Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

TKC : pouquoi Onambélé Zibi quitte le pouvoir

Camfoot

Le patriarche de Febe village qui s’accroche au trône depuis des lustres au motif qu’il est le seul pourvoyeur de fonds pour l’équipe de Mvog-Ada, vient de lâcher prise. Lors d’une conférence de presse tenue à Yaoundé hier, il a décidé de céder l’équipe à Achille Essomba Mani, son ennemi d’hier.

Le 15 juin 2017
commentaires

La conférence de presse convoquée au domicile d’Emile Onambélé Zibi vient de s’achever ce mercredi 14 juin 2017. Le temps de quelques interviews sur le perron de cette bâtisse située sur l’une des sept collines que compte la capitale, quelques sympathisants du Tkc partagent déjà la bonne nouvelle via les réseaux sociaux : le Tkc a désormais pour boss, Achille Essomba Mani à qui le patriarche vient de passer le témoin. Pour confirmer cette paix des braves entre les deux hommes, une accolade chaleureuse immortalisée par les appareils photos et les caméras des journalistes invités. La guerre entre les deux factions est donc terminée. Finis les conflits autour de la légitimité ; finis aussi les interminables procès dans les tribunaux, les annulations et les reports des matchs pour préserver l’ordre public.

Enterrer la hache de guerre

La décision du patriarche du Mfoundi comme lui-même le confesse, a longtemps été murie après des vives batailles de leadership qui n’ont contribué qu’à plonger le club dans les profondeurs abyssales de la Mtn Elite Two. Le Kalara qui a démarré le championnat à la 8e journée avec 7 matchs en retards, aujourd’hui classé 18e sur 18 avec 9 points, ne paie pas de mine. Le septuagénaire, resté à la tête de l’un des clubs mythique du Cameroun pendant plus de 10 ans, estime donc qu’il faut enterrer la hache de guerre « dans l’intérêt supérieur de notre équipe et pour prôner la paix dans la grande famille Kalara, la survie de notre équipe en Mtn Elite two ». Emile Onambélé Zibi, affaibli par la maladie et le poids de l’âge, va toutefois préciser qu’il n’a subi aucune influence de qui que ce soit pour accepter de céder son fauteuil de président du club fondé depuis 1934.

L’urgence du maintien en Ligue 1

Avant de passer le témoin, Emile Onambélé Zibi a assigné entre autres missions à l’équipe d’Essomba Mani : la gestion quotidienne du club, le maintien du Tkc en Elite 2, la refonte des textes du Tonnerre Kalara Club. Pour remplir sa feuille de route, il sera secondé du Manager général Mengue Sébastien et du directeur administratif Atangana Omgba Martin. Des hommes qu’on présente comme pétris d’expérience. A la nouvelle équipe, il leur a été également demandé la mise en place d’un Comité des sages. Et Achille Essomba Mani de jurer qu’il est prêt à mener à bien les missions qui lui ont été assignées. « Le patriarche nous a assignés des missions importantes. Nous allons tout faire pour que le Tonnerre soit maintenu, cette saison », a- t-il déclaré. Premier challenge ce jeudi à Mfou à partir de 15h30 devant Botafogo en match en retard. Pour que nul n’en ignore, le patriarche dit avoir laissé le club comme il l’a trouvé sans actif. Seul fait d’arme, le dossier d’affiliation. C’est dire que malgré les assurances, la tache sera ardue. On attend !
C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches