Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Revendications

Les Lions indomptables et la malédiction des primes

Camfoot

Le duel qui mettra aux prises le Cameroun au Maroc ce samedi sur la pelouse de Mfandena est marqué de l’empreinte de la question des primes. Un sempiternel sujet qui revient hanter le Cameroun entier à chaque génération des Lions Indomptables. Depuis la CAN2017, ce sont les plus jeunes qui mènent la barque et ils sont les adeptes de la politique de la terre brûlée. Une fois les 23 joueurs sélectionnés, et puisqu’aucun changement n’est permis, on met en place le bras de fer. Tanière empoisonnée ? Non, tanière maudite !

Le 9 juin 2017
commentaires

On dirait qu’un sort a été jeté au sein de la sélection nationale fanion. A trop écouter le même refrain à chaque fois que le Onze national prépare une rencontre cruciale, c’est devenu une tradition que joueurs et encadreurs n’ont eu d’autre choix que d’intégrer si ce n’est de respecter. La preuve, à moins de 24h de la rencontre qui oppose demain les Lions indomptables aux Lions de l’Atlas, on reparle encore des primes. Malaise, rififi, petit séisme, grogne, crise… C’est un peu de tout cela à la fois. Même si l’information est jusqu’ici sous embargo, ça chuchote, ça murmure, ça résonne au sein de la tanière des quintuples champions d’Afrique.

Comme une histoire qui se répète, la pomme de discorde entre les joueurs et les dirigeants serait née autour du montant des primes relatives à la participation du Cameroun à la Coupe des Confédérations qui démarre le 17 juin prochain. Il se dit que les champions d’Afrique réclameraient 30 millions de Fcfa chacun. Mais que les autorités, numèro 1 dans la célèbre loi du « moitié-moitié », auraient prévu de leur en donner 15 chacun. Une proposition bottée en touche par leurs interlocuteurs qui ne souhaitent pas à nouveau, finir sous la lame de leurs bourreaux ; les précédentes expériences ayant servi de leçon. Bref, c’est encore le flou sur le montant précis des primes à verser à chaque footballeur ; de même que le sort réservé aux encadreurs que le gouvernement a souvent la fâcheuse habitude d’exclure de la liste des ayant-droits.

Broos, le Belge taiseux

Interrogé cet après-midi en conférence de presse, Hugo Broos préfère s’emmurer dans un mutisme déconcertant, frappant du sceau de « chose interne », cette épineuse question qui commence de charrier de vives polémiques dans le groupe qui prépare la confrontation de demain. Pour le sélectionneur des Lions indomptables, ce sont des « soi-disant problèmes de primes ». Sans démentir l’info, le technicien Belge tente de la banaliser, espérant éloigner les attentions de la presse et du public du nœud du problème. « Premièrement, c’est une chose interne, donc je ne vais pas parler de primes. Et deuxièmement, ce n’est pas parce qu’il y a problème qu’il n’y a pas de solution. Si vous vous souvenez de ce qui s’est passé au Gabon ; il y a eu des problèmes, mais tout est rentré dans l’ordre rapidement. On a un groupe qui sait quand il faut jouer, et quand il faut faire des réclamations. Dans ce sens, vous pouvez être rassurés que demain, nous aurons sur le terrain une équipe capable de battre le Maroc. Et les autres sujets pourront être réglés dans les jours qui viennent  », argue-t-il presque avec dédain.

Vers un Moscougate ?

A la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), le sujet n’est pas d’actualité. La priorité étant de permettre à Benjamin Moukandjo et à ses camarades de bien préparer le match contre les Lions de l’Atlas. Entre procès de la presse, fausses assurances et sollicitudes vis-à-vis de la sélection, les responsables du palais de Tsinga refusent qu’on ne fasse de cette affaire, une tempête dans un verre d’eau. La nouvelle étant remontée jusqu’au ministère des Sports et de l’éducation physique (Minsep), ordre a été donné en haut lieu, de trouver des voies et moyens pour régler dans les délais cette situation qui ne contribue qu’à ternir l’image du Cameroun ainsi qu’à remettre en lumière la gestion amateure de notre sélection nationale. Car il serait bien plus sage d’étouffer la grogne pour éviter un nouveau scandale… un prochain Moscougate !

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 9 juin à 23:20, par small lion En réponse à : Les Lions indomptables et la malédiction des primes

    Au temps d’ahidjo tu volais tu allais directement en prison...le grand camarade etait lui meme propre et integre. Un dictateur oui mais Integre aussi oui. Il est mort avec quoi ? Avec biya la corruption sest accrue 1000 fois pire...quand la tete est pourrie la corps ne peut etre performant

    • Le 10 juin à 08:38, par Rasta En réponse à : Les Lions indomptables et la malédiction des primes

      Mon frère, Small Lion, Ahidjo propre et intègre ? Quand on te lit, on comprend immédiatement que tu fais partie de cette écrasante majorité de Camerounais qui ne connaissent pas l’histoire de leur pays. C’est pas ta faute mon frère, c’est la faute au système qui se débrouille pour nous cacher l’histoire, la vraie histoire, la glorieuse histoire de notre pays. À titre d’exemple : le personnage historique le plus important de ce pays c’est RUBEN UM NYOBE (le Mpodol). Parcours, mon frère, le livre intitulé Histoire du Cameroun au programme des classes de 3e, son nom n’apparaît qu’une seule fois, et encore dans un texte en appendice... c’est ça ton pays, mon frère !!

      Pour revenir sur Ahidjo, un dictateur et sanguinaire de son rang ne saurait être considéré comme un homme intègre, propre. Des termes aussi élogieux doivent être attribués à des personnes ayant d’autres qualités.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 23:11, par vipau82 En réponse à : Les Lions indomptables et la malédiction des primes

    Les problèmes des lions et des primes n’ont rien à voir avec un quelconque gouvernement ou régime. Même s’il est clairement admis que le régime en place est largement nul. Le jour où nous aurons une fecafoot avec des gens dignes et compétents on n’aura plus droit à toutes ces improvisations. Je peux même dire qu’en ce moment on pourra rêver gagner une coupe du monde.

    Une fecafoot bien gerée ne doit normalement rien attendre du gouvernement. Les sponsors des lions seulement, s’ils sont biens negociés et gerés suffisent à payer les salaires de tous le staffs techniques de toutes les categories des lions. Comment ca se fait que la fecafoot n’ait pas de boutiques où on peut acheter un maillot des lions ??? Ils peuvent même avoir une chaine tv, des restaurants ... pour créer de l’argent grâce à l’image des lions.
    Malheureusement c’est nous même camerounais qui encourageons l’imposture. Les mêmes medias (camfoot y compris) et les mêmes personnes qui se plaignent du regime en place sont egalement les mêmes qui soutiennent l’imposture tombi aroko. Des gens qui retournent leur veste pour 50 mille fcfa !

    • Le 10 juin à 08:18, par Rasta En réponse à : Les Lions indomptables et la malédiction des primes

      Mon frère VIPAU82, le gouvernement ne gère pas les Lions parceque la Fecafoot n’en veut pas ou n’en a pas les moyens. Le gouvernement s’impose de force dans la gestion des Lions, parceque c’est une source intarissable de détournement de fonds publics. Iya en son temps l’a dit, la Fecafoot a largement les moyens pour pouvoir prendre en charge tous les besoins en financement de toutes les équipes nationales du Cameroun, toutes catégories confondues. Le problème c’est que le gouvernement ne veut pas de cela. Le Président Biya, il y a quelques temps a signé un décret en trompe l’œil qui prétendument redonnait du pouvoir à la Fecafoot, rien naturellement n’en a été.

      Je suis parfaitement d’accord avec toi qu’un Président charismatique à la tête de la Fecafoot peut arracher le pouvoir et l’exercer, le droit aussi bien local qu’international étant de son côté. Mais ce Président où est-il ? Vincent Onana en son temps a essayé de prendre le pouvoir qui lui revenait de droit, Massa Yo a « coupé » sa tête. Depuis lors, on n’a plus que des poules mouillées, si ce n’est des complices du système à la tête de la Fecafoot. C’est pourquoi je me suis résolu à l’idée que la Fecafoot ne changera qu’avec le système.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 22:45, par Rasta En réponse à : Les Lions indomptables et la malédiction des primes

    J’écris cela dans ce site depuis presqu’une décennie : les problèmes de management des Lions dans leur globalité n’ont rien à voir avec une quelconque malédiction. C’est du fait exclusif de l’implication du gouvernement dans son management.

    En effet, la gestion d’une équipe nationale est aujourd’hui un métier plein et entier qui requiert une expertise que n’ont pas les fonctionnaires. Il n’y a pas que le problème des primes. Même le problème auquel les Lions ont fait fasse à Bruxelles est le fait de l’incompétence des fonctionnaires à gérer une équipe nationale de la dimension des Lions. Et comme le régime qui gère le Cameroun actuellement est champion de l’inertie, il ne faut s’attendre à aucun progrès dans ce domaine comme dans d’autres d’ailleurs à moyen terme. L’année prochaine, il y a une élection présidentielle avec une grosse possibilité de changer ce régime. Nous savons ce qu’il nous reste à faire : aller voter massivement le départ de ce régime et surtout ne pas disperser nos suffrages. Malgré le fait que je suis Upeciste de cœur, je crois que Paul Eric Kingué est l’alternative la plus crédible : c’est quelqu’un d’intègre, de courageux. Lui au moins peut faire bouger les lignes. Il en faut vraiment pour ce pays.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches