Ebolowa

Panthère mord la poussière devant Apejes

En quête de renaissance et de soleil au classement, le club phare du département du Ndé est tombé cet après-midi à Mbalmayo face aux académiciens de Mfou (1-2). Une défaite qui complique la situation de Nzui Mento, presque condamné à faire valoir ses droits en Ligue 2 la saison prochaine.

Camfoot

Expédition malheureuse pour la Panthère sportive du Ndé ce dimanche à la « ville cruelle » ! Les espoirs que nourrissaient les fans de l’équipe et le staff technique avant le coup de sifflet de cette confrontation avec Apejes de Mfou, se sont finalement éteints sur la pelouse du stade municipal de Mbalmayo. Face à un adversaire pourtant mal classé, le fauve du Ndé rêvait de ne faire qu’une bouchée de sa proie.

Le 22 août 2016
commentaires

Mais, la vérité sur l’aire de jeu a fait mentir les visiteurs dont les calculs pour assurer le maintien en Ligue 1, s’effectuent depuis le limogeage du coach Dieudonné Nké alors même que l’état de santé du club était des plus inquiétants. La victoire des Académiciens obtenue de haute lutte a donc un goût amer dans la gueule de la Panthère, sevrée à nouveau de trois précieux points qui auraient pu lui assurer un petit espoir et lui permettre de sortir la tête de ce labyrinthe de la relégation. Hélas ! La défaite la rapproche plutôt de la zone rouge et propulse Apejes devant son adversaire du jour (36 points).

Maladresse

Le match était pourtant très équilibré au début. Les deux équipes qui avaient soif de victoire, s’observent jusqu’à la 34e minutes lorsque Raphaël Messi Bouli, le milieu du couloir gauche d’Apejes de Mfou, fonce à la limite du hors jeu, se débarrasse du portier Paul Mengue de la Panthère avant de décocher une frappe qui s’en va heurter la barre transversale. L’intention est bonne et augure de belles actions. Mais, les deux équipes multiplient les loupés et les actes de maladresses ; transformant la rencontre en un duel insipide, sans relief et jonché de déchets. L’arbitre central renvoie les deux équipes aux vestiaires sur ce score nul et vierge (0-0). À la reprise les académiciens tentent de rectifier le tir dans l’animation offensive. Plus concentrés, ils essaient d’être plus appliqués dans l’entrejeu et plus présent dans la surface de réparation du fauve. Pressing et tactique payants puisque les efforts du coach Oumarou Sockba finissent par produire le résultat escompté. Suite à une longue touche exécutée sur le flanc droit de l’attaque des Bleus et blancs de Mfou, l’intrépide Messi Bouli à travers une volée de pied gauche, envoie le cuir en pleine lucarne. Le dernier rempart de Panthère est battu. Apejes 1 panthère 0. On croit que ce but va redonner confiance aux locaux ; mais ce sont les visiteurs qui mettent le turbo. L’appétit venant en mangeant, 10 minutes plus tard, Pierre Boyomo, milieu de Nzui mento s’échappe du couloir gauche après un joli contrôle de la poitrine, envoie un tir mollement ajusté qui tombe dans les gangs du portier Janvier Mbarga.

But assassin

A la 62e, les joueurs du Ndé dont le président Calvin Djapa ne tient plus sur son siège, obtiennent un coup franc de 40m. Rodrigue Kamgang s’élance et pose la balle sur la tête de Pierre Boyomo qui ne parvient pas à trouver le cadre. 10 minutes plus tard, la Panthère, par l’entremise d’Edouard Eya, profite de l’attentisme de la défense d’Apejes, pour servir magistralement son coéquipier Alfred Meyong qui remet les deux équipes à égalité. La tension monte et le public continue de « chauffer » les gradins. A la 80e minute, suite à un corner exécuté sur le flanc droit de l’attaque de Mfou, la défense de la Panthère répond aux abonnés absents. Suffisant pour qu’Anselme Salla reprenne la balle du pied droit en pleine lucarne. L’inattendue est arrivé ! Apejes 2 Panthère 1. Malgré les quelques rares coups d’éclats du fauve, le score reste inchangé jusqu’à la fin de la rencontre. Nzui Mento vient de se faire dompter alors qu’il espérait l’inverse. Le mouton noir est tout trouvé : l’arbitre assistant numéro 2 qu’on accuse d’être à l’origine du corner qui a conduit au but assassin. Peine perdue ! Le but a été validé.

Christou DOUBENA à Mbalmayo


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches