Douala : Les Lions espoirs dépouillés à l’aéroport

Publié le 11 août 2010
commentaires

Après avoir relativement redoré le blason du Cameroun au cours d’un tournoi de football en Egypte, les moins de 23 ans ont été dépouillés et abandonnés, sans argent.

L’image a intrigué tous ceux qui se trouvaient dans le hall de l’aéroport international de Douala cet après midi du vendredi 6 août : des joueurs aux couleurs de la sélection nationale, invités à remettre de gré parfois de force, pour ceux qui ont tenté de résister, à un membre de leur encadrement technique, des équipements sportifs qu’ils portent sur eux ou qu’ils ont dans leur sac de voyage.

Au terme de cette opération qui a vu certains joueurs se déshabiller, des maillots, des paires de chaussettes, des chasubles, des survêtements et des shorts ont été récupérés. Pis, les joueurs ont été par la suite abandonnés à eux même, sans argent. Pour regagner leur domicile par taxi, certains ont dû emprunter de l’argent à des connaissances. « Les responsables de la délégation nous ont fait attendre à l’aéroport pendant une heure de temps en nous disant que les autorités devaient nous recevoir à Yaoundé, nous sommes surpris qu’on vienne plutôt après cette longue attente nous retirer les équipements et nous laisser sans prime », s’est plaint sous le couvert de l’anonymat un joueur.

Ce comportement survient au moment où les Lions espoirs venaient de redorer relativement le blason de notre pays, sérieusement terni il y a moins de deux mois lors du mondial sud-africain. Invités à participer du 27 juillet au 4 août au tournoi international amical du Caire, la sélection national des moins de 23 ans, constitué de joueurs amateurs, a réalisé un premier tour sans faute (trois matches deux nuls et une victoire), avant de tomber en demi-finale devant l’Egypte (0-2). Les Lions ont repris du poil de la bête devant les Eperviers du Togo, vaincu (2 buts à 1) pour finir sur la troisième marche du podium. « Avec un parcours comme celui là, nous regagnons notre domicile sans même pas un maillot d’entrainement aux couleurs des lions », s’étonne un joueur.

Joint au téléphone pour savoir pourquoi une telle attitude vis-à-vis de ses poulains, l’entraineur en chef, Dieudonné Nké, présenté comme celui qui aurait donné l’ordre de récupérer les équipements, n’a pas souhaité en parler. « Je suis à l’hôpital avec mon fils malade. Donc, je ne suis pas dans les bonnes dispositions à vous répondre »…

Nana P.S Nouvelle Expression


La Chronique de Léon
Les Depêches