Franck Happi - Faustin Domkeu : Rien ne va plus

Camfoot

Fait rare pour être souligné. Au cours du derby qui a opposé ce mercredi en match en retard de la cinquième journée Union Sportive de Douala contre New Stars, tous deux co-leaders du championnat, le PCA des Nassara Gamakai a choisi d’élire domicile sur le banc de touche. Franck Happi a non seulement évité de serrer la main de son homologue, mais n’a pas daigné le côtoyer. Quand on connait les histoires entre les deux hommes, c’est un geste non banal.

Le 2 mars 2016
commentaires

Jamais par le passé leur rivalité n’avait atteint ce cap. La rivalité entre ces deux ténors du championnat vient donc de passer à un autre niveau. Les spectateurs qui se sont massivement déplacés savaient que le match devait être enlevant à cause des rivalités multi-formes entre les deux équipes. Malgré les contrariétés, les deux présidents, qui ont grandi avec comme club de coeur Union Sportive, se supportaient. D’habitude, ils prennent place à la tribune présidentielle du stade, mais pas ce 2 mars.

Dès le kick off, le PCA de l’USD choisit de s’installer avec son entraîneur sur le banc de touche, laissant ainsi son siège à la tribune vide. « Il ne peut plus s’asseoir à coté de Domkeu à cause des pratiques peu orthodoxes », tente d’expliquer un supporter des Nassara assis dans la même tribune.

Du coup d’envoi jusqu’au coup de sifflet final, les deux hommes ne vont pas se croiser. Même pas à la mi-temps dans les vestiaires, chacun va minutieusement s’assurer être le seul à franchir l’unique porte qui mène vers la pelouse.

L’animosité entre les deux présidents va se poursuivre à la fin du match, via leurs supporters qui vont se livrer à des échanges verbaux peu courtois. « Votre entraineur Diallo Siewe va devoir prouver les propos qu’il a avancés hier en conférence de presse », avance un fervent supporter de New Stars.

En effet, lors de la conférence de presse tenue par Union mardi, le technicien va accuser le président de l’équipe d’en face d’être celui qui aurait manigancé l’année dernière pour empêcher Union d’être sacré champion.

Du côté de New stars, on accuse Franck Happi d’avoir usé de son influence à la Ligue l’année dernière pour coller les mauvais arbitres à l’équipe de son rival historique.

Heureusement. Ce mercredi, les deux équipes ont divisé la poire en deux autour d’un score de parité de un but partout. Ils resteront donc en contact l’un de l’autre pour quelques jours encore.

Karl Jaspers, à Douala


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches