Rétrospective : les tops de l’année 2015

Camfoot

Ils ont marqué l’année 2015 par leur bon coup. Et ce faisant, ils ont hissé très haut le drapeau du Cameroun. Avant de démarrer pleinement la nouvelle année, il est temps de revenir sur les événements heureux, les personnes et les sujets qui ont positivement marqué l’actualité de ces douze derniers mois pour le pays des Lions Indomptables.

Le 1er janvier 2016
commentaires

Hayatou président de la FIFA

La désignation du Camerounais, Issa Hayatou à la présidence de la Fédération internationale de football association (FIFA) le 8 octobre 2015 est sans aucun doute l’évènement le plus important de l’histoire du football camerounais en particulier, et africain en général. Pour la première fois en effet, et même si c’est à titre intérimaire, un « enfant » du continent dirige le football mondial. Son règne devra durer au total six mois, puisqu’il s’achève le 26 février prochain, avec l’élection du successeur de Sepp Blatter. Et depuis, papa Hayatou y va de bons coups comme la mise en place effective du nettoyage de cet écurie d’Augias. Longtemps traîné dans la boue par des journalistes mafieux au service d’intérêts nuisibles, il est l’un des rares hauts dirigeants à surnager la marre des corrompus.

Eto’o prend les armes contre Boko Haram

Samuel Eto’o s’est plusieurs exprimé dans les médias pour condamner les exactions menées par Boko Haram dans la partie septentrionale du pays. Félicitant l’armée et les populations pour leur patriotisme, le buteur camerounais a lancé des levées des fonds pour la prise en charge des victimes de cette secte, à travers sa Fondation privée avec l’initiative Yellow Whistle Blower FC et aussi lors d’une soirée de gala.

Les records des Lionnes au Mondial

Le Mondial canadien de juin-juillet a été l’occasion pour les Lionnes Indomptables d’écrire et de marquer l’histoire. Pour leur première participation, les Camerounaises ont dépassé les attentes, explosant certains records. Il y a d’abord cette victoire 6-0 contre l’Equateur. La plus large victoire d’une équipe africaine à un Mondial. Il y a ensuite le triplé de Gaëlle Enganamouit le même soir. Le premier triplé africain à une Coupe du monde. Les filles de Carl Enow ont enfin terminé en huitième de finale, devenant la deuxième sélection du continent à passer le premier tour, après le Nigéria en 1999.

Les Lionnes et la médaille de Brazzaville

Après leurs exploits historiques au Canada, les Lionnes Indomptables ont enchaîné de belles performances, à l’occasion des Jeux africains de Brazzaville. Les coéquipières de Christine Mani ont réussi à ramener la médaille d’argent de la deuxième place, après une défaite « évitable » en finale contre la Ghana (0-1) le 18 septembre.

Les succès de Abdouraman Hamadou contre les textes de la Fécafoot

Abdouraman Hamadou a réussi presque à lui seul à confondre une demi-douzaine de professeurs agrégés en droit du Cameroun et non des moindres. Alors que ses partenaires de combat ont tous accepté de laisser tomber leur cause pour une part du gâteau, le président de l’Étoile Filante de Garoua a décidé de continuer le combat pour rendre les textes de la Fédération claires, et limpides, conformes aux lois camerounaises. Il aura tout gagné. Mais son combat se bute au ministre de tutelle qui a décidé de ne pas respecter sa propre loi.

L’élection de Tombi à la Fécafoot

Même si son mandat demeure contesté suite notamment à la décision de la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Cnosc qui a le 1er octobre, déclaré « illégaux » les textes de la Fécafoot, et qui’il sera à jamais redevable à Bidoung Mkpatt pour avoir jouer un rôle clé dans son maintien en poste, l’élection de Tombi a Roko Sidiki à la présidence de cette instance a apporté un peu d’accalmie au sein du football camerounais.

Les Lions A’ au CHAN

Les amateurs camerounais ne seront pas au chômage en ce début d’année. Hugo Nyamè et ses coéquipiers ont fait honneur à leur pays en décrochant leur ticket pour la 4e édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) prévu du 10 janvier au 7 février prochain au Rwanda.

La mission accomplie de Bélinga

Nommer entraîneur par intérim des Lions Indomptables le 30 octobre, Alexandre Bélinga a rempli sa mission en conduisant l’équipe au dernier tour des éliminatoires du Mondial 2018. Or, même si la Fécafoot est en train de vouloir le mettre sur la touche malgré ce bon résultat, reste qu’il a permis à beaucoup de croire qu’il était encore possible de « camerouniser » le poste d’entraîneur des Lions.

Le sacre d’UMS en Coupe

Pour sa première finale de Coupe du Cameroun, UMS a réalisé un coup de maître en terminant vainqueur devant Panthère du Ndé. Le club de Loum va disputer cette année sa première compétition continentale.

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches