Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2017 : Alioum Boukar a transmis le temoin à Fabrice Ondoa

Camfoot

Encore une histoire de penalty. Encore contre le Sénégal. Et encore un gardien qui débloque l’affaire, Alioum Boukar en 2002, Fabrice Ondoa en 2017. Avant qu’un joueur important, Rigobert Song en 2002, Aboubakar Vincent cette fois-ci, ne plie l’affaire. Des sus-cités, seul « Magnan » n’est pas présent au Gabon, mais son esprit s’est démultiplié et habite en chacun.

Le 29 janvier 2017
commentaires

Fabrice Ondoa a donné la raison pour laquelle il a pu déjouer le tir du sénégalais : « Pour faire face à Sadio Mané (aux tirs au but), j’ai parlé avec l’entraîneur des gardiens. Ce genre de joueurs a un talent rare. Il ne faut pas montrer que tu connais le côté où il va tirer. Il fallait attendre jusqu’au dernier moment pour lancer la détente et essayer d’enlever le ballon. Il faut de la qualité dans le foot mais le courage, la détermination, la foi prouvent qu’on peut arriver très loin. On l’a démontré. »

Ondoa, tu es bon.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches