Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Cameroun : la Fecafoot dénonce une « ingérence » du gouvernement

Cameroun : la Fecafoot dénonce une « ingérence » du gouvernement

Africa Foot United

La Fédération camerounaise de football et le ministère des Sports et de l’Education physique se regardent en chiens de faïence, en raison d’une lettre récente du ministre invitant le président du Comité de normalisation de la fédération à lui transmettre le projet de statuts de la fédé avant adoption.

Le 25 juillet 2018
commentaires

La crise entre le ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep) et la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a resurgi depuis quelques temps, au lendemain de l’adoption par le parlement camerounais de la loi n° 2018/014 du 11 juillet 2018, portant organisation et promotion des activités physiques et sportives au Cameroun.

Après avoir favorablement répondu à l’exigence formulée par la Fifa, le gouvernement camerounais, à travers son ministre des sports, a en retour, adressé une correspondance au président du Comité de normalisation de la Fecafoot le 18 juillet dernier, dans laquelle il demande à Me Dieudonné Happi, de « [lui] faire tenir, dans les meilleurs délais, les projets de statuts de la fédération assortis du chronogramme du processus électoral aménagés à la lumière des dispositions de la nouvelle loi », écrit Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt.

Fecafoot rebelle ?

La Fédération n’a pas jugé utile de s’exécuter suite à cette requête ministérielle, arguant qu’il s’agit d’une « ingérence du Minsep dans le processus de retour à la normale au sein de l’instance faîtière. Quel peut être l’intérêt pour le Minsep de disposer de ces projets de textes quand on sait qu’il n’a aucun rôle à jouer jusqu’à l’élection du prochain bureau exécutif ? », a réagi mardi Parfait Siki le Directeur de la Communication à la Fecafoot.

A la Fecafoot, l’on indique que le circuit formel recommande que le projet de statuts, sujet à caution, soit préalablement acheminé à la Fifa pour validation avant adoption par une assemblée générale qui sera convoquée ultérieurement. « Par politesse institutionnelle, quand le texte aura suivi le circuit normal, c’est-à-dire qu’après la promulgation du texte le 11 juillet, après que le texte soit allé à la Fifa et qu’il ait été validé, à son retour, la fédération PEUT envoyer une copie au ministère des Sports. Le principe, c’est qu’il ne doit pas avoir ingérence du gouvernement dans les affaires de la fédération », renchérit Parfait Siki. Le principe d’ingérence est sous-tendu par les statuts de la Fifa en son article 19 alinéa premier, qui dispose que « chaque association membre doit diriger ses affaires en toute indépendance sans l’influence indue d’aucun tiers ».

Loi embarrassante

Les sons dissonants qui résonnent encore entre le ministère et la Fecafoot au lendemain de la promulgation de la loi du 11 juillet dernier par le président de la République dénotent-ils de simples incompréhensions ou alors des écueils qui subsistent dans ladite loi ? Au ministère des sports, il n’est nullement question d’une résurgence de la guéguerre Minsep-Fecafoot, en ceci que « la Fecafoot a une délégation de mission du service public. Le ministère assure ses prérogatives conformément à la loi. N’est-ce pas le ministère des sports qui gère le sport dans un pays ? Pourquoi considère-t-on comme une ingérence ce qui parait normal et logique », réplique Samuel Zo’ona l’un des responsables du département de la Communication au ministère des sports.

En effet, ce dernier croit savoir que le patron en charge du maroquin des sports agit selon l’une des dispositions de la nouvelle loi sur les activités physiques et sportives, en l’occurrence l’article 47, qui rapporte que « les fédérations sportives sont placées sous la tutelle ministère en charge des sports ». Cette disposition n’est cependant pas en conformité avec l’article 19 des statuts de la Fifa susmentionné, et pourrait nourrir davantage d’incompréhensions entre les dirigeants des deux institutions. « Il ne faudrait pas que les gens voient derrière cette requête du ministre la guerre Minsep-Fecafoot. En demandant à avoir le chronogramme du processus électoral de la Fecafoot, le ministère a pour seul souci d’en finir avec la crise au sein du football, et que les élections soient organisées pour que définitivement on en sorte », argumente Samuel Zo’ona.

Pour mémoire, depuis 2013, aucun exécutif légal n’a été désigné à la Fédération camerounaise de football, et l’expectative demeure cinq ans après. Ce malgré la désignation par la Fifa de deux comités de normalisation (2013 et 2017), pour sortir le football camerounais de cette impasse.

YANNICK KENNÉ


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 26 juillet 2018 à 13:24, par Rasta En réponse à : Cameroun : la Fecafoot dénonce une « ingérence » du gouvernement

    Au Minsep, on pose les bonnes questions « Est-ce que c’est le Minsep qui gère le sport dans ce pays ? » Mais on y apporte les mauvaises réponses. La bonne réponse étant évidemment Non ! c’est pas au Minsep de gérer le sport dans ce pays, pas plus qu’au Ministère du travail de gérer les entreprises, fussent-elles publiques.

    Le rôle d’un Ministre (d’un gouvernement), c’est de mettre sur pied une politique, des infrastructures nécessaires pour permettre aux structures qui dépendent de son département d’avoir un rendement optimal. C’est pas de faire de la gestion au quotidien d’organe qui ne relèvent pas du Ministère.
    Ce vieux débat dans ce pays est un vrai non-sens. Chacun doit prendre ses responsabilités : Le Minsep doit s’assurer que le sport est géré conformément aux lois du pays, et la Fecafoot, gérer les équipes nationales de toutes les catégories, c’est-à-dire, payer les salaires des entraîneurs, les primes des joueurs, la préparation des équipes nationales, etc... en clair, refuser toute forme de subvention de l’Etat pour empêcher toute intrusion du Minsep sur ses affaires quotidiennes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet 2018 à 03:55, par small lion En réponse à : Cameroun : la Fecafoot dénonce une « ingérence » du gouvernement

    Les francophones meritent paul biya et meme Brenda apres lui

    Free Ambazonia

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2018 à 21:43, par Toguy En réponse à : Cameroun : la Fecafoot dénonce une « ingérence » du gouvernement

    Ce parfait Siki ne peut pas être envoyé en taule avec le fainéant de happi ? ? En taule tous ceux qui veulent gâter notre football ! Qu ils aillent retrouver l ancêtre de ces bêtises, iya Mohamed !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2018 à 21:28, par Patrick En réponse à : Cameroun : la Fecafoot dénonce une « ingérence » du gouvernement

    Camfoot la prochain match des lion est en Septembre 7 2018 et la prochain election fecafoot est le 31 Aout. Ça veut dire quoi ca ? Que notre future coach sera announce en seulement 7 jours du match ? Si se ca la cas, les jouer selectioner vont avoire leur stage preparatoire quand ? Cest presque impossible que on va connaitre l’entraîneur avant le match contre comoros. Ce pays nira pas loin en 2019. Avec zero preparation cest Impossible. Broos avais 15 mois pour prepare la Can 2017 avec son staff. Tous les équipe au monde qui ont remporté un coupe continental ou mondial a eu leur entraineur pour plus de 15 mois avant le tournoi. Comment le future entraineur va fais ca en 9 mois ?? Ce pays nest pas sérieux. Ci se pays était sérieux ils et leur gouvernement auront déjà trouve une solution du crise anglophone. (La Caf a exige que un pays en guerre ne va jamais organise la Can) ce que est tres possible ci le viellard de mvomeka gagné encore. Ils auront aussi déjà construire au moins 4 stades et aussi un en Sangmelima qui est une très beau ville.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2018 à 18:53, par Johnny En réponse à : Cameroun : la Fecafoot dénonce une « ingérence » du gouvernement

    « Et s’est reparti comme en 14 » diraient certaines personnes d’une certaine époque...

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2018 à 18:38, par Adama En réponse à : Cameroun : la Fecafoot dénonce une « ingérence » du gouvernement

    Laissez Me Happi tranquille.
    A-t-il fini de récompenser ses petits copains ?
    Il ne fera pas un seul jour de plus après la CAN 2019.
    L´argent de la Fecafoot fait des choses.

    Bande de voleurs !

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches