter et mis en détention provisoire ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 21:44, par Footfootfoot En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

    Euuuhh l’arbitre vient de faire ca dur au Nigeria, c’est pas possible. Vraiment les Africains doivent cesser de participer a ces competitions internationales. Ca ne vaut pas la peine, c’est a dire soit vous perdez mal mauvais ou alors l’arbitrage vous dessend, de tous les cas tout est arranger pour vous faire perdre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 21:37, par Birago En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

    Très bien dit @Frank. Malgré la défaite, le jeu des Lionnes contre les Pays-Bas était réjouissant. On pourrait même ILLOGIQUEMENT dire qu’en cas qu’insuccès, c’est le gendre de défaite qu’un fan dévoué peut supporter. Les Lionnes s’étaient données à cœur et physique, et la meilleure équipe (je dis bien ÉQUIPE et non ‘INDIVIDUELLES’) avait dument gagné. Peut-être qu’un VRAI COACH aurait progressivement pu implémenter des ajustements pour une victoire miracle des Lionnes (car les voir gagner n’aurait sincèrement pas étonné). Qu’est-ce qu’on apprend à ce point :

    1- Il faut être SÉRIEUX ; on ne peut pas envoyer une équipe a un tournoi TOP NIVEAU international avec un MANAGER INCOMPÉTENT comme Djeumfa (ce Mr. A-t-il un diplôme de football coach ?)

    2- Au niveau courant de sa progression : (A-Foot Féminin) = f(B-Préparation + C-Force/sérieux de l’Organisation Locale + D-Histoire/expérience). Preuve : tous les pays au bas d leurs groupes (Corée du S, Afrique du S, Jamaïque, Thaïlande, Chili, Cameroun…) sont déficitaires en B, C, et/ou D et on sait que c’est l’un des autres pays (notamment, EU, Allemagne, France, Canada, Chine…) qui se INÉVITABLEMENT vainqueur.

    À nos Lionnes INDOMPTABLES, nous disons de tout cœur BON COURAGE et GRAND MERCI ! Vous méritez mieux que ce coach et les cancres qui vous l’ont imposé.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 21:33, par small lion En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

    Au niveau mondial les a peut pret ne fonctionnent pas. Ce n’est pas un hasard si generalement les meilleurs pays au monde sont aussi des pays industrialiser/developper. On ne peut pas etre dernier sans exceptions dans tous les domaines mais rever/ esperer etre premier au football...CA JAMAIS ....et cela est de bonne guere !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 21:26, par Footfootfoot En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

    Djemfa il faudrait prendre en compte le classement suivant lors du prochain match.

    Ngo Ndom

    Meffometou - Johnson - Awona - Edjangue

    Yango - Meyong - Abam

    Ajara - Akaba - Aboudi

    Leuko : malgre un bon match livrer lors du dernier match, presque tous les buts encaisser depuis le 1er match sont passer de son cote. Elle reste une faiblesse que les adversaires adorent exploiter.

    Ngo Ndom : je ne suis pas fan mais c’est pas le moment de tester une nouvelle gardienne.

    Feudjo : sa presence ralentit toute l’equipe et elle est toujours en retard sur ses duels ou alors commet des fautes evitables a cause de ses mouvements limite, a l’exemple de la faute qui cause le coup franc qui mene au 2e but Hollandais

    Enganamouit : il ne fallait pas etre un magicien pour voir qu’elle peut a peine courir et quand bien meme elle obtient la balle, elle ne pense qu’a son ego et non l’equipe.

    Avec ce classement on a une equipe legerement rajeunit, plus rapide, plus vif et moins lourde. Tous que tu as a faire c’est sortir une strategie de jeu que tu pourras reajuster si possible au cours du match.

    Tu pourra faire les remplacements en fonction de la progression du jeu.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 19:07, par Franck En réponse à : Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours

    Depuis le début de cette compétition, les défait engrangées par cette équipe sont révélatrices d’un manque de formation de base et d’un manque d’éducation tactique.
    Individuellement ces filles ne sont pas moins fortes que celles qui les ont battu. Mais dans l’organisation collective c’est le jour et la nuit.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches