Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

L’occasion est là, le temps est là et, avec un peu de bonne volonté et d’engagement citoyen, il est enfin possible de donner au football la place qu’il mérite réellement dans notre société. Pour l’heure, le football au Cameroun est caractérisé par la présence massive de l’État, l’indigence de sa gouvernance et la médiocrité de sa qualité.

Au sujet de la nomination du président et des membres du Comité de normalisation de la FECAFOOT, les spéculations sont allés dans tous les sens (...)
La Fifa vient une fois de plus d’imposer un Comité de normalisation à la Fecafoot. Cette déconvenue fait du Cameroun une curiosité planétaire dans le (...)
C’est vous, Monsieur le Ministre des Sports, qui avez décidé de faire litière, publiquement, d’une ordonnance émise par une institution camerounaise (...)
If you were born in Sipandang, you can talk. If you were born in Ambam, Jakiri, Bogo, Mokolo or even Bafia, you can talk. You are entitled. If (...)
Ethnocentrisme primaire et raillerie mis à part, il semble tout à fait légitime de se demander comment on peut être malgache et patron d’une (...)
Conakry, j’espère que vous avez aimé, Monsieur. Mais une fois le but principal de votre visite atteint, j’espère que vous êtes évadé du côté de (...)
Le football au Cameroun, je ne vous dis pas, ressemble de plus en plus à la chefferie de Sipandang. Depuis l’accession de ma cousine PutTju (forêt (...)
Do you, Sir, remember the lowly scribe you readily dismissed with a good measure of scorn and loathing ? Well, I am still here, Sir, and I hold no (...)
Personne ne battra M. Semengue à quoi que ce soit au Cameroun. Soit. Mais cela veut-il dire que personne ne peut se mesurer à lui avec la (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | ... | 90

La Chronique de Léon