Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Fécafoot

Tombi absent, les employés dans l’incertitude

Camfoot

Vingt-quatre heures seulement après la décision de la mise sur pied d’un nouveau Comité de normalisation à la Fédération camerounaise de football, les employés dont le sort reste incertain, vaquent à leurs occupations en attendant la nouvelle équipe de normalisateurs.

Le 25 août 2017
commentaires

La vie après le "Tsunami". Ambiance austère ce jeudi 24 août 2017 au siège de la Fédération camerounaise de football sis au quartier Tsinga. Il est bientôt 12h. Le parking où sont généralement garés des véhicules de luxe, est presque vide. L’édifice est gardé par quelques gendarmes, aidés en cela par une équipe de gardiennage chargée de filtrer les entrées. Les consignes sont strictes ; n’ont accès que les employés identifiés et identifiables, à l’exception de quelques visiteurs ayant calé à l’avance, un rendez-vous. Il faut présenter patte blanche pour franchir la grille. Dans la cour, deux employés dévorent des pages de journal dont les Unes sont exclusivement consacrées à l’actualité de l’heure : la décision de la mise sur pied par la Fédération internationale de football association d’un Comité de normalisation à la Fécafoot qui consacre le chute de Tombi à Roko.

Le président n’est pas là !

Dans le hall, Dieudonné Kamdem, le président du Conseil d’administration de Fovu de Baham devise avec quelques collègues dirigeants de clubs. La conversation est momentanément interrompue par la sonnerie de son téléphone. Sans doute un interlocuteur qui souhaite s’enquérir de la situation à Tsinga. Il n’y a qu’à écouter ses réponses pour lever le soupçon. A la cellule juridique où Albert Ayomba continue de recevoir des visites comme à la Commission chargée de la désignation des arbitres, aux Finances et même celle des compétitions, le constat est le même. Motus bouche cousue. Pas de commentaires sur cette affaire qui défraie pourtant la chronique. Un silence de cimetière règne dans certains bureaux fermés à double tour.

Bidoung Mkpatt face à la presse

Au cabinet du président, on a le cœur à l’ouvrage. L’assistante de Tombi continue d’éplucher la pile de dossiers sur sa table pendant que Faustin Mbida, le directeur de cabinet se charge de reporter ou d’annuler certains rendez-vous. Mais où est passé le maître des céans ? A en croire ses collaborateurs, « il prend part à une réunion stratégique convoquée par le ministre des Sports et de l’éducation physique dans le but de s’accorder sur la communication gouvernementale sur la question prévue demain au Mincom  ». En effet, l’Etat du Cameroun, se sentant à nouveau humilié par la décision de la Fifa, a décidé d’effectuer une sortie médiatique pour exprimer clairement la position des pouvoirs publics et de son Chef Paul Biya dans ce dossier brûlant « qui risque d’emporter certains hauts responsables  », apprend-t-on de sources concordantes. Face à la presse, Issa Tchiroma Bakary et Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. Deux modules devront en principe rythmer les échanges avec la presse nationale et internationale : « le contexte de la mise en place annoncée d’un Comité de normalisation à la Fécafoot et l’état d’avancement des chantiers de la Can "Cameroun 2019"  ». Tic tac…

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 25 août à 11:06, par Rasta En réponse à : Tombi absent, les employés dans l’incertitude

    Le gouvernement n’aura rien d’autre à dire qu’il prend acte de la décision de la Fifa et attend la suite. J’espère que cette nième crise au sein de la Fecafoot amènera le gouvernement à revoir sa copie sur ses rapports avec la Fecafoot. Le véritable problème du foot de ce pays, c’est l’ingérence intempestive du gouvernement dans les affaires de la Fecafoot. N’en déplaise à mes frères Bobill et autres Gwod, tant que le gouvernement n’arrêtera pas de se mêler des affaires de foot, les situations comme celles qu’on vit actuellement vont se multiplier. Et il va sans dire que c’est pas la meilleure façon de faire avancer notre foot dans tous les plans.

    Pour ce qui est de la Fifa, il faut qu’elle réorganise la Fecafoot rapidement. À mon avis, le nouvel exécutif aurait dû être installé ce week end. Il y a des échéances importantes qui s’annoncent pour la semaine prochaine, c’est à se demander si on peut jouer sans un bureau de la Fecafoot. Mais là, c’est clair, ce bordel c’est la Fifa qui en est la cause. À dessein ? Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 10:58, par david thadus En réponse à : Tombi absent, les employés dans l’incertitude

    Le dernier coup d’AHMAD AHMAD va faire très très mal à la République, car cette fois OWONA qui a fait 2 ans à normaliser la FECAFOOT devra dire a paul biya, pourquoi il a mit le cameroun dans cette nouvelle merde.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches