• Accueil
  • Championnat
  • Thierry Metomo : « Les résultats du Canon sont l’arbre qui cache la forêt (...)

Interview

Thierry Metomo : « Les résultats du Canon sont l’arbre qui cache la forêt »

Camfoot

Entraîneur de football, titulaire d’une Licence A fédéral, le consultant sportif fait le point après la 12e journée du championnat de football professionnel Ligue 1. Il tente d’apporter des éclairages sur le premier rang de Ums de Loum, de Canon et son début de renouveau, sur le déclin de Cosmos du Mbam ou encore le faux départ des nouveaux promus qui peinent à garder la tête haute dans la « Cour des grands ».

Le 19 avril 2016
commentaires

Ums de Loum est de nouveau leader au classement (22 points) pourtant c’est l’équipe dont le banc de touche est des plus instables depuis le début de la saison. Comment comprendre ce paradoxe ?

Le mot « paradoxe » est bien choisi car normalement l’instabilité du banc devrait entraîner Ums de Loum vers le bas, les résultats devraient être négatifs. Mais alors, je pense que malgré le côté hargneux et bouillant du président il y a un casting qui se fait dans la norme. Tous les entraîneurs qui passent dans Ums ont presque le même profil. Nankam - Mbarga et Ekeh sont des adeptes du beau jeu. Ils aiment faire confiance aux jeunes et insistent généralement sur la psychologie du footballeur. On peut donc se permettre de penser que malgré l’instabilité (qui n’est pas à encourager) il y a une continuité dans le discours d’où la transition facile qui permet aux joueurs de rester concentrés sur les objectifs de départ.

Cette stratégie peut-elle s’inscrire dans la durée ?

Stratégie risquante quand même car même si le casting est réussi, le discours reste le même mais les méthodes de travail et les choix des hommes à utiliser peuvent être différents et cela peut entraîner une cassure car l’adaptation au nouveau statut de titulaire d’un joueur peut créer un dysfonctionnement dans l’animation de jeu de l’équipe.

Presque invincible la saison dernière, Cosmos du Mbam broie du noir cette année. C’était prévisible ?

Cosmos du Mbam est peut être venu à bout de Dragon cet après-midi mais ce n’est pas suffisant pour estimer qu’elle est sur la bonne voie. Le problème c’est que cette équipe est victime de l’impuissance de son président qui a été absent pendant un bon bout (problème de santé). C’est la difficulté des clubs unipersonnels. Tout repose sur un individu et la moindre petite défaillance se gère difficilement. Il y a de véritables difficultés financières, les joueurs ont du mal à joindre les deux bouts par conséquent la récupération après boulot est difficile. Le nouveau statut financier de cette équipe qui faisait rêver des joueurs est le vrai obstacle de cosmos.

Le Canon sort progressivement la tête de l’eau (3e). Va-t-on conclure que la crise a été gelée ?

Le discours tenu par le coach Atangana est galvanisateur surtout que dans son recrutement il a insisté sur la jeunesse des joueurs, chacun veut montrer de quoi il est capable. Une belle victoire face aux Astres la semaine dernière l’a hissé au sommet du classement. Une nouvelle que les supporters et autres inconditionnels de ce club octogénaire ont accueilli avec la plus grande allégresse. Mais, la crise est présente ne nous leurrons pas, les résultats sont l’arbre qui cache la forêt. Le mérite des résultats revient au coach et ses joueurs mais alors pour combien de temps ? La défaite face à Coton sport cet après-midi va un peu calmer les ardeurs des supporters mais le coach a donné des raisons, qui, pour ma part, tiennent la route. Au lieu de s’apitoyer sur une défaite, il serait bon que les dirigeants accompagnent le coach dans son travail. C’est urgent, c’est plus que jamais important.

Les nouveaux promus en D1 (Lion blessé de Fotouni et Dragon de Yaoundé en occurrence) tirent le Diable par la queue. A quoi cela est-il dû ?

Lion blessé de Fotouni donne l’air d’être très essoufflée sur tous les plans mais pourtant très bonne équipe sur le papier. Je crois que les deux équipes sont victimes de la longue trêve qui a créé de l’instabilité dans les groupes et pourtant les dirigeants se battent pour donner le minimum aux joueurs. Je pense que contrairement à Ums, le casting au niveau du staff technique n’adhère pas avec la philosophie de départ des équipes. Dragon n’est pas une si mauvaise équipe sur le terrain. C’est un problème d’adaptation. Il y a des corrections qui se font depuis quelques temps dans Eding Sport qui est également un bleu en Ligue 1 mais, nous espérons que les choses changeront et surtout que la trêve aidera chacune des équipes.

Entretien mené par Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches