Bamboutos FC de Mbouda : Tsunami sur le banc de touche

Camfoot

Pour sa sortie à Mfou lors de la huitième journée du championnat national Ligue 1, Bamboutos FC de Mbouda a été humilié (5-0) par un Apejes qui courrait depuis le début de la saison après sa première victoire. Cette déculottée a été infligée devant plus de 5 000 personnes venues encourager les Mangwa Boy’s. Et comme on pouvait s’y attendre, l’administration de Bamboutos FC n’est pas restée les bras croisés.

Le 22 mars 2016
commentaires

De retour de cette douloureuse expédition, l’ensemble des joueurs et des encadreurs du club ont immédiatement été invités en fin d’après-midi de ce lundi 21 mars 2016, à une réunion de crise à Mbouda, à huis clos. Toutefois, l’on apprend qu’il était principalement question pour les dirigeants de marteler leur indignation après une défaite qui va sans doute entrer dans les annales du club. En depuis son admission en Ligue 1 il y a trois ans, Bamboutos n’avait encaissé autant de buts en une seule rencontre. Mieux cette saison, l’équipe avait jusque-là pris huit buts. Ajouté aux cinq infligés par Apéjes, le total passe à treize. Ce qui fait de Bamboutos Fc, la défense la plus poreuse du championnat, avec près de deux buts encaissés par match. Suffisant pour provoquer l’ire des dirigeants de Bamboutos qui ont jugé utile de retirer leur confiance à l’ensemble du staff technique. Ainsi, Jean Claude Yéréma (entraineur principal), Emmanuel Kundé (directeur technique) et tous les autres ont tous été virés après la réunion de crise tenue à Mbouda.

« Ils sont tous limogés, le coach Yérima et ses adjoints tous. On ne veut plus d’eux », nous a confirmé Mathias Tangue au téléphone. L’homme de main du président Tagouh explique par la même occasion que c’est l’humiliation subie hier, et surtout la mauvaise passe que traverse le club depuis plusieurs semaines qui sont à l’origine de cette lourde décision. « Le président est au Tchad en ce moment, mais il a ordonné que nous procédions au limogeage immédiat de Yérima. Cette semaine, un nouveau staff sera installé. Nous sommes sur la piste de deux coaches, mais pour le moment, je ne peux pas vous dire plus », ajoutera t-il. Selon nos informations, Aboubakar Souleymanou et Jean baptiste Bisseck sont dans les petits plans des dirigeants.

Aboubakar Souleymanou ?

Après l’échec de la piste Djonkep, les dirigeants des bleu et rouge de Mbouda, auraient activé celle de Souleymanou. Les pourparlers qui se sont accélérés toute la nuit auraient finalement abouti à un accord entre les deux parties. D’après des sources à Mbouda, l’ancien entraîneur de Sahel de Maroua, du Canon de Yaoundé et de l’équipe nationale espoir du Cameroun, aurait assisté à la réunion de crise au cours de laquelle, il a été présenté aux joueurs comme nouvel entraîneur. La durée de son bail n’est pas encore connue. Il devrait diriger sa première séance d’entrainement ce mardi 22 mars 2016. Les noms de ses adjoints seront dévoilés dans les prochains jours.

Jean Baptiste Bisseck, en négociation parallèle ?

Selon d’autres sources proches du dossier, ce serait plutôt Jean Baptiste Bisseck, qui a déjà coaché le Canon de Yaoundé, Cosmos du Mbam et qui a été adjoint de François Omam Biyick à Us Bitam au Gabon qui tiendrait l’avance. Son projet aurait séduit Justin Tagouh. François Omam pourrait jouer le rôle de conseiller technique si les négociations avec le coach Bisseck aboutissent.

Un autre match important attend le club pour la neuvième journée ce weekend. Et ce sera un autre choc contre Union Gamakai

Gaël Tadj et Karl Jaspers


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 22 mars à 17:54, par Mbanga/kumba En réponse à : Bamboutos FC de Mbouda : Tsunami sur le banc de touche

    Patriotisme .... Grand merci pour ton message...
    Quand on fait son lit, on se couche.... Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude...
    Tu l’as bien dit.. On verra quand est-ce que le livre sortira... Elle est manipulée et elle se fait ridicule au devant de la scène.. Surtout quand on usurpe un titre, on doit se taire.. Cette fille n’est q’une voleuse de mari , et à juste titre, elle devait en prendre conscience et faire table rase... Même si on n’est pas prophète chez soi, il faille faire attention quand on s’attaque à tort ou à raison à un monument d’échiquier international comme Samuel...

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 12:31, par ngbigben En réponse à : Bamboutos FC de Mbouda : Tsunami sur le banc de touche

    A Patriotisme : Merci pour l’infos, on dit en anglais pick and choose your battles and your fights, c’est tres simple, quand on grandissait a Melen tu savais tres bien qui etait ta cible ou ton bourreau, nonobstant les circonstances. Toi madame la plus belle femme du monde, tu choisis de te mettre un monument sur le dos, au Camer , Samy Ndole ? le chien aboie.....

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 10:19, par fabiola En réponse à : Bamboutos FC de Mbouda : Tsunami sur le banc de touche

    Voilà ce qu’on appelle diriger une équipe de football. sauf qu’il faut être averti que c’est le mental des joueurs qu’il va falloir travailler. les équipes de l’ouest, pléthoriques dans le championnat de première division camerounais doivent travailler le mental de leurs joueurs pour faire face à un arbitrage complaisant en leur défaveur. il y a des lois non écrites dans ce pays et personne ne doit ignorer que de consignes seraient données quelque part afin de réduire leur effectif. surtout par les magouilleurs de la fecafoot. les joueurs de bamboutos ont manqué de moral face aux « erreurs » d’arbitrage devant Apejes. ce n’est qu’un début pour les équipes de l’ouest. on en trouvera de plus graves le long de ce championnat.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 08:24, par LePatriotisme En réponse à : Bamboutos FC de Mbouda : Tsunami sur le banc de touche

    Elle est tout simplement une prostituee. combien de coeur a elle brisee dans sa piteuse existence ? combien de personnes ont eu acces a ses faveurs ? Elle ecrit un livre ou elle inscrit les noms des personnes sans avoir des autorisations. cela temoigne de la petitesse de son intelligence. Ma chere Nathalie, Bien vouloir ecrire un livre sur tous ceux qui ont eu acces a vos cuisses et mettez leurs noms et vous verrez que ces livres ne sortirons jamais. il ne s’agit pas de Samuel mais de la loi. de meme un de vos amants a qui vous avez brise le coeur ne pourrait ecrire un livre sur vous en mettant votre vrai nom, ce livre ne paraitra pas car vous n’auriez pas donne votre autorisation. tout ceux qui vous interviewent sur ce sujet le savent et se moquent de vous en coulisse car ils se font de l’argent sur votre stupidite.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:59, par LePatriotisme En réponse à : Bamboutos FC de Mbouda : Tsunami sur le banc de touche

    CAMFOOT

    VOUS ETIEZ PRESSES DE PUBLIER LA NOUVELLE DE LA SORTIE DE NATHALIE ... VOICI UNE INFORMATION QUE VOUS REFUSEZ DE SORTIR POUR PRENDRE LA DEFENSE D’UNE PROSTITUEE. LE TRIBUNAL A DONNE RAISON A SAMMY ET C’EST CA QUI EST LA VERITE

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:55, par LePatriotisme En réponse à : Bamboutos FC de Mbouda : Tsunami sur le banc de touche

    Affaire ’’Eto’o / Nathalie Koah’’ : Nathalie Koah reconnue coupable

    Nathalie Koah reconnue coupable de rétention sans droit de la montre Rolex. Elle est condamnée à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, pendant 3 ans. Elle doit payer 12 millions 700 mille représentant le prix de la montre (préjudice matériel) et son conseil a demandé un franc symbolique pour le préjudice moral .Samuel Eto ’o a été déclaré non coupable des faits de co-action de menaces, trafic d’influence et de chantage (décision du tribunal de première instance de Yaoundé centre administratif de la chambre correctionnelle des citations directes de particuliers)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches