Les Lions A’ bloqués à Kigali

Camfoot

Depuis leur élimination en quart de finale du championnat d’Afrique des Nations, les Lions Indomptables amateurs sont toujours au Rwanda. L’information a été revélé par l’homme politique Parfait Mbvoum sur son compte Facebook : « Les lions A’ bloqués à Kigali depuis leur élimination au Chan. Seuls 10 ont pu quitter le Rwanda ce Matin. 25 sont toujours sur place ».

Le 2 février 2016
commentaires

Habituellement, les joueurs quittent au lendemain de leur élimination. Avec les affaires de blocage de comptes bancaires de la Fécafoot, cette information rend nerveux l’administration du football au Cameroun.

Jusque là l’information était gardée top secret. Sur la délégation de plus de 35 personnes, joueurs et administratif, seule une dizaine de personne a réussi à regagner le Cameroun lundi. Parmi eux, le président de Eding FC, et quelques membres de l’administration. Tous les joueurs sont bloqués au Rwanda sans raison officielle quatre jours après leur élimination.

Si certaines sources indiquent que le reste de la délégation quittera ce mardi à 03 heures, d’autres par contre font savoir que la situation est plus compliquée que cela et évoquent de sérieux problème de finances.

A la Fécafoot, personne n’ose aborder le sujet à visage découvert. Les quelques administrateurs que nous avons eu au téléphone nous ont envoyés balader.

« Vous aimez trop ça. Chaque fois qu’une petite situation se pose, vous bondissez. C’est même quoi ? Je ne vous dirai rien du tout. Les joueurs vont rentrer, un point c’est tout » ; avance notre interlocuteur.

La situation est encore plus difficiles pour les joueurs de Coton Sport de Garoua qui devaient rentrer et se concentrer pour leur match de Ligue programmé ce jeudi.

Quant au Team Press Officer que nous avons joint il y a quelques minutes, il explique que : « We have not been able to have 35 places in a plane. We are 35 and our tickets were registered for the 8th as return date. So now to change, we need a plane that can give us 35 places » .

Ainsi, pour Simon Lyonga, toute cette histoire se résume en l’incapacité de trouver un avion qui a 35 places disponibles et que le problème n’en est donc pas un.

Karl Jaspers, à Douala


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches