Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Actualité

Divine Pungong revient sur l’affaire Ngwat Mahop

« Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par se lever »

Camfoot.com

Ngwat Mahop peut désormais poursuivre son avenir en toute sérénité. Il n’a pas mis de temps à se remettre de son rêve brisé d’avec la richissime Bavière. Actuel sociétaire des « Red Bull » de Salzbourg en Autriche, sa carrière a cependant failli être mise entre parenthèse alors même qu’il faisait ses débuts en tant que professionnel. Son salut viendra de Divine Pungong qui nous a relaté son passage de l’obscurité à la lumière des lampadaires de la Wals Siezenheim de Salzbourg.

Le 21 mars 2008
commentaires

Le diamant brut, comme aimait bien le nommer son entraîneur a quitté le Bayern de Munich dans un atmosphère frôlant la consternation. Talent incontesté de notre football, Louis-Clément Ngwat Mahop a vécu un gros cauchemar outre rhin.

Rappel des faits

Tout a commencé le 29 Juin 2007 quand le Bayern de Munich s’apprêtait à commencer sa tournée asiatique par l’étape de Hong Kong. Louis-Clément ne trouve plus son passeport, lui qui vient d’être choisi pour faire partie de l’expédition. Quoi de plus normal que de déclencher une procédure administrative visant l’obtention d’un nouveau document. Comme partout ailleurs, le cheminement le plus simple et le plus rapide consiste à remonter vers le dossier par l’intermédiaire du numéro de la pièce d’identité. C’est à ce moment qu’on se rend compte que le numéro de passeport du joueur est le même que celui d’une dame résidant en région parisienne. Intrigué, les dirigeants du Bayern décident d’en savoir plus. Et la cruelle vérité ne pouvait plus être masquée.

Louis-Clément Ngwat Mahop en action

C’est à ce moment que la décente aux enfers va commencer pour Ngwat Mahop. Abandonné par ceux là même qui l’avaient mis dans une situation très inconfortable, il verra son contrat résilié par son ancien employeur avant d’être l’objet d’une plainte devant la FIFA pour usage de faux. À seulement 19 ans, et comme si cela ne suffisait pas, il devra vaciller entre la France et l’Allemagne pour ne pas s’attirer le courroux de la police germanique à ses trousses. Un calvaire qui mettre fin avec la rencontre d’un jeune Camerounais âgé de 28 ans vivant en Angleterre.

Divine Pungong Nduku : « Il a été très honnête avec moi »

Après des études au Royaume Uni, ce jeune Camerounais de 28 ans va abandonner, il y a exactement deux ans, un paisible emploi dans une société de produits sportifs pour embraser la carrière d’agent FIFA. Une destinée qui va lui faire rencontrer le chemin de Louis-Clément. « Un de mes contacts m’a appelé pour me dire qu’il avait un faux passeport et le directeur sportif du club me l’a confirmé. C’est à ce moment que j’ai essayé de rentrer en contact avec lui » souligne Divine Pungong (également agent de Alex Morfaw et de Mathew Mbuta Andongcho).

Au siège du club de Red Bull de Salzbourg

Comme on peut l’imaginer, le jeune Mahop avait de l’entourage dans les bons moments : « Quand il était encore au Bayern de Munich, un de mes contacts sur place m’a dit qu’il y avait un jeune camerounais qui joue là-bas. Dans un premier temps, je ne me suis pas intéressé parce que si un joueur est dans un grand club comme celui là, je me dis forcement qu’il a un très bon agent ». Et pourtant, la tragédie de l’ancien sociétaire du dragon de Yaoundé va laisser ses « bourreaux » indifférents. Au contraire, son agent va prendre la poudre d’escampette pour le laisser seul face à son avenir.

Divine Pungong et Giovanni Trapattoni au siège du club Red Bull de Salzbourg

« À ce moment que j’ai essayé de rentrer en contact avec lui. C’était un peu difficile parce qu’il était entre la France et l’Allemagne, ne sachant pas ce qu’il allait faire étant donné que la police le cherchait et que son agent l’avait abandonné. Finalement j’ai eu son numéro de téléphone et nous avons longuement discuté. Il a été très honnête avec moi, il m’a expliqué le problème et c’est comme ça que nous avons commencé la collaboration ». Avec l’appui d’un de ses anciens entraîneurs du Bayern, Divine Pungong Nduku va amener Louis-Clément faire des tests au Red Bull de Salzbourg. Comme Otmar Hitzfeld et Felix Magath bien avant, Giovanni Trapattoni ne va pas hésiter une seule seconde pour l’enrôler dans ses rangs. Lui qui voit en Mahop le futur grand attaquant d’Afrique.

Comme un guerrier qui vient de remporter une bataille importante, Divine Pungong ne cache pas sa satisfaction quand il nous laisse entendre qu’« il a signé un contrat de deux ans renouvelable parce que les dirigeants étaient très contents de sa prestation. Nous avons fait à ce que son contrat soit avantageux pour lui. Il a maintenant un contrat de travail en bonne et due forme et une résidence permanente (dans un passeport camerounais ndlr) en Autriche. »

« Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par se lever »

Ce proverbe Téké (Gabon) en dit long sur le destin atypique de Louis-Clément Ngwat Mahop qui peut être considéré comme un béni des Dieux du Mont Cameroun. La nuit pour lui n’aura duré que quatre mois, le temps pour la FIFA de trancher sur cette affaire.

La fédération internationale va donc considérer que le jeune Camerounais a été trompé par ceux qui l’ont amené au Bayern et que pour cela, elle lui laisse poursuivre sa carrière normalement. Une annonce qui refait courir les grosses écuries du football Européens. En effet, il serait une fois de plus sur les tablettes d’Arsenal et cette fois ci, une des priorités du Celtic Glasgow.

Ngwat Mahop et son agent (Pugong)

Une fois la décision de la FIFA rendue, Trapattoni va rapidement l’intégrer dans l’équipe première où il a déjà inscrit 5 buts en 13 apparitions pour 6 passes décisives. Une performance qui a poussé son nouvel employeur à mettre sur la table une prolongation de contrat. Une proposition pour l’instant repoussée par son agent qui veut lui donner la chance de rejoindre un club plus huppé. Mais avant, il espère disputer quelques matchs de la C1 car le Red Bull de Salzbourg est bien parti pour être champion d’Autriche cette saison.

Ngwatt Mahop peut enfin se concentrer sur sa longue et on espère fructueuse carrière. Un talent qui peut être au service des différentes sélections nationales du Cameroun.

Stephen Sunou


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches