Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Awcon 2016

Cameroun-Nigeria : le temps des retrouvailles

Pays-hôte de la Can féminine 2016, le Cameroun qui a écarté le Ghana (1-0) en demi-finale de la compétition mardi dernier devant les 40 000 fans déchaînés du stade Ahmadou Ahidjo, affronte les Super Falcons, nonuples vainqueur de la compétition depuis 1991.

Camfoot

C’est resté gravé dans les mémoires. Les Lionnes indomptables n’ont jamais oublié ce fameux 25 octobre 2014, date de la finale de la Can féminine à Windhoek (Namibie). Le Nigeria s’était imposé (2-0), s’adjugeant le trophée pour la 9e fois de son histoire. Une victoire s’était dessinée en première mi-temps, grâce à deux buts de Desire Oparanozie (12e) et l’intrépide Asisat Oshoala (44e). Les Lionnes avaient versé les larmes mais avaient promis de prendre leur revanche un de ces jours.

Le 3 décembre 2016
commentaires

Deux ans plus tard, revoici les deux sélections en finale, cette fois en terre camerounaise. Une occasion jurée pour le pays hôte de rectifier le tir et renverser la vapeur face à l’ogre nigérian, habitué à froisser la crinière de nos valeureuses Lionnes. A la vérité, beaucoup avaient prédit une finale Cameroun-Nigeria. Ils avaient vu juste puisque le duel entre Lionnes indomptables et Super Falcons est l’affiche coupe-gorge la plus attendue et la plus espérée de cette apothéose de la 10e Can féminine que le pays de Falone Meffometou a l’honneur et le prestige de disputer.

Une finale pour la gloire

C’est dire que la confrontation entre ces deux cadors promet des étincelles, au regard de la stature des deux protagonistes. Les Nigérianes, qui ont gagné neuf des onze éditions de la compétition, remettent leur titre en jeu face aux félines qui roulent sur du velours depuis le début de cette compétition. Mais, Asisat Lamina Oshoala et ses camarades partent logiquement favorites, même si cette Can 2016 se déroule chez leurs éternelles rivales, dans leur antre du stade omnisport Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Les pouliches d’Enow Ngachu, qui ont la chance de jouer à domicile, espèrent quant à elles inscrire leur nom pour la première fois au palmarès de la compétition, alors que tout un peuple les attend au tournant. Enjeu supplémentaire, il s’agira pour elles de prendre leur revanche sur les Nigérianes, qui les ont battues en finale lors des éditions 2014 (2-0), 2004 (5-0) et 1991 (2-0 et 4-0). Le Cameroun rejoindrait alors au palmarès des équipes ayant remporté la compétition à domicile… le Nigeria (1998, 2002 et 2006). Si seulement ce rêve…pouvait devenir réalité.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches