Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

AC Léopards de Dolisie

En quête d’un club, il devient congolais

Camfoot

D’origine camerounaise, Clovis Naba, l’un des gardiens de but de L’Athlétic Club Léopards de Dolisie, évolue dans la sélection nationale cadette du Congo.

Le 18 février 2017
commentaires

Huit ans déjà, que ce natif de la région de l’Ouest, Clovis Naba a foulé le sol Congolais. « Je suis très heureux de rentrer au Cameroun après plusieurs années passées à l’extérieur. Ça me fait plaisir de retrouver la terre de mes ancêtres. Je trouve le Cameroun toujours aussi beau et j’aime l’ambiance de Douala parce qu’au Congo c’est plus calme », affirme ce gardien de but, rencontré au stade de la réunification de Douala pendant la séance d’entraînement de l’AC Léopards de Dolisie de Congo.

De Parent camerounais, ce footballeur a acquis la nationalité congolaise depuis plusieurs années. « Je suis parti après ma formation au Fundesport Academy. J’ai senti que je n’avais plus ma place au Cameroun, et je me suis expatrié au Congo. J’ai rencontré un bon coach qui a cru en moi et qui m’a pris dans la sélection cadette congolaise où j’ai joué pendant deux ans », confie ce gardien de but.
De la promotion 2005-2007 de Fundesport, un centre de formation crée par Samuel Eto’o, avec le jeune gardien de but de l’équipe nationale, Fabrice Ondoua, cet international congolais garde encore de bon souvenir de ce moment passé dans ce pensionnat. « J’ai connu Fabrice Ondoua au centre de formation, nous avons fait deux voyages en Europe. Je l’ai toujours connu comme un travailleur, pareil que celui que j’ai vu jouer à la Can », se rappelle Clovis.

« Le football est universel »

Installé à Dolisie, la troisième ville du Congo, ce joueur de 23 ans, a fait une pause professionnelle volontaire de trois ans, avant de se réengager il y a un an avec la formation les Léopards de Dolisie. « Je suis très content de mes choix. Je ne regrette pas d’avoir choisir la nationalité congolaise. Si je suis un peu bien aujourd’hui, c’est grâce au Congo. Le football est universel, si j’ai une proposition pour un club camerounais, je viendrai jouer avec ma nationalité congolaise », déclare ce gardien de but. Même sous d’autres cieux, Clovis reste attaché à l’équipe nationale du Cameroun. « J’ai beaucoup aimé la prestation du Cameroun à la Can. J’étais très content de leur victoire. Fabrice et surtout Ngadeu sont devenus très populaires au Congo. Tout le monde parle de lui, nous avons baptisé l’un de nos coéquipiers Ngadeu », confie t-il.

Louisa Mang


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches