• Accueil
  • Championnat
  • Théodore Jiatsa : « C’est à cause de la récupération politique ...  (...)

Théodore Jiatsa : « C’est à cause de la récupération politique ... »

Camfoot

Homme politique du Social democratic front (Sdf) à Mbouda, il fait son analyse de la défaite (2-0) de Bamboutos FC dimanche dernier en finale de la coupe du Cameroun. Sans passer par quatre chemins, il voit en la défaite, la main maudite des élites du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), sorties de l’ombre à la dernière minute à des fins de récupération politique.

Le 2 novembre 2016
commentaires

Vous avez vécu comme les autres fils des Bamboutos, la défaites de Bamboutos Fc. Pour vous qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Je voudrais tout d’abord profiter de cette tribune pour m’incliner face aux dépouilles de ces compatriotes qui ont rendu l’âme à Eséka 21 octobre 2016. Je voudrais également saluer les joueurs de Bamboutos qui ont fait montre de courage jusqu’en finale de la coupe du Cameroun en dépit des difficultés qu’ils ont rencontrées. J’ai regardé le match qui était beau à mon avis. Et comme le football c’est une fête, le meilleur a gagné, et il se trouve malheureusement pour nous, supporters de Bamboutos, que le meilleur était Apejes ce dimanche après-midi. Je leur dis bravo ! Quant à Bamboutos, nous allons nous mettre au travail sans hypocrisie. Je dis sans hypocrisie parce que les élites du parti au pouvoir ont malheureusement à la dernière minute, récupéré de manière honteuse et mesquine les victoires qui devaient être au capital de tous les Bamboutos. Je le dis également parce que Bamboutos a joué cette finale avec son onzième coach de la saison, preuve de ce qu’il y avait de la fébrilité et le manque de sérénité dans les rangs dus à un manque criard de moyens financiers. En ce moment-là, les élites n’ont rien fait et ils n’ont pas levé le pouce pour aider l’équipe qui a souffert pour obtenir son maintien en Ligue 1. C’est dommage que nous observons à la dernière minute, à une récupération qui est allée jusqu’au point où, on nous a fait croire qu’on a organisé un mini congrès à la permanence du parti confisquée de manière anarchique par le parti au pouvoir. A mon avis, cela était une forme d’exclusion parce qu’en tant que fils des Bamboutos d’un autre bord politique, nous n’avons pas apprécié que ce congrès s’organise là-bas. Toutefois, nous restons fair-play et espérons qu’à l’avenir, on évoluera pour que de pareils événements ne se reproduisent plus. Car qu’on le veuille ou pas, le Rdpc est en fin de règne et ça va de soi jusqu’en 2018, que tout ce que les responsables de ce parti toucheront, va se gâter. Parce que je reste convaincu que chaque jour, Dieu tourne une page et il a commencé la page du Rdpc et de ce système qui a trop duré et a montré ses limites.

Vous du Sdf, qu’avez-vous fait puisque vous pointez du doigt le Rdpc ?

Nous avons énormément supporté notre équipe. Nous restons derrière notre équipe que ce soit dans les bons ou mauvais moments. Mais malheureusement, nous sommes en Afrique et plus particulièrement au Cameroun. Et comme vous le savez, dans ce pays, le système n’hésite pas à utiliser les moyens de l’Etat pour nous combattre et nous sommes considérés à un certain moment comme des cafards qu’il faut écraser. Mais malheureusement, ils ne peuvent pas réussir parce que même l’évangile dit : « la pierre qu’on jetait sur les bâtisseurs, est devenue la pierre angulaire ». Simplement pour dire qu’ils le veuillent ou pas, ils feront avec nous. Malgré toutes nos prières pour Bamboutos, les choses ne sont pas bien passées. Mais il fallait bien un vainqueur et un vaincu. Nous allons essayer de voir ce qui a manqué et à l’avenir, nous lever comme un seul homme pour se mettre résolument au service de notre équipe. Le plus important est que les élites sachent que Bamboutos est apolitique parce que c’est la fierté de tout un peuple, de tout un département. Nous les politiques devons éviter de immiscer jusqu’à un certain niveau dans les affaires de Bamboutos pour ne pas créer de polémique et pour éviter toute récupération quelconque. Notre peuple ne doit pas s’attacher à un parti politique grâce à Bamboutos Fc. Nous restons convaincus que les élites dans leur maladresse habituelle, ont essayé de faire une récupération politique. Et c’est cela qui d’une manière ou d’une autre, explique la défaite de Bamboutos contre Apejes. Je le dis avec fermeté parce que je suis convaincu que s’ils étaient là depuis le début et avec la bonne foi, on ne serait pas arrivé à ce niveau-là. Sinon qu’ils nous expliquent pourquoi c’était important et urgent d’organiser le congrès de Bamboutos à la permanence d’un parti politique alors qu’il y a des permanences qui ont toujours abrité ces congrès et où tous les fils des Bamboutos se sentent à l’aise dans leur équipe.

Par GT


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches