Can 2017

Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

Camfoot

Conforté par la défaite avec les honneurs contre la France (2-3) et la victoire sur le fil en Mauritanie (1-0) synonyme de qualification pour la Can 2017, le technicien belge a justifié ses choix chez nos confrères de Fifa.com. En se passant de joueurs comme Stéphane Mbia, Sébastien Bassong et Carlos Idriss Kameni, finalement rappelé mais en vain, le sélectionneur du Cameroun bâtir une équipe capable de tutoyer les mastodontes du football mondial.

Le 17 juin 2016

C’est peut être le nouveau visage conquérant des Lions contre la France en amical le 30 mai dernier au stade de la Baujoire à Nantes, doublée de la qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations au Gabon, qui a augmenté le capital confiance d’Hugo Broos. Sinon il est fort à parier que le sélectionneur de l’équipe nationale serait aujourd’hui sous l’éteignoir, cueilli à chaud par des critiques virulentes dont seul les supporters des quadruples champions du monde en ont le secret. Dans un entretien à bâtons rompus avec nos confrères de Fifa.com mardi dernier, le technicien Belge se confie à cœur ouvert sur l’héritage que lui a légué son tristement célèbre prédécesseur Volker Finke et sur les perspectives d’avenir qu’il entend matérialiser avec le groupe qui a séduit avec un jeu simple et agréable il y’a plus d’une semaine.

Performance individuelle

Courageux, entreprenants, combattifs et très sûrs d’eux, nos Lions ont fait bloc pour éviter le naufrage comme leur avait prédit certains observateurs. De quoi donner du baume au cœur du sélectionneur, présenté comme un looser à sa désignation et vomi par une bonne partie du gotha du football camerounais. « Depuis mon arrivée, j’essaye de bien connaître les joueurs et de choisir les meilleurs pour représenter leur pays. On s’étonne parfois de mes choix mais ils sont parfaitement réfléchis. Pour obtenir des résultats, il faut d’abord constituer un groupe et choisir des joueurs capables de cohabiter sur et en dehors du terrain. Les internationaux doivent comprendre que l’objectif est la victoire de l’équipe et non leur performance individuelle », souligne l’ancien entraîneur de la Js Kabylie sur le site de la Fifa. « Nous avons désormais un groupe cohérent, comme j’ai pu le constater lors de notre dernier rassemblement à Nantes et durant le match amical contre la France », ajoute-t-il.

Travail considérable

Les joueurs absents du dernier rassemblement ont peut-être du souci à se faire. Stéphane Mbia, Idris Carlos Kameni, Sébastien Bassong, Christian Bekamenga et Cie risquent de ne plus arborer le maillot des Lions. Priorité sera désormais faite au noyau dur qui a offert le passeport gabonais au Cameroun suite à une rude bataille dans un groupe M qui rassemblait la Mauritanie, l’Afrique du Sud et la Gambie. « Notre sésame pour le Gabon n’a pas été facile à obtenir. J’ai pris mes fonctions à mi-chemin et j’ai obtenu un nul face à l’Afrique du Sud pour mon premier match », se souvient le technicien. « Je ne connaissais pas bien l’équipe et les joueurs. J’ai ensuite commencé mon travail de développement dans tous les secteurs et je pense que l’écart est énorme entre l’équipe qui a rencontré l’Afrique du Sud et celle qui a gagné face à la Mauritanie lors de la dernière journée. Nous avons effectué un travail considérable à la tête de la sélection jusqu’à présent. »

Le Cameroun a été éliminé dès le premier tour à la Can 2015 malgré de belles performances en qualifications et une large victoire face à la Côte d’Ivoire. La page est aujourd’hui tournée. Broos se dit conscient de l’enjeu et croît pouvoir compter sur le temps pour bâtir au final, une équipe dotée d’une âme de vainqueur. « La Can est dans six mois environ. Avant, il y a un dernier match de qualification pour la Can et deux matches de qualification pour Russie 2018. Nous avons beaucoup de travail devant nous et nous allons essayer de développer cette équipe dans tous les secteurs », prévient Broos. « Est-ce que le Cameroun est prêt aujourd’hui pour remporter la Can ? je répondrai qu’il est encore trop tôt pour en parler. Mais si nous poursuivons sur la lancée de ces deux derniers mois, nous le serons. »

Mondial 2018 en ligne de mire

En attendant, le Cameroun et tout le continent auront les yeux rivés vers Le Caire le 24 juin prochain à l’occasion du tirage au sort du dernier tour des qualifications de la zone Afrique pour Russie 2018. « Le Cameroun est dans le troisième chapeau et je m’attends donc à un groupe difficile », note le sélectionneur d’un Cameroun, qui n’a manqué qu’un rendez-vous mondialiste depuis 1990. « Il ne faut pas oublier que nous sommes en pleine transition et que nous construisons une nouvelle équipe. Nous nous sommes certes qualifiés pour le Brésil, mais nos performances y ont été décevantes. Il faut absolument oublier cette édition et penser à l’avenir », précise-t-il. Et d’ajouter : « La qualification pour la Coupe du monde dépendra de la rapidité des joueurs à se fondre dans le projet de reconstruction. Nous devons composer une équipe solide, capable de tenir bon face à n’importe quel adversaire. Si les joueurs appliquent les consignes que nous leur donnons à l’entraînement, tout ira bien. Maintenant, nous allons attendre le tirage au sort du 24 juin et une fois nos adversaires connus, nous saurons quelles sont nos chances sur le papier. Mon premier objectif avec cette équipe est la qualification pour Russie 2018. »

Pronostics

L’Afrique a envoyé les mêmes représentants pour les deux dernières éditions du Mondial : Cameroun, Nigeria, Ghana, Côte d’Ivoire et Algérie. Un groupe d’équipes parmi lesquelles figurent les favoris de Broos : « Je pense que l’Algérie, la Côte d’Ivoire et le Ghana sont bien placés. Ces équipes ont conservé leur niveau depuis 2014 mais tout est possible en football. Tout le monde s’attendait à une lourde défaite quand nous avons rencontré la France en amical. Or, nous avons fait un très bon match et nous sommes inclinés de justesse. Il est difficile de faire des pronostics mais, en théorie, les équipes qui se sont qualifiées pour la dernière édition ont une longueur d’avance », conclut-il. On ne perd rien à attendre.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 18 juin à 05:48, par georgy En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

    je suis tres surpris et meme un peu decu car Broos parle comme s’il a apporte du nouveau dans la taniere ...ceux sont les memes...et si Je comprends bien il est venu banir certains joueurs aussi ? S’il se satisfait avec le match perdu contre la France Je comprends que le chemin est encore trop long. Pour ma part Broos doit prospecter dans notre mauvais championnat de 1ere et 2eme division,les inter poules si ca existent encore ,les corpos il pourra denicher beaucoup de talents disciplines mais s’il compte sur les kom,Sally,Tchejou,Madjeck,Ndy assemble.... il se met le doigt dans l’oeil car beaucoup d’entre eux sont des joueurs horoscope sur qui on ne peut pas vraiment compter...En plus et surtout il doit s’imposer Chez ses employeurs qui vont dans un futur tres proche lui imposer les joueurs si ce n’est pas encore le cas....vivement qu’il se mette au travail sans esclusion ni prejuge Je pense que ca va aller...Bon courage car tu en as vraiment besoin one love

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 11:56, par Bamado En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

    Je ne sais pas pourquoi au Cameroun on aime se satisfaire de la médiocrité. Quand après 4 matchs on enregistre 2 nuls, une défaite., il n y a pas de quoi pavoiser. On se comporte comme si perdre contre la France sans avoir vraiment rien proposé dans le jeu était un exploit. Quand on regarde le contenu des matchs, il n y a vraiment pas de quoi être fier. Chaque sélectionneur qui arrive depuis 10 ans se cache toujours derrière l’excuse de la reconstruction. Dans un pays on reconstruit pas en équipe fanion, mais à la base. Quand on regarde de près les pierres de cette reconstruction, on peut se dire que le mur n’est pas prêt à se solidifier. A la fin des années 2000, on a bénéficié du travail de l’école des Brasseries et des générations spontanées du genre Mboma, Etamé Mayer qui ont porté du bout des bras la maison Cameroun. Peut-on en dire de même des Kom ? Zoua, Sally, Chedjou ? Njié ? J’en doute profondément

    • Le 17 juin à 12:14, par julien En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

      Je suis tout à fait d accord avec toi sur la reconstruction à la base et je pense que si demain le Cameroun veut avoir une équipe compétitive il va falloir déjà que notre championnat redevienne fort.Car aujourd’hui le Cameroun à laisser son équipe nationale entre les mains des formateurs étrangers ce qui a tjrs fait notre force c est ce côté fier qui de plus en plus à disparu .Mais d un autre côté je pense aujourd’hui que broos à une équipe sans talent mais avec cette équipe il a fait un match correct face à la france . Ou certains nous prédisaient le naufrage et dans cette équipe il essaye de mettre de l ordre dans les têtes et surtout il écarté ceux qui ne sont pas dans l esprit .Ceux qui croyaient que le fait qu’ils aient du talent le Cameroun ne pouvait pas ce passer d eux ont compris que avec ou sans eux le Cameroun étant solidaire peut se qualifier. Même si dans la manière il ya tjrs à redire mais le Cameroun joue avec ses armes aujourd’hui on ne peut pas joueur comme le barca si on n’a pas eu la formation des joueurs du barca

    • Le 17 juin à 13:21, par Bamado En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

      @julien
      Je suis d’accord que Broos nous change d’un certain immobilisme qui a longtemps caractérisé les lions depuis quelques temps. Il fait des turnovers dans son effectif qui ont pour avantage de redistribuer des cartes. Mais de là à applaudir déjà ? Je trouve que c’est encore trop tôt car il n a encore rien gagné du tout. Qu’il gagne des titres on en discutera. En faisant référence au match de la France, il ne faut pas oublier que Finke, le mal aimé du foot camerounais avait brillamment tenu tête à l’Allemagne à tout juste 1 mois de son sacre mondial. Mais la suite nous la connaissons tous.
      Moi je suis de ceux qui trouvent que Broos n’est qu’un vilain loser...à lui de me faire mentir et je serai pour une fois très heureux d’avoir honte

    • Le 17 juin à 14:34, par julien En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

      @ bamado ce que moi je souhaite c que le Cameroun gagne je pense toi aussi .Mais je pense pense qu’il a apporté un plus au niveau de l état d esprit je vais te prendre un exemple Jacques Zoua moi j’ai jamais été fan du joueur mais vu l état d esprit qu’il a actuellement c à dire il se bat il essaye c déjà très important des joueurs comme njie par exemple c un message pour eux s’ils veulent redevenir titulaire à eu d être en forme en club et surtout d avoir un état d esprit irréprochable on ne peu pas enlever sa à broos après s’il gagne ont sera tous content s’il ne gagne pas il aura au moins assaini certaines mentalités. Je ne suis pas la pour penser que c le meilleur coach etc mais dans son management il ya déjà une différence. Le cameroun ne jouera jamais comme le barca c est avec nos tripes l envie qu’on va s en sortir .La facilité pour certains c étaient de mettre 4 milieux défensifs mais broos lui a instauré la concurrence et sa ça va bonifié les joueurs

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 14:15, par neotheo1960 En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

    J’aimerais bien que le cameroun se retrouve dans la même poule que Algérie dans ces éliminatoires Russie 2018. Vous verrez qu’on va battre ces algériens 1er au classement fifa en afrique pas parcequon est plus fort qu’eux mais parceque l’équipe national aime relever les défis face justement au grande nation . C’est comme sa . Par contre si c’est face au cap vert ils peuvent nous battre .
    meme si c’est le Ghana le cameroun va battre juste parceque on a placer le Ghana très supérieur au cameroun

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 11:49, par byoko4 En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

    Vraiment quand vous appréciez des entraineurs comme Broos, c’est malheureux. Si Broos est incapable de manager les star joueurs comme Bassong , Mbia, Kameni, cela veut dire que son niveau ce n’est pas le cameroun, qu’il aille à sa JS KABILI. Puisque ces joueurs jouent et sont entrainés par des entraineurs. Il parle de reconstruction, qui est vieux parmi ces joueurs.
    Il a signé un contrat avec une équipe tordue qu’il défend aujourd’hui, et après quand il sera éjecté la vérité va sortir

    • Le 17 juin à 12:03, par julien En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

      Moi j apprecie la méthode broos je ne suis pas de ceux qui attendent toujours qu’on perde pour avoir raison .Ceux qui savaient manager les stars nous ont mi dans la merde depuis schaefer .certains préfèrent peut être le désordre à l ordre mais moi non cette entraîneur à moins de talent dans son effectif mais il arrive pour l instant à former un groupe solidaire et sa se voit sur le stade .Certains préfèrent sûrement quand les mbia impose leurs frères ou leurs amis pour l instant avec lui c la performance qui compte .Le cameroun n’a plus de leader technique il ya que par cette solidarité qu’on va réussir .

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 11:34, par byoko4 En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

    Il raconte des balivernes, la phase finale n’a rien avoir avec les éliminatoires. Mais la vérité est toujours connue quand il y a échec. Cette reconstruction se fait depuis, il oublie que la France nous a battu. Quand il parle on a l’impression que pour lui c’est un exploit d’avoir perdu 3 buts à 2 contre France.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 11:30, par Bryce En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

    Son travail pourait etre sabote’ par le fait que le president de la Fecafoot est mal aime’ dans le pays.
    Il est considere’ par beaucoup comme usurpateur au poste du president de la federation.
    Broos devrait encore beaucoup convaincre:1 defaite, 2 nuls et 1 victoire.
    Je pense que c’est mieux de commencer du bas vers le haut, c- a dire les mauvais resultats sont passes et les victoires viendront.
    Ce pays est trop imprevisible a tous les niveaux

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 10:30, par zo da juice En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

    Voici la Liste des joueurs a séléctioner pour les prochaines échéances
    Wilfrid Kaptoum
    Zambo Anguissa
    Collins Fai
    Ibrahim Amadou
    Nkoudou
    Joseph Minala ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 07:52, par julien En réponse à : Hugo Broos, les Lions indomptables et la difficile transition

    Moi j aime cet entraîneur je le trouve droit dans ses bottes et très lucide dans ses analyses. Il a un groupe souder avec la concurrence à tout les étages ce qui est un véritable avantage. Le football moderne c est plus le nom mais la performance à moins d avoir un Messi ou ronaldo ce qui n est pas le cas du Cameroun c est mieux d avoir donc un groupe solide avec un état d esprit irréprochable. Vu comment il prospecte partout j espère qu’il va pouvoir trouver 2 voir 3 nouveaux qui vont se fondre dans le groupe et relever le niveau .

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches