Aigle : Joseph Ndoko garde le moral

Camfoot

Après un énième nul concédé par l’Aigle royal de la Menoua à domicile, cette fois-ci contre Eding Sport de la Lékié lors de la treizième journée du championnat national Ligue 1, certains fanatiques du club de Dschang sont montés au créneau pour réclamer l’éviction immédiate du coach Joseph Ndoko.

Le 25 avril 2016
commentaires

Loin de se montrer ébranlé par cette attitude, le technicien se dit néanmoins préoccupé par le manque de réussite de ses poulains. « Nous pouvons être inquiets dans la mesure où, nous nous déployons pour les buts, mais ça ne passe pas toujours », a confié l’entraîneur qui ne cache sa détermination de continuer à chercher l’huile nécessaire pour décrisper la machine offensive de son équipe, au gré des humeurs de certains fanatiques. « Combien contribuent-ils pour l’équipe ? Je n’écoute pas les conneries qui viennent de ceux-là. Je respecte beaucoup les supporters, surtout ceux qui se respectent », fulmine-t-il. Et d’indiquer qu’il continuera à faire son job de manière honnête, en fermant les oreilles aux sirènes de la subversion.

Arrivés au sein de l’Aigle royal de la Menoua peu avant le début de la phase retour du championnat national Ligue 2, la saison dernière, Joseph Ndoko et son acolyte Birwé Minkréo (actuellement entraîneur de l’équipe nationale féminine U17) avait réussi l’exploit de terminer la seconde moitié de la saison sans perdre le moindre match. Et en prime, El Pacha avait fini ausecond rang derrière le Racing de Bafoussam. Une place qui permettait de facto aux noir et jaune, de s’offrir l’un des trois tickets d’admission en Ligue 1.

Après avoir relevé haut la main ce défi, Joseph Ndoko a été lâché par son complice appelé à servir la sélection nationale U17. Il s’est alors battu à construire un groupe avec des joueurs de seconde zone puisque l’ossature de Aigle est faite de joueurs recrutés en ligue régionale ou en Ligue 2. Seulement cinq joueurs présents au sein de cette formation ont déjà flirté avec la Ligue 1. Nonobstant ce choix imposé par la conjoncture financière du club, Joseph Ndoko qui est le plus jeune entraineur de Ligue 1, a donné un fond de jeu à une équipe qui jadis, peinait à aligner trois passes successives. Depuis le début de la saison 2016, El pacha est l’une des rares équipes qui produit un jeu agréable à regarder. Coton sport de Garoua, Bamboutos Fc de Mbouda… l’ont appris leurs dépens.

Même si depuis quelques semaines, l’équipe semble sombrer, le patron du banc de touche reste cependant confiant de ce que lorsque la mayonnaise prendra.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches