• Accueil
  • Actualités
  • Sélections nationales : Les mascottes veulent porter le Cameroun au (...)

Sélections nationales : Les mascottes veulent porter le Cameroun au firmament

Camfoot

Délaissés, victimes d’injustices multiformes et objets de non prise en considération de la part de la tutelle et de la Fédération camerounaise de football jadis, ces hommes et femmes désormais réunis autour de l’Association des mascottes des mouvements sportifs des Lions indomptables (Ammsli) dont les membres du tout nouveau bureau exécutif ont été installés le 6 aout 2016, à Yaoundé, souhaitent qu’on leur accorde du sérieux.

Le 14 août 2016
commentaires

C’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour les mascottes du Cameroun. Une nouvelle page pour ces personnes qu’on traite trivialement de bouffons au regard de leur accoutrement et de l’image qu’ils renvoient souvent dans les travées d’un stade de football. C’est dans l’optique de faire oublier ces clichés avilissants que le public les a souvent collé que ces hommes et femmes, réunis sous la bannière de l’Ammsli, veulent imposer le respect et un peu plus de considération pour les nobles patriotes qu’ils sont. Le nouveau bureau exécutif de cette association dont la compétence va au-delà des Lions indomptables fanion, est composé de 22 membres dont les principaux meneurs sont entre autres : le président Armand Tchougwa Ndiago plus connu sous le pseudonyme de Malitoli. Il sera accompagné dans la lourde mission qui est la leur par son vice-président Henri Mouyebe très connu dans le monde sportif camerounais particulièrement dans le football sous le pseudonyme de Ngando picket, et du secrétaire général Cyrille Pollen Nguidjol.

En attendant les mécènes

Les heureux élus qui souhaitent que l’Ammsli ait désormais droit au chapitre en ce qui concerne l’édification du mouvement sportif camerounais, principalement du football, ambitionnent de faire entendre leurs voix à travers un cahier de charges dont les grandes lignes se dessineront lors de la prochaine Can féminine que le Cameroun abrite du 19 novembre au 03 décembre 2016. Au-delà d’une animation classique avant, pendant et après les matchs, plusieurs autres actions seront posées dans le sens de booster la sélection nationale féminine. « Depuis dix ans nous voulions mettre sur pied une association des mascottes qui accompagnera le sport au Cameroun. L’idée ne nous est pas venue parce que notre pays accueille la Can féminine ; mais, puisqu’il faut bien que le public remplisse les stades et porte en triomphe nos braves Lionnes, les mascottes vont jouer un rôle très important pour qu’ensemble avec le Minsep et la fédération, on puisse faire de ce rendez-vous, une belle fête », explique Armand Tchougwa Ndiago qui regrette au passage qu’aucun partenaire ni sponsor n’ait accepté jusqu’ici de les accompagner. « J’ai du oser, car nous n’avons pas reçu l’appui d’un quelconque mécène, institution ou société que ce soit. C’est la solidarité de nous, mascottes qui a donné un sens et un contenu à cette cérémonie d’installation. Nous attendons toujours l’apport de la tutelle, et des différents sponsors qui voudront bien se joindre à nous ».

Porter haut les couleurs du Cameroun

Un cri de cœur que partage entièrement Ngando Picket qui accompagne l’équipe nationale depuis le sacre des Lions indomptables à Abidjan en 1984. « J’ai trop souffert, pour qu’aujourd’hui nous y parvenons à cette apothéose, je n’ai manqué aucune Can depuis 1984 jusqu’à ce jour et je compte, si Dieu me le permet de contribuer à porter haut, nos sélections nationales ». Pour Luc Assamba, le maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé 2, l’initiative est à sa saluer à sa juste valeur. « Vous savez les choses bien organisées aboutissent à de très bons résultats. L’association des mascottes fait partie de la culture de notre pays, dont toutes les initiatives qui sont faites en ce sens sont toutes les bienvenues. Le siège de cette association est à Yaoundé 2ème, j’en suis doublement honoré par le simple faite que ce siège est dans mon territoire de compétence, dont il m’appartient en tant que premier magistrat de soutenir cette association ».

La cérémonie d’installation des membres de l’Ammsli a été rehaussée par la présence de la représentante du ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), Marie-Chantal Mazoume, le représentant de l’ambassadeur itinérant Albert Roger Milla, Christian Monkam. La troupe à Malitoli rappelle à toutes fins utiles, qu’en dehors des sélections nationales de football (Séniors, Juniors, A’, Cadets…), l’Ammsli va également accompagner les 44 fédérations nationales sportives qui existent au Cameroun.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches