Do you, Sir, remember the lowly scribe you readily dismissed with a good measure of scorn and loathing ? Well, I am still here, Sir, and I hold no grudges. But I could gloat, rightfully so, because I told you and I told my readership that you couldn’t deliver on your idle promise. The unfolding demise of your mildly unethical relationship with Mr. Tombi was largely predicted, but I am not going to get cock-a-hoop about it, because deep down, Sir, I feel for you and I am a very sensitive scribe.

Personne ne battra M. Semengue à quoi que ce soit au Cameroun. Soit. Mais cela veut-il dire que personne ne peut se mesurer à lui avec la (...)
[Point de vue] De part son vécu, Fernant NENKAM est ce qu’on appelle dans le milieu du sport un homme avisé. Alors que la campagne pour les (...)
Mr. Ben Modo is by all accounts a tough nut to crack. The erstwhile cleric, a notorious loud-mouthed schnook as I can recall, who disappeared (...)
Depuis le début du mois de février, il y a un sujet qui fait jacasser sous nos cacaoyères. Non, ce n’est pas les « appels », les « motions » des (...)
Ms. Koah is as cute as a button. That is a fact. Another fact is that fiery young and not so young men would kill to have a chance to hide with (...)
2015 restera, à plusieurs égards, une « annus horribilis » sur le front du football camerounais. Nous avons failli à tous les niveaux. Sur le terrain (...)
Le ministre Pierre Bidoung Mpkwatt a pris parti ce mercredi dans le combat acharnée que se livrent le groupe de Tombi A Roko Sidiki et celui de (...)
L’Avocat de la Fecafoot n’actionne pas encore le bon bouton. La CCA lui a indiqué le chemin à suivre. Le bon chemin. Ne confond-il pas le (...)
Ce n’est pas uniquement parce que je me méfie des gens qui portent des noms à particules que je vais battre froid à une personnalité enfin élue selon (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | ... | 90

La Chronique de Léon