Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Jean II Makoun : « Je crois en la parole du chef de l’Etat »

Camfoot

Invité vedette du match de gala qu’ont offert certaines anciennes gloires du football camerounais le 20 août dernier au stade municipal de Nko’ovos, l’ex milieu de terrain des Lions indomptables qui n’a pas perdu de sa superbe, pense que l’engagement solennel de Paul Biya relatif à l’organisation de la Can 2019 est plus qu’une vérité d’évangile.

Le 22 août 2017
commentaires

Qu’est ce qui vous a motivé à prendre part à ce match de gala ?

Rien de particulier sinon la même passion que nous avons pour le football. Je suis au Cameroun pour le moment. Quelques fois je visite certaines villes comme c’est le cas avec Ebolowa. Il y avait une rencontre de barrage, j’y ai été convié par les amis pour vivre cela en direct. Faisant d’une pierre deux coups, nous nous sommes dit : « amusons nous avec les frères ! » et c’est comme cela que je me suis vu entrain de partager ces beaux moments avec des potes et des frères. J’ai envie d’y revenir lorsque l’occasion se prêtera car, c’est vraiment un bon moment d’être avec les amis, les frères des autres régions.

Vos fans vous ont quelque perdu de vue. Où était passé le « Sergent » ?

Le Sergent est en poste. Les deux dernières années, j’étais en Turquie à Antalyaspor avec Samuel Eto’o. Mon contrat est à terme, actuellement je suis en attente de nouvelles sollicitations. La saison antérieure s’est bien achevée ; j’ai encore tout de même les forces de pouvoir jouer. Mais, j’espère retrouver un club. Il y’a encore la force, mais surtout l’envie de jouer. Donc, j’attends.

Etes-vous au courant de l’actualité footballistique au Cameroun aujourd’hui ?

Certains peuvent croire que je suis coupé du pays. Mais, c’est faux. Vous savez que j’ai un club qui évolue en deuxième division. C’est vous dire que forcément, je dois être au parfum de l’actualité du football au pays. C’est vrai, il y a beaucoup de remue-ménage aujourd’hui. Il y’a pas mal des choses qui se disent et se font, mais la victime ici c’est le joueur. L’acteur principal qui, sans lui, le reste d’acteurs n’existerait point. Mais j’espère que d’ici la Coupe d’Afrique des nations (Can), les choses pourront aller vers l’amélioration.

Parlant justement de la Can 2019, êtes-vous rassuré de ce qui se dit autour de l’organisation ?

Je n’ai pas de doute à me faire du moment où le président de la République a rassuré l’opinion nationale et internationale de ce que nous relèverons le pari de l’organisation de cette compétition. Je crois en la parole du chef de l’Etat. La Can se tiendra au Cameroun et aux dates prévues. Maintenant, il reste à l’ensemble des Camerounais de se mobiliser pour le plein succès de ce rendez-vous footballistique Africain. Que ceux qui auront des rôles à jouer, les jouent pour le bonheur et l’intérêt du football Camerounais.

Propos recueillis par C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches