Promotion de la paix

Paul Biya, lauréat du Trophée Issa Hayatou 2015

Camfoot

Le président de la République du Cameroun est le troisième chef d’Etat africain a être récompensé par la Fondation internationale Issa Hayatou pour ses efforts dans la lutte pour le maintien de la paix, dans son pays.

Le 10 octobre 2016
commentaires

Paul Biya est le nouveau lauréat du Trophée Issa Hayatou de la paix. L’annonce de la distinction du chef de l’Etat camerounais a été faite ce lundi à Yaoundé, au cours d’une conférence de presse donnée par le président de la Fondation internationale Issa Hayatou. L’heureux élu de cette édition 2015 succède à Obiang Nguéma de la Guinée Equatoriale, pour son « implication » dans le maintien de la paix, dans son pays qu’il dirige depuis 34 ans. « Le Comité d’attribution de cette grande distinction a choisi le lauréat de la présente édition, au regard des nombreux actes posés par ce digne fils d’Afrique  », explique Anoï Niniba, président de la Fondation qui porte le nom du patron de la Confédération africaine de football (CAF).

Pour lui, il s’agit notamment de : la grande stabilité depuis plusieurs décennies et la prospérité que connait chaque jour son pays ; la parfaite harmonie dans laquelle vit son peuple ; sa grande expérience de la bonne gouvernance d’Etat qui a permis à son pays d’enregistrer de réels espoirs de l’émergence ; la liberté d’expression, la protection de la vie humaine et la libre circulation des personnes et des biens ; le bon fon fonctionnement des Institutions ; sa détermination dans la recherche constante de la paix ; l’attribution des CAN 2016 et 2019 etc. « Toutes ces actions sont à l’actif de ses innombrables efforts pour la paix dans son pays, dans la sous-région, en Afrique et ailleurs dans le reste du monde », ajoute Anoï Niniba.

Le président de la Fondation internationale Issa Hayatou dont l’institution « bénéficie de tout l’amour du président Issa Hayatou », promet qu’il ne s’agit pas « d’un appel du pied » à Paul Biya. « Cette distinction est faite après consultation des Ong, des médias africains et des sportifs. Ce sont eux qui déterminent le lauréat. Et il peut être un président, un homme d’affaire, un sportif etc.  », explique-t-il encore. Le Trophée Issa Hayatou de la paix prime en effet les acteurs de la vie africaine qui œuvrent pour la promotion, la consolidation, et véhiculent les valeurs de la paix à travers le football. L’attribution des CAN 2016 et 2019 auraient d’ailleurs beaucoup favorisé le choix qui a été porté sur la personne de Paul Biya. Pour rappel, la Fondation international Issa Hayatou est une Organisation non gouvernementale (Ong) créée en 2009 avec pour missions : la promotion du football à la base en Afrique, à travers des œuvres sociales et humanitaires, et la promotion de la paix par le football.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches